Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog de Hervé Villard Njiélé

Joseph Wamba Ngankou : «Ce sont les ennemis de l’Aigle tapis dans l’ombre qui ont produit cet acte »

19 Mai 2014, 18:17pm

Publié par Hervé Villard

Directeur général de l’Aigle de la Menoua, Joseph Wamba Ngankou revient sur l’incident qui s’est produit au stade de la réunification de Bépanda le 12 mai 2014. Dans une interview accordée à La nouvelle expression, il nie en bloc toutes accusations formuées contre les supporters de l’Aigle de Dschang. D’après celui qui développe plutôt la théorie du complot contre son club, aucun de ses supporters ne peut poser ce genre d’acte. Lisez plutôt !!!

On accuse les supporters de l’aigle de Dshang d’avoir jeté les projectiles sur l’arbitre Sylvain Bella aujourd’hui interné à l’hôpital du district de Deido. Quelle est votre réaction ?

Si quelqu’un accuse les supporters de l’Aigle de la Menoua c’est qu’il est malhonnête. Pour ceux qui étaient au stade. Au moment où l’arbitre a sifflé la fin de la première mi-temps, quand il s’apprêtait à entrer aux vestiaires, il était accompagné des joueurs  et du staff technique de l’Aigle de la Menoua. C’est le joueur de  l’aigle qui était visé. Il a seulement eu de la chance que cela  ne l’atteigne pas. Et, c’est par malheur que ça a atteint l’arbitre qui était neutre. Lorsque  l’arbitre chute, séance tenante, c’est le Kinésithérapeute de l’aigle qui se retourne et utilise le matériel médical de l’équipe pour  le sauver et empêcher le saignement. Aucune presse n’a évoqué cela. Je prends à témoin, les deux autres juges de touche et le quatrième arbitre qui ont vécu cela. Vous pouvez également voir mon entraineur Alain Djeukam qui a suivi la scène pendant qu’il voulait au secours de cet arbitre puisqu’il saignait abondamment, son habit a été entièrement mouillé par le sang et il était obligé d’emprunter un autre habit pour sortir du stade de la réunification. Au moment où nous attendions que le corps des arbitres nous félicite pour avoir sauver un de leur collègue, il se précipite plutôt pour déclarer qu’ils ne vont plus arbitrer les rencontres de l’aigle de Dschang. Ce sont les ennemis de l’aigle de Dschang qui sont en train de monter des coups pour déstabiliser cette équipe. Quand  des équipes viennent nous gagner à Dschang, nous escortons les arbitres et il n’y a pas d’incident. Vous croyez que c’est parce qu’on est mené (0-1) à Douala que nous allons décider de jeter les projectiles sur les arbitres ? Est-ce que c’est la première fois qu’on est mené à Douala. Nous avons joué contre matelots à Douala à la mi-temps on était mené (1-0) mais nous avons gagné la rencontre à la fin (2-1). Il n’avait donc aucune raison au monde pour pousser les supporters de l’Aigle à jeter les projectiles sur les officiels.   Ce sont les ennemis de l’Aigle tapis dans l’ombre qui ont produit cet acte.

Maintenant que le président national de l’association camerounaise des arbitres de football pris des résolutions pour boycotter les rencontres de l’Aigle de la Menoua. Quelle est votre réaction.

Je ne suis pas un responsable de la ligue professionnel de football du Cameroun. Mon rôle s’est de mettre mon équipe à l’abri et de m’assurer que tout le monde va bien et de les présenter devant l’adversaire dans tous les stades où je suis appelé. Le reste là ne me concerne pas. Je ne suis pas là pour décider sur le sort des arbitres de football. Ce n’est pas moi qui les gère, je ne suis pas concerné par leur programmation.

Tous les arbitres sont ligués contre l’aigle de Dschang est ce que vous pensez que c’est un complot contre votre équipe ?

Ce ne sont pas les arbitres qui ont fait le complot. Ils ont seulement trouvé ce complot. Il était déjà là et  est monté de toute pièce par les ennemies de cette équipe. Les gens ont comploté et ils sont tombés dans le piège de ce complot. Ce ne sont pas les arbitres qui ont lancé le projectile contre leur propre frère. Ce sont les ennemies de l’Aigle  tapis dans l’ombre qui ont jeté les projectiles. Les arbitres sont seulement en train de  consommer seulement le complot. Je constate une fois de plus qu’il y a la jalousie au Cameroun. Il faut que cela cesse. Ce n’est pas parce que l’Aigle de la Menoua est premier sans concurrent à la phase aller du championnat de première division qu’on va se liguer contre lui. Que les camerounais apprennent à être honnête avec eux-mêmes et que ce genre de complicité ne se répète plus. Qu’on laisse le football se jouer, qu’on laisse le meilleur gagner.

 

Réalisée par Hervé Villard Njiélé

Commenter cet article