Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog de Hervé Villard Njiélé

Mohamed Ali éternellement K-O

14 Juin 2016, 18:08pm

Publié par Hervé Villard

Mohamed Ali à la fleur de l'âge
Mohamed Ali à la fleur de l'âge

la légende de la boxe mondiale est décédée vendredi 3 juin 2016 à Phoenix dans l’Etat d’Arizona aux Etats Unis d’une insuffisance respiratoire, à l’âge de 74 ans

 

 

Mohamed Ali l’une des dernières icônes planétaires du sport et  de  la boxe en particulier n’est plus. Celui qui a terrassé tous ses adversaires sur le ring comme en dehors durant toute sa vie a définitivement rangé ses gangs de boxe. Il ne  montera plus jamais sur un ring. Il a été  éternellement mis KO. Après trente-deux années, de résistance, le légendaire boxeur noir a fini par craquer, la maladie de Parkinson a fini par avoir raison de lui. Sa mort qui a fait le tour du monde entier a particulièrement secoué  le monde du sport et celui de la boxe en particulier. Car, il était devenu un monument, une légende vivante de ce sport qui l’a montré aux yeux du monde et qu’il a surtout dominé grâce aux nombreux  combats remportés.  Descendant d’esclave noir,  sa lutte pour  la liberté des noirs aux Etats Unis et  l’égalité entre Noirs et Blancs au cœur d’un Etat raciste, ont contribué à faire de lui un monument. «Il était plus perçu comme le boxeur noir. Il repensait toute une race quand il était sur  un ring et a réussi à se faire entendre. C’est grâce à lui que  nous  les noirs  pouvons aujourd’hui aller à la même école que les Blancs, jouer en équipe nationale», déclare sur  les antennes de France 24 un sportif américain de race noir,  choqué par le décès  de Mohamed Ali.  «C’est grâce à lui que le nom de Louisville figure sur la carte. Il représentait fièrement notre  ville », déclare en larme un américain  citoyen de la ville natale du boxeur de regrettée mémoire.

 

Mohamed Ali a  pareillement marqué le monde entier en  refusant en 1966  d’aller en guerre contre le Vietnam. Il a préféré perdre sa licence de boxe de même que tous les titres remportés. Il a purgé pareillement cinq ans de prison et payé une  amende de 10.000 dollars. «Les Vietcongs sont des Asiatiques noirs », et il n’a pas à « combattre des Noirs » avait déclaré le boxeur engagé pour la défense de la cause des Noirs.

 

 Selon des informations, les obsèques de Mohamed Ali se dérouleront  vendredi 10 juin prochain dans sa ville natale de Louisville, dans le centre-est des Etats-Unis. Selon le porte-parole de la famille du boxeur, l’ancien président américain Bill Clinton, le journaliste Bryant Gumbel et l’acteur Billy Crystal  seront  les personnalités qui prononceront son éloge funèbre, lors de conférence de presse organisée à Scottsdale, en Arizona.

 

 

Palmarès

Né  à Louisville, dans le Kentucky, le 17 janvier 1942 dans un milieu pauvre d’un père  peintre Cassius Marcellus Clay Senior  et d’une mère femme de ménage  chez les riches blancs Odessa, Mohamed Ali de son vrai  nom Cassius Clay, s’engage  très tôt dans la boxe et en fait son sport principal. Son habileté et sa rapidité sur le ring le port très haut dans ce sport de combat.  Médaillé d’or olympique des mi-lourds (75-81 kg) aux jeux  de Rome en 1960, il a livré à lui seul  108 combats pour 100 victoires.

Cassius Clay remporte son premier championnat du monde à Miami, le 25 février 1964 alors qu’il n’a que 22 ans.  Il bat  son ainé Sonny Liston surnomme «vilain ours» âgé 32 ans, il oblige son adversaire a abandonné le combat avant le 8ème round. Au courant de cette année  renonce  à son nom d’esclave pour ses convictions religieuses et exige qu’on l’appelle Cassius X puis  Muhammad. Cassius X  il se converti à l’islam et exige qu’on l’appelle désormais Mohamed Ali.

Le 25 mai 1965 à Lewiston,  Mohamed Ali réalise la victoire la plus rapide de l’histoire des championnats du monde en  venant à bout de Sonny Liston dès le premier round.  La controverse  née de cette victoire n’empêchera pas à celui qui dominera plus tard  le monde de  la boxe de défendre et avec succès neuf  fois son titre.

  Emprisonné en 1966 pour refus de participé à la guerre du Vietnam, il revient à la charge en 1970 après l’obtention d’une nouvelle licence. Il s relance à la reconquête du titre. Il défie le 8 mars 1971, au Madison Square Garden de New York, Joe Frazier alors champion du monde en titre dans le « combat du siècle ». L’ancien champion qui a vieilli et est moins agile et perd le combat  En 1973, face à Ken Norton, il perd une deuxième fois et quitte le ring avec une mâchoire fracturée. Battu mais pas abattu, il prend plus tard  sa revanche sur Ken Norton, puis sur Joe Frazier et défie le champion du monde George Foreman, 25 ans.

 Mohamed Ali redécouvre brutalement sa notoriété dans les rues poussiéreuses de Kinshasa. Le 30 octobre 1974, devant 100 000 personnes, il envoie George Foreman au tapis au 8ème round après avoir encaisser les coups de son adversaire pendant 7 rounds. Dix ans après son premier titre, à 32 ans, Mohamed Ali redevient « le plus grand »  il défend dix fois de suite avec succès son titre avant de le concéder aux points le 15 février 1978, à Las Vegas, à Leon Spinks, 24 ans. Sept mois plus tard, il reprendra son titre, pour la troisième fois ! Ali a 36 ans. Il combattra laborieusement encore en 1981 avant de dire adieu aux cordes après vingt et un ans de professionnalisme.  En 61 combats chez les boxeurs  professionnels, Mohamed Ali a réalisé  56 victoires  dont 37 par KO – et 5 défaites, un palmarès très envié par ses paires. Diagnostiqué de la maladie de Parkinson en 1984 Muhamed Ali a consacré le reste de la vie à prôner la paix dans le monde. Muhamed Ali qui décède à l’âge de 74 ans abandonne en émoi tout  le monde entier, les amoureux de la boxe et son épouse Yolanda Williams, ses enfants : Laila Ali, Rasheda Ali, Hana Ali, Asaad Amin, Maryum Ali, Jamillah Ali, Khaliah Ali, Muhammad Ali Jr.et  Miya A et de nombreux petits fils.

Hervé Villard Njiélé

 

 

 

Mohamed Ali éternellement K-O
Mohamed Ali éternellement K-O

Commenter cet article