Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog de Hervé Villard Njiélé

Nécrologie: Paul Biya en deuil.

2 Octobre 2014, 20:15pm

Publié par Hervé Villard

Chantal Biya en pleure
Chantal Biya en pleure

Rosette Mboutchouang, la mère de son épouse Chantal Biya, est décédée en Afrique du Sud hier jeudi 2 octobre 2014, de suite de maladie.

L’annonce a été faite  de manière officielle sur les ondes du poste national de la Crtv, lors du journal radio de 17h ce jeudi 2 octobre 2014. Le communiqué signé par Martin Belinga Eboutou, le directeur du cabinet civil de la présidence de la République du Cameroun et annonçant la mort de Rosette Mboutchouang, mère de Chantal Biya, stipule que : «Le président de la République a le profond regret d’annoncer le décès ce jour de suite de maladie de Madame Mboutchouang née Ndongo Mengolo Rosette Marie, mère de madame Chantal Biya, première dame du Cameroun », indique le communiqué .

Selon des informations la belle mère de Paul Biya est décédée en Afrique du Sud où elle a été évacuée pour suivre des soins intensifs depuis plusieurs semaines.

Agée de 60 ans, Rosette Mboutchouang était le maire de la commune de Bangou, dans le département des Hauts-Plateaux à l’Ouest Cameroun. Commune qu’elle occupait depuis 2007. En 2013, elle s’était fait réélire lors des élections législatives et municipales du 30 septembre.

Mandat non achévé,

Installée quelques jours seulement après sa prestation de serment le vendredi 6 décembre 2013 dernier dans une ambiance de haute sécurité à la place des fêtes de Bangou, selon des informations, le préfet du département de Bamboutos,  Luc Ndongo  avait  apprécié les efforts déployés par la belle mère du chef de l’Etat  au cours de son précédent mandat. «Grâce à son charisme, Rosette Mboutchouang, avait   réussi à mobiliser près de 15 milliards de Fcfa dans différents ministères, pour l’aménagement des routes,  l’adduction en eau potable l‘électrification l’électrification rurale des quartiers de  l’arrondissement de Bangou, ainsi que plusieurs autres réalisations » avait-il laissé entendre.

A la suite de ces éloges, Luc Ndongo avait  demandé à Rosette Mboutchouang de continuer la mission d’embellissement  et de développement de la ville de  Bangou et ses environs  qu’elle avait engavé. De mettre sur pied le Plan communal de développement sur la base duquel sera réalisé un certain nombre de projets avec l’appui des partenaires que sont le Pndp et le Feicom.

De même, elle devra démanteler les réseaux d’établissement des actes d’état civils frauduleux ; veiller à une gestion efficiente des fonds mis à la disposition de la commune dans le cadre des projets. Améliorer le taux de recouvrement des recettes, veiller au respect des us et coutumes, du bon ordre, de l’hygiène et de la salubrité, et gérer la commune en bonne mère de famille, en osmose avec ses adjoints et les conseillers municipaux.

Pour récompenser son excellent travail à la tête de la mairie de Bangou, la Fondation Afrique excellence (Fae) avait décerné à Rosette Mbotchouang  le grand prix de l’intégration nationale lors d’une cérémonie qui a eu lieu au palais des Congrès à Yaoundé.

 «Reine de la beauté» 

Peu après l'indépendance du Cameroun, en 1967, Rosette Mboutchouang avait été couronnée «Reine de la beauté» de la région de l’Est, en tant que Miss-Bertoua. La native de Nanga-Eboko dans la région du centre était la mère de Chantal Biya, la première dame du Cameroun et belle mère de Paul Biya depuis 1994 date à laquelle sa fille a convolé en juste noce avec le président de la République.

 

Hervé Villard Njiélé

 

Nécrologie: Paul Biya en deuil.
Nécrologie: Paul Biya en deuil.

Commenter cet article