Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog de Hervé Villard Njiélé

Rentrée scolaire : Les prix de cahiers connaissent une hausse

28 Août 2014, 18:44pm

Publié par Hervé Villard

D’après les commerçants, la présence en très petite quantité de ces produits sur le marché camerounais est à l’origine de cette situation.

Les parents sont désormais obligés de

débourser un peu plus d’argent que d’habitude pour acheter des fournitures

scolaires  à leurs progénitures. Ceci à cause

de  la cherté de ces produits sur l’ensemble

du territoire nationale.  En effet, les prix des

fournitures scolaires et encore plus des cahiers et autres accessoires ont connu une

hausse  en cette rentrée scolaire. D’après les

commerçants de la ville de Douala qui

reconnaissent de manière unanime cette

hausse, celle-ci varie en fonction des cahiers

et surtout de leur qualité. «Nous ne sommes

pas les seuls à avoir augmenté  les prix des cahiers. Cette augmentation est faite  aussi

par les grossistes chez qui nous achetons»,

déclare Jean Tsafack, vendeur de cahier à

Mboppi. Il fait savoir qu’on a ajouté 1000 à

1500fcfa de plus sur le prix de carton de

cahier.

D’après ce commerçant qui raconte les

déboires qu’ils rencontrent  dans la vente des fournitures scolaires, il n’ya même pas de

marchandise sur le marché. «Constatez que

le marché est vide. A cette période les

années antérieures, les jeunes qui vendent

les cahiers en bordure de route, se comptaient pas milliers. Vous êtes vous posé la question de savoir pourquoi ils ne sont pas là ?  Il n’ya pas de marchandise sur le marché», déclare ce jeune camerounais en présentant son achalandage peu fourni.

Parlant de ces cahiers, quelques  variétés  seulement sont sur le marché. En plus des cahiers de la marque Safca plus présents sur les achalandages, on compte les cahiers calligraphes et  autres marques importées. Seulement, ces cahiers ne sont pas en quantité suffisante. «Tous  les cahiers importés en vente sont  ceux de l’année dernière.  La semaine dernière on n’en avait presque plus. On craint d’avoir la pénurie», déclare Jean Dibango un autre commerçant faisant dans la papeterie. Cette rareté des produits sur le marché encourage la surenchère  apprend-on. «Les cahiers importés sont les cahiers les plus sollicités par les enfants. Du coup, on augmente  les prix. Cette augmentation tient compte de la qualité du cahier et du nombre de pages et varie de 200 à 300 fcfa», témoigne ce commerçant.  Pour un cahier importé de 400 pages  par exemple il faudra  débourser près de 1000 à 1200fcfa pour prétendre l’acheter. Près de 800 à 1000 fcfa pour un cahier de 300 pages et au moins 700 pour un cahier de 288 pages. Si les parents  estiment les coûts des cahiers élevés, ceux-ci le seront d’avantage si la situation de cogestion du Port autonome de Douala  n’est pas résolue apprend-on. «Nous n’avons pas de nouveaux produits. Les cahiers et les autres fournitures scolaires qui sont exposés ne sont que le reste de stock. Les marchandises commandées ne sont toujours pas arrivées», déclare Evariste Ngassa.

D’après cet importateur de manuels scolaires et de papeterie, la congestion du Port Autonome de Douala (Pad) est une réelle menace pour la rentrée scolaire. Nombreux d’entre eux ayant passé les commandes des marchandises depuis les mois de mars et avril, déclarent n’ont pas encore reçu ces marchandises. Pourtant les produits contenus dans ces différents conteneurs encore en attente devaient déjà être sur le marché. C’est pourquoi, il y a hausse des prix. fait-il savoir. «Les commandes attendues depuis le mois de juillet ne sont pas jusqu’à présent disponibles. Que voulez-vous qu’on fasse. Ce n’est pas de notre faute», tente de justifier  Mathieu un autre commerçant.  Compte tenue de cette situation, l’entreprise Safca elle aussi, a revu les prix à la hausse. Cette hausse des prix de fournitures scolaires (cahiers) en ces périodes difficiles, complique d’avantage la situation aux parents qui peinent déjà à joindre les deux bouts.

Hervé Villard Njiélé

Commenter cet article