Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog de Hervé Villard Njiélé

Can 2016 : Le chantier du stade Amadou Ahidjo en retard

3 Août 2016, 10:00am

Publié par Hervé Villard

stade AMADOU AHIDJO en chantier
stade AMADOU AHIDJO en chantier

L’immensité et la complexité des travaux encore à réaliser dans ce complexe sportif a été relevée lors de la visite des chantiers de Can 2016 initiée par Philemon Yang

 

Le Premier ministre Philemon Yang le président du Comité local d’organisation de la Can féminine a fait  récemment  la visite des chantiers des différents stades de la république du Cameroun devant abriter la Can féminine 2016 qui se déroule au Cameroun en novembre prochain. Parmi  les installations visitées figure le stade Omnisports Ahmadou Ahidjo, l’un des stades devant abrité  les rencontres de cette compétition phare.

Ici, le constat  fait froid  dans le dos. Au regard du rythme d’avancement des travaux et de l’ampleur des taches encore à faire, difficile de penser que tout sera fait avant  le début de cette fête du football féminin. A coté des  camions transportant de l’eau, des énormes tiges de fer, de la terre et du sable qui  font des vas et viens, ouvriers  chargés de  la réfection de cet ouvrage  son à pied d’œuvre. Les travaux de  la gigantesque tribune se poursuivent encore mais  beaucoup  reste à faire pour  parachever cet ouvrage. La tribune d’honneur, la piste d’athlétisme et les différentes enceintes réservées entre autres aux conférences de presse ou les vestiaires dédiés aux joueurs, rien  n’est encore parachever. Il faut encore travailler dur pour que  ces espaces  ressemblent  à quelques choses « Côté tribune et gradins, la visibilité sera très bonne, peu importe où l’on se trouve dans le stade. Il faut accélérer les travaux pour rester dans les délais », déclare l’un des responsables de ce chantier au Premier ministre. Tout en laissant entrevoir à travers la maquette, une vue magnifique de ce qui constituera le Stade Ahmadou Ahidjo à la fin des travaux.  D’après  celui qui confie  dans  les colonnes de Camfoot  que la pose des 40 000 sièges grand public sera achevée d’ici fin juillet tandis ceux dits Vip seront installées d’ici fin septembre au plus tard. Si la pelouse verte, bien tondue et arrosée rompt avec l’ambiance  des travaux d’hercule qui se poursuivent ici, la piste d’athlétisme elle  tarde à se dessiner.


Espoir
Si les ouvriers affichent un certain doute quant au respect des délais, Thomas Bièche, le directeur général d’Egis  cité dans  les colonnes de Le messager reste optimiste. « La plus grosse partie du gros-œuvre est déjà terminée. Nous allons maintenant démarrer une nouvelle phase avec les travaux de finitions. Notamment l’installation des vestiaires, des climatisations. Nous avons trois mois pour terminer les travaux et chaque entreprise a son marché. Le nôtre s’achèvera d’ici le 17 octobre. Nous allons tout faire pour respecter ces délais. La mission de la Caf trouvera que les travaux sont bien engagés », rassure-t-il.
Pour justifier son retard, il avance  l’argument de la promiscuité dans le chantier. « Il y’a plusieurs entreprises mobilisées dans un site très restreint. Vous avez plus de 8000 personnes qui travaillent sur un stade qui n’a pas les dimensions requises. Donc, cela exige une coordination dans toutes les branches des activités entre les entreprises. C’est cette promiscuité qui rend ce chantier complexe. Il y’a le matériel qui est dans la phase d’achat de ce matériel. Ils seront installés au mois d’août » ; conclut le Dg. Si  les inquiétudes grandissent au regard de  la vitesse des travaux du stade  omnisport Amadou Ahidjo,  la  vue des travaux des stades annexes 1et 2 où  destinés aux entrainements des équipes  laissent voire  le retard criard  dans   la réalisation des travaux. «Sauf miracle, ces stades ne seront pas  prêts  pour  la Can 2016», affirme un confrère.


Les travaux effectués sur ces stades  sont évalués à 53%  loin des prévisions  fixées lors de la préparation de cette compétition. «Au jour d’aujourd’hui, ces stades devaient déjà être opérationnels. Mais voyez-vous même l’état des travaux. Les choses du Cameroun sont toujours comme ça », regrette un riverain. Parlant des travaux proprement dits, la pelouse vient à peine d’être plantée, Les travaux de construction des fondations pour l’une des tribunes à peine  commencés. « Même si  les entreprises ont rassuré le gouvernement que  tout sera prêt d’ici octobre prochain Il est Impossible que les travaux, évalués 53%, soient achevés d’ici la date avancée », laisse entendre un responsable du génie civil.
Célérité
 Après  la visite des chantiers, Philemon yang a prescrit  la célérité. « Vous devez tout faire pour que la Caf nous dise « bravo ». Sachez que le Cameroun n’oubliera jamais tous les acteurs étrangers ou non qui travaillent pour la réussite de cet événement. Nous sommes à votre écoute pour tous vos problèmes ; rapprochez-vous du ministre Bidoung Mkpatt. Aux entreprises, je vous demande une accélération des travaux pour tenir compte des délais de la Caf. Il faut mettre un accent sur la sécurité des chantiers. A la mission des contrôles, une plus grande proximité dans le suivi et l’exécution des travaux. Aux administrations, une plus grande célérité dans le traitement et le paiement des dossiers. Il faudra tout régler désormais les 48 heures. Nous demandons aux entreprises de bien travailler mais, il est aussi question de les payer à temps. Il faut sensibiliser les entreprises pour que la mission de la Caf qui arrive le 25 juillet reparte satisfaite », a recommandé  le président du Comité local d’organisation de la Can féminine.

Herve Villard Njiele

Commenter cet article