Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog de Hervé Villard Njiélé

Education de base: Près de 9000 maitres de parents bientôt recrutés.

19 Août 2014, 19:35pm

Publié par Hervé Villard

Selon la ministre de l’Education de Base, Youssouf Hadjidja Alim qui a fait cette déclaration le 1er aout 2014, cette mesure du gouvernement vise à renforcer l’éducation des jeunes camerounais.

Dans le cadre du renforcement de la qualité de l’éducation un recrutement de près de 9000 instituteurs vient d’être annoncé par le gouvernement Camerounais. Ce recrutement massif qui permet de doter chaque salle de classe d’un instituteur vise à améliorer le niveau de la scolarisation dans notre pays et surtout de sortir des enseignants de la situation de bénévolat dans laquelle ils sont plongés depuis plusieurs années.
Selon la ministre de l’éducation de base, Youssouf  Hadjidja Alim qui précise l’action du gouvernement camerounais, ce deuxième programme de contractualisation des instituteurs, concerne dans sa première phase uniquement les «maitres des parents».  C'est-à-dire,  des enseignants recrutés par les associations des parents d’élèves généralement en fonction dans les zones rurales et exerçant dans les écoles publiques, avec un salaire de misère très sporadique et dans une précarité évidente.
 D’après des informations,  ces instituteurs sont prioritaires pour la première phase  de ce recrutement qui concerne 3000 instituteurs environs.
Pour leur recrutement une option qui se veut décentralisée  a été choisie. Le ministère de l’Enseignement de Base entend associer  des collectivités territoriales décentralisées dans le processus de recrutement de ces enseignants. Car, « elles maîtrisent bien les besoins des écoles, notamment en zone rurale que quiconque », apprend-on.
 Les instituteurs recrutés dans cette  première phase  de recrutement qui prend effet à compter de maintenant ne souffriront de rien. Puisque, d’après Youssouf  Hadjidja Alim, la question de leur prise en charge financière est réglée. Et, Ils  recevront leur premier salaire au mois d’octobre 2014 prochain.  Une enveloppe de 26.5 milliards pour ces fins  est disponible. Les fonds  en question sont octroyés par le partenariat mondial pour l’éducation  placée sous la supervision de la banque mondiale.
Les diplômés des Ecoles Normales des Instituteurs de l’Enseignement Générale également concernés par ce programme seront pris en charge lors de la deuxième ainsi que la troisième vague de ce recrutement.
Gratuité de l’école primaire.
 Selon des informations,  la  contractualisation des 9000 instituteurs qui vient d’être lancée à travers les 10 régions du pays vise à rendre l’école primaire gratuite dans tout le Cameroun comme l’avait annoncé le président de la république. Car, en contractualisant tous ces enseignants pris en charge par les parents à travers les frais des Apee, l’Etat contribue à alléger ces frais très exorbitant pour les parents d’élèves. «Les parents payaient cher les frais des APE sous prétexte de la prise en charge salariale de cette catégorie d’enseignants. En reversant les maîtres des parents dans le portefeuille de l’Etat, les Ape n’auront plus de raison d’exiger des frais élevés aux parents (…) L’opération va permettre d’avoir une vue claire sur les Ape et les possibilités de la baisse pour l’année suivante», commente le directeur des Ressources humaines au Minedub, Paul Valentin Emog, dans Cameroun Tribune de ce mardi 5 aout 2014.
Parlant de ce recrutement massif qui s’étend jusqu’en 2016, le Minedub précise que l’opération en cours concerne presque «exclusivement» les maitres des parents.  Ainsi, 3060 instituteurs seront contractualisés en 2014 et 2970 l’année suivante. Les candidats formés dans les Écoles normales d’instituteurs de l’enseignement général (Enieg) devront patienter jusqu’en 2016 pour voir «une frange» recrutée avec les maîtres des parents l’année d’après.
 
Hervé Villard Njiélé

Commenter cet article

Philippe 12/04/2015 23:24

La liste deffinitive à quelle date?