Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog de Hervé Villard Njiélé

Accident de la circulation:Près de cinq morts et plusieurs disparus à Douala

31 Octobre 2014, 13:17pm

Publié par Hervé Villard

Les eaux sales du fleuve Kondi
Les eaux sales du fleuve Kondi

Selon des informations, le véhicule de transport communément appelé ‘’cargo ‘’ roulait à tombeau ouvert quand il a achevé sa course dans le fleuve Kondi au lieu dit Carrefour Cité des palmiers, dans la nuit du mercredi 29 septembre 2014 aux environs de 19h30.

Jusqu’à hier jeudi 30 octobre 2014 aux environs de 16h30, il était  presqu’impossible de traverser le carrefour Cité des Palmiers, quartier situé dans l’arrondissement de Douala 3ème. Ceci à cause du grand bouchon qu’un accident de la circulation a créé à cet endroit. En effet, les populations riveraines, les passants et autres curieux ont pris d’assaut ce lieu très tôt ce jeudi matin. Imperturbables malgré la présence massive des éléments des forces de l’ordre qui réglaient tant bien que mal la circulation,  ils assistaient médusés à la fouille dans les eaux sales  du fleuve Kondi,  des victimes de  l’accident de la circulation qui s’est produit en ce lieu  dans la nuit de mercredi 29 septembre 2014.
 Selon des informations recueillies aux environs de 19h30min, alors que tout le monde se bousculait pour regagner son domicile, un «cargo» transportant des passagers  roulant à  vive allure, a achevé sa course dans le fleuve Kondi avec l’ensemble de ses passagers estimés à plus d’une vingtaine de personnes.  D’après les riverains témoins de la macabre scène,  le conducteur de ce véhicule a perdu le contrôle de la voiture. C’est ainsi que, malgré les embouteillages qu’il y a fréquemment  à ce carrefour le cargo va plonger dans le fleuve. Malgré la volonté de sauver les victimes à bord de cet engin de la mort, les populations riveraines alertées par les bruits causés par cet accident n’ont pu rien faire malgré les nombreuses tentatives.
 Il a fallu attendre  l’arrivée des sapeurs pompiers  pour voir les premières victimes sortir des eaux. Pendant cette action de secourisme qui s’est achevé tard  dans la nuit aux environs de 1h avec le départ des sapeurs pompiers, cinq blessés ont été pêchés des eaux et conduites d’urgence à l’hôpital du district de la Cité des Palmiers pour des soins intensifs de même que quatre autres personnes déjà mortes.  Ces dernières ont été conduites dans les morgues de la ville de Douala.
Des commerçants décédés
Parmi les victimes de cet accident de la circulation à majorité des commerçants, on distingue  deux hommes  Yinda Pierre âgé de 69ans et Tongo Severin âgé de 32 ans. Parmi les femmes victimes on a reconnu, TSafack Jeanne Pauline, une  commerçante âgée de 39 ans  qui a été extraite des eaux pendant la fouille reprise par les riverains volontaires ce  jeudi  30 octobre 2014 matin. On retrouve pareillement parmi les autres victimes décédées Kenfack Marie Chantal âgée de 44ans et Nono marie, toutes deux  repêchées des eaux le mercredi 29 octobre 2014.
Des cinq blessés conduits à l’hôpital du district de la Cité des palmiers, trois d’entre eux légèrement blessés ont quitté l’hôpital tandis que deux encore sous le choc de l’accident, sont encore internés dans cet hôpital.  «Nous avons reçu  cinq blessés chez nous. Trois d’entre eux moins graves sont déjà sortis et deux sont en observation », a laissé entendre Dr Zam-Ngono Célestin, médecin Psychothérapeute, directeur de l’hôpital de district de la Cité des palmiers. Une autre victime Ngo Mondo Elise est sous soins intensifs à l’hôpital général de Douala.
Des disparus
Les fouilles engagées toute la journée d’hier n’ont presque pas porté des fruits. En dehors de la dépouille de dame Tsafack Pauline,  plus aucun corps n’a plus été pêché. Le travail abattu de manière traditionnelle et avec des moyens rudimentaires n’ont pas porté de  fruit. Ceux-ci ont travaillé pendant toute la journée en vain. Ceci sous les yeux impuissants des forces de l’ordre mobilisées ici. Même la descente des autorités de la ville de Douala à savoir le préfet du Wouri, le délégué du gouvernement auprès de la communauté urbaine de Douala, le sous préfet de Douala 3ème et le maire de cet arrondissement n’a rien changé à la situation. Les riverains se sont battus avec leurs propres moyens sans assistance de ces derniers. C’est tout fatigué qu’ils ont abandonnés  la fouille aux environs de 15h tout en promettant d’y revenir très bientôt.  Plus aucun corps n’a été trouvé mais des riverains déclarent que plusieurs victimes seraient encore dans cette rivière dangereuse. «Quand un «cargo» part de Ndokoti, il est toujours plein. Il y a en moyenne 23 personnes à l’intérieur. Mais, depuis que l’on fouille là, on  n’a pas encore trouvé 15 personnes, cela signifie qu’il y a encore des gens dans l’eau », déclare Alain chargeur à Ndokoti.
D’après les riverains, le chauffeur de ce Cargo non identifié, un certain Lazare qui a réussi à sortir du véhicule avant le drame a pris la fuite. S’il y a une chose qui a sidéré toutes les populations, c’est l’absence des sapeurs pompiers pendant cette  nouvelle fouille. La réaction des pouvoirs publics par rapport à la circulation des cargos à Douala reste attendue
 
Hervé Villard Njiélé
 
Liste des morts
-  Yinda Pierre âgé de 69ans
- Severin âgé de 32 ans
- Kenfack Marie Chantal âgée de 44ans
 - Nono marie
- TSafack Jeanne Pauline,  (commerçante) 39 ans
Bléssés
-Ngo Bikwé Ghislaine
-Njoh Eveline
-Ngo Mondo Elise
 
 
 
 
 
 
 
Des morts et des disparus dans le fleuve Kondi. Accident de cargo. Cité des palmiers

Des morts et des disparus dans le fleuve Kondi. Accident de cargo. Cité des palmiers

Commenter cet article

villard 03/11/2014 17:09

Tu parles Cedric. On a l'impression que ce cours d'eau n'est pas profond pourtant. hummmm

Cedric 31/10/2014 16:57

J'étais sur les lieux ce soir là.A vue d'oeil ce fleuve a l'air tout petit,et pourtant.Quel drame.Que ces pauvres victimes reposent en paix.