Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog de Hervé Villard Njiélé

Grace Decca rend grâce à Dieu

31 Août 2015, 20:22pm

Publié par Hervé Villard

Le dernier album de la sœur cadette de Ben Decca est une série de louanges et de remerciement au Dieu tout puissant.

Les hommes de médias invités à la conférence de presse de présentation du nouvel album de Grâce Decca ont tous été surpris du nouveau ton musical que vient d’adopter la diva de la musique camerounaise, reconnue  parmi les meilleurs voies féminines du Makossa. Alors que tous  les fans de l’auteur de l’album «Donne-moi un peu d’amour» sorti en 2001 s’attendaient à un album similaire plein de sensualité et d’amour, Grâce Decca qui déclare être née dans une famille chrétienne vient de faire un virage à 90°.  ‘’Muna’’ Son nouvel album, présenté aux hommes de médias le 5 décembre 2014 dernier  à Douala est une louange, une adoration. «C’est une manière pour moi de dire merci à Dieu pour tout ce qu’il a fait pour moi et continue à le faire », déclare-t-elle toute heureuse.

 

D’après celle qui déclare assumer  le choix de son style musicale et qui dit l’avoir choisi à dessein, il était temps pour elle d’être reconnaissant  à Dieu. Et de lui remettre un peu de  ce qu’il lui a donné. «Dieu est suprême et je suis son instrument. Je fais ce que  la parole de Dieu me recommande de faire. Tous les soucis s’estompent quand tu es avec Dieu. Mon album est un cadeau à Dieu», explique-t-elle à l’assistance stupéfaite.

 

Intitulé « Muna » qui signifie difficultés en langue Douala, le nouveau bébé de Grâce Decca  est un album de 13 titres  dans lequel  l’artiste fait usage de plusieurs langues pour louer Dieu. Les rythmes aussi sont variés. De l’Essewe, un rythme qui lui est familier parce que lui permet de faire sa mise en forme pendant toutes ses prestations scéniques, Grâce pour rendre hommage à «celui qui veille sur elle, sur toute sa famille et le monde entier », convoque pareillement le Makossa, qui l’a révélée au monde entier et plusieurs autres rythmes pour dire merci à Dieu. Bref c’est un mélange de Gospel, de blues, de funk et de jazz.

 

Pour continuer l’œuvre d’évangélisation par la  musique, mission qu’elle vient de s’assigner  Ndom’A Deccah Grâce, de son vrai nom, a pareillement repris des titres à succès des artistes émérites. Il s’agit de  ‘’Imagine’’ de l’anglais Kirt Franklin, ‘’You are my people’’ de George Duke, ‘’You raised me up’’ de Josh Graban. L’artiste a pareillement convoqué des cantiques populaires congolais dans ce nouvel opus pour passer son message d’amour.

 

Pour produire cette musique gospel qu’elle veut différente de celle qui se fait en Afrique, Grâce Decca s’envole aux Etats Unis. La-bas, elle rencontre George Duke, l’arrangeur de cet album. Séduit par cette voie suave et angélique qui vient de l’Afrique et du Cameroun, il accepte d’arranger son album. Avec l’appui des autres musiciens américains de renom tels Sheila E , jeffary osborne, Jonathan Butler, Chino IX, Paul Jackson, Sarah Thomton, Alex Al, Erik Zobbler pour ne citer que ceux-ci, le chef d’œuvre de la diva camerounaise est produite. Le cinquième album de Grace Decca qui a pris plusieurs années pour voir le jour n’est pas totalement différent des autres.

 

 

En dehors de quelques rythmes qui varient et d’avantage les messages ; le timbre vocale de la star de la musique camerounaise reste le même.  Même si l’auteur déclare avoir été «égoïste» pendant la production de cette galette musicale, parce qu’elle a pensé à elle seule et à sa relation personnelle avec Dieu, elle appelle du moins tout le monde à croire en Dieu et à vivre selon sa volonté. Car ; «seul lui peut résoudre tous les problèmes que nous rencontrons dans notre vie quotidienne, dans notre pays ». L’album ‘’Muna’’ est déjà présent sur le marché discographique camerounais.

 

 

Hervé Villard Njiélé

 

 

Commenter cet article