Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog de Hervé Villard Njiélé

Prévention du Virus d’Ebola: la consommation de la viande de brousse suspendue à Douala

18 Août 2014, 20:13pm

Publié par Hervé Villard

 

Selon le comité régional de lutte contre  les épidémies et les pandémies de la région du Littoral, cette mesure préventive vise à empêcher le virus  d’Ebola d'entrer dans la région.

 

Barrer la voie aux virus d’Ebola qui fait des ravages dans les pays voisins, amener les populations de la région à éviter tout acte pouvant leur permettre de contracter cette maladie qui a déjà tué près de 932 personnes  dans le monde entier. Voila présenter de manière succincte les objectifs visés par le comité régionale de lutte contre les épidémies et les pandémies  dans  la région du Littoral, présidée par Joseph Beti Assomo. Réunis ce jour à la salle des banquets de  la région, les membres de cette commission qui se recrutent dans tous les secteurs de l’administration publique réfléchissaient sur les actions à prendre pour limiter aux frontières du Cameroun et aux frontières de la région du Littoral le virus d’Ebola.
 
Parmi les mesures préventives adoptées, figure la suspension provisoire de la viande de brousse. D’après le Dr Victor kame  médecin urgentiste et coordonnateur du cercle régionale de prévention et de la lutte contre les épidémies(Crple) dans la région du Littoral, le virus d’Ebola est transmis par des animaux sauvages comme la chauves souris, les primates tels les gorilles, les chimpanzés, les singes et autres. C’est pourquoi pour le spécialiste en santé, il faudra surseoir à la consommation des viandes de brousses durant la période de l’épidémie. «On contracte la maladie en entrant en contact avec les secrétions, le sang où la consommation des animaux  infestés. En limitant la consommation de ces viandes sauvages, on limite le risque de contracter le virus d’Ebola», explique -t-il.
 
D’après celui qui fait savoir que le Cameroun et la région du Littoral est favorable au développement du virus d’Ebola à cause de la présence dans les forêts voisines des chauves souris qui sont des agents vecteurs, des primates et des singes,  si cette mesure n’est pas respectée nous courons le risque de contracter cette maladie. «Les guinéens ont contractés le virus d’Ebola en manipulant les viandes infestées. Ils ont touchés les animaux morts et en ont mangé. Hors, nous sommes pareillement des consommateurs de viandes de brousses et nous ne sommes pas toujours surs de leurs origines », fait savoir ce médecin.
 
Pour Dr  Martin Yamba, délégué régional de la santé pour le Littoral, il ne suffit pas seulement de ne pas manger la viande de brousse. Mais surtout, de ne pas toucher et de signaler tous cas de mort suspecte d’animaux dans les environs.
 
A coté de cette suspension provisoire de la consommation de la viande de brousse conseillée aux populations de la région du Littoral,  le gouverneur Joseph Beti Assomo, président du comité régionale de  lutte contre les pandémies et les épidémies a instruit le délégué régionale de la Faune et de la Forêt de mettre sur pied un programme de sensibilisation contre le braconnage  et de vente et de la circulation de  la viande de brousse dans la région du Littoral.
 
Le comité a pareillement fait savoir  que l’hôpital Laquintinie reste le seul centre de prise en charge et tous les cas éventuels de fièvre d’Ebola seront acheminés la-bas. Une unité de prise en charge a été mis sur pied dans cette institution, apprend-on.
Compte tenu du fait que les cas importés sont les plus redoutés, le renforcement de la sécurité au port, dans les aéroports et les entrées de la ville  a pareillement été conseillé.
 
La délégation régionale de la santé a promis former ses employés à la communication et la  sensibilisation sur cette maladie. Le délégué a  pareillement promis recyclé les personnels du port et des aéroports.
 
Hervé Villard Njiélé

Commenter cet article