Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog de Hervé Villard Njiélé

Virus d’Ebola: Une folle rumeur fait trembler tout le Cameroun

19 Août 2014, 16:55pm

Publié par Hervé Villard

Les populations et les membres du gouvernement ont tous paniqué en apprenant ce message téléphonique annonçant un cas de malade du virus d’Ebola à l’hôpital Laquintinie ce samedi 9 juillet 2014.

Vanessa B. est toute apeurée. Après  avoir  lu ce message (Sms)  qu’elle vient de recevoir d’un numéro de téléphone qu’elle n’a pas identifié  ce samedi 9 mars 2014, elle sort en courant alerter son voisinage. «On dit que le virus d’Ebola est déjà présent au Cameroun.  Un cas  a été identifié à l’hôpital Laquintinie », déclare-t-elle toute émue. A la question de savoir comment elle sait tout cela, la jeune habitante du Quartier Ndogbond, une banlieue de la ville de Douala située dans l’arrondissement de Douala 5ème brandit comme preuve le message téléphonique qu’elle a reçu il y a quelques minutes. «Attention, urgent ! Le virus de l’Ebola a été découvert ce matin à l’hôpital laquintinie. On demande d’éviter les fiévreux (…). Envoie ça autant que tu peux à tous ceux de ton répertoire (…)», peut-on lire. Pendant que la discussion se poursuit autour de l’information, et que l’inquiétude de la véracité de l’information va grandissant, c’est Maxime, un autre voisin qui reçoit à son tour un autre message téléphonique inquiétant. «Ebola virus est déjà au Cameroun il tue 7 jours après contamination. Laver les mains après avoir salué les gens et avant de manger. Eviter la viande de brousse, passe le Msg stp ».  A cet instant, tout le monde cède à la panique. On ne sait plus où mettre la tête. «On est tous mort puisqu’on dit à la télé tous les jours que cette maladie n’a pas encore de traitement. Qu’allons nous faire ?», s’interrogent Vanessa B et les gens son voisinage suffisamment inquiet. La tentative de dissuasion menée par les plus sceptiques du quartier ne dissipe par la peur de cette maladie qui a déjà gagné tout le monde. Les coups de fils  sont passés et la nouvelle se propage. Douala, Yaoundé, Bafoussam, Bertoua, Edéa, N’gaoundéré, Limbe  aucune ville de la République n’échappe à cette rumeur qui crée la frayeur. «J’ai reçu le message très tôt le samedi matin. Je ne savais quoi faire. Quand j’ai appelé des amis ils ont tout simplement confirmé l’information parce qu’il  avait reçu le même message que moi», déclare Augustin Tachim habitant Yaoundé la capitale politique du Cameroun. «Je n’ai pas réagi puisque, je ne savais exactement pas quoi faire»  précise-t-il.
Bernard Bangda, journaliste, correspondant du journal l’Actu à Bertoua, chef lieu de la région de l’Est Cameroun n’a pas été épargné. «J’ai été surpris de recevoir ce message. En homme averti, je n’ai pas paniqué.  Le Sms l’annonçant, presque tout le monde dans la ville la reçu », fait-il savoir.
Comme ces personnes suscitées, c’est toute la République du Cameroun qui a été secouée par cette rumeur. Populations et responsables du gouvernement n’ont pas résisté.
Hépatite
D’après Dr Yamba, délégué régional de la santé publique pour le Littoral qui reconnait lui aussi avoir reçu ces messages, c’es une blague de mauvais goût qui a été fait via les sms envoyé. Il n’ya pas de cas de malade de Virus d’Ebola à l’hôpital Laquintie. «Ces messages sont des informations malveillantes. Au moment où, il y a des campagnes contre le choléra, contre la poliomyélite dans la région,  c’est à ce moment là que  des individus choisissent  de diffuser des messages pareil.   Ce sont des attitudes qui sont interrogateurs. Quand on demande au gens d’appliquer de simple mesure d’hygiène pour éviter des maladies comme le cholera ils ne le font. Quand on leur demande de laver uniquement la main avant et après le repas, ils sont incapables  de le faire », précise le délégué.
D’après le patron de la santé de la région du Littoral, la rumeur qui a apeuré tout le Cameroun est partie d’un cas critique d’Hépatite transporté à l’hôpital Laquintie de Douala. Un chinois souffrant d’hépatite est arrivé à l’hôpital Laquintinie présentant des symptômes douteux. Il a été mis en quarantaine. Et,  c’est ainsi que l’information a circulé et  la République apeurée. Dr yamba qui condamne énergiquement ce qui s’est passé, rassure sur le fait qu’il y a une veille épidémiologique qui est fait par son département et qu’il n’ya rien. Il invite cependant les Camerounais à plus de vigilance et surtout a pratiqué les mesures élémentaires d’hygiène pour être à l’abri des maladies. «Quand on demande aux gens de se laver les mains avant et après les repas, ils ne le font pas, il savent seulement dire des choses qu’ils ne maitrisent pas. Ils parlent de menaces, s’ils pouvaient connaitre les milliers de menaces qui planent sur nous. Que les gens se concentrent pour travailler et qu’ils ne disent pas du n’importe quoi », affirme Dr Yamba courroucé qui dénonce cet attitude.
Parlant état de la situation sanitaire du Cameroun, face à une probable menace du Virus d’Ebola, à travers une communication diffusée au journal de 20h30 du samedi 9 André Mama Fouda, ministre de la santé  Publique à a ainsi expliqué qu’aucun cas suspect d’Ebola n’a été déclaré au Cameroun. «La surveillance est renforcée dans tous les districts de santé aux frontières, dans les aéroports et les ports. (…) des unités de prise en charge et d’isolement des cas sont déjà identifiées dans nos hôpitaux », a rassuré le ministre de la Santé Publique.
 
 
Hervé Villard Njiélé

Commenter cet article