Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog de Hervé Villard Njiélé

Otages de Lagdo Le maire Mama Abakaï et ses 10 compères retrouvent leur famille

18 Août 2016, 11:03am

Publié par Hervé Villard

Le maire enfin libre
Le maire enfin libre

Ces derniers ont été reçus dans l’arrondissement de Lagdo le dimanche 14août 2016 à l’occasion d’une cérémonie solennelle organisée en leur honneur

 

 

C’est avec beaucoup d’émotion que le maire de Lagdo Mama Abakaï et  ses homologues Camerounais détenus en captivité en République centrafricaine depuis plus de 16mois, ont retrouvé leur  domicile  respectif et  les membres de leur famille. Heureux de respirer à nouveaux l’air paisible de la ville de Lagdo, et  surtout de jouir à nouveau de leur liberté, c’est avec les yeux pétillants de bonheur que ces derniers ont rejoint leur famille après une cérémonie  solennelle d’accueil présidée par le préfet du département de la Bénoué Mamoudou  Haman

Pour souhaiter la bienvenue à ces Camerounais considérés comme «des ressuscités» parce que annoncés pour mort à plusieurs reprises,  une forte délégation administrative  constituée  du des  sous-préfets et  maires de  la région du Nord et quelques parlementaires. Plusieurs  autres responsables politiques étaient également de la partie de  même que les  proches amis et  membres de la famille des victimes venus massivement vivre cet évènement inédit et  historique dans cette  partie du Cameroun.

Prière œcuménique

Arrivés dans l’arrondissement de Lagdo aux environs de 14h 30 minutes, les «ressuscités», ont été accueillis  sur des  cris  de joie et  des youyous du  public  nombreux  présent  à  cette  cérémonie. Après  ce bref  moment d’euphorie qui a un  peu perturbée la grande fête organisée à cet effet, c’est par une prière œcuménique que cette dernière a débutée. Les hommes  de Dieu d’obédiences  religieuses différentes, se sont  associé pour remercier  le tout  puissant d’avoir protégé  les  leurs  durant  cette épreuve  difficile. Et  de  les avoir  ramenés  à  la maison.ces derniers ont aussi prié  pour le repos de  l’âme des otages disparus pendant ce périple  infernal.

Prenant  la parole à cette  cérémonie,  le gouverneur de la région du Nord a invité  le  maire  et  les conseillers désormais libres de se mettre  résolument au travail. Tout en rappelant qu’il ya eu beaucoup de pressions pour qu’ils soient remplacés à leurs différents postes, Jean Abate Edi’i va  demander à ses derniers de  confier  leur vie à Dieu et  de lui dire  incessamment merci  de même qu’au président de la république à  l’origine de leur  libération. «Dieu  n’a pas  voulu que  vous mouriez. Il  a voulu que  vous veniez retrouvez  vos  fonctions. Elevez  vous comme un grand homme  pour  pardonner  à tous ces  gens. Vous devez  vos  vies à Dieu  au chef de l’Etat et à votre  foi », a affirmé  le gouverneur de la région du  Nord en souhaitant  la bienvenue  aux désormais ex otages.

Si tous  ces otages  louent Dieu ou Allah  pour  leur  libération,  ils  ne manquent pas de féliciter le gouvernement camerounais et  le président de la République pour les efforts fournis depuis  leur enlèvement jusqu’à leur  libération   «Nous disons  sincèrement  merci à notre chef de l’Etat. Nous sommes  chez nous au Cameroun. Nous lui exprimons toute notre gratitude », a déclaré avec beaucoup d’émotion Mama Abakaï  le maire de  la commune d’arrondissement de Lagdo. 

 Le  moment  le plus  émouvant de cette  cérémonie  a été  la rencontre  des ex-otages et  leur  famille dans leur domicile  respectif. Beaucoup d’entre eux ont   coulé des larmes de joie  et de  peine  à  la vue des  leurs. Car, pendant  qu’ils étaient en captivité,  certains ont  perdu  des proches. C’est le cas de  Florence Tchambia qui a perdu son époux et deux de ses parents. Seulement   les pleurs  qui  n’ont duré que quelques instants ont cédé la place à la joie et aux réjouissances populaires.

 Tout en serrant sa femme dans  les bras, le maire de Lagdo reconnait que l’espoir de revoir le Cameroun et  les  membres de  leur famille s’était estompé après 16 mois de captivité dans  la souffrance totale. «On menaçait de tous nous tuer  tous  les jours si  le gouvernement camerounais  ne verse pas  la rançon demandée par  les preneurs d’otages. On a fait  12 campements  durant  notre captivité. On, était  enchaîné deux à deux. Chaque  couple  n’avait qu’un litre d’eau à boire par jour. Vous ne pouviez aller au toilette  qu’à partir de 10h», se souvient-il.

Contentes du  dénouement du film de la prise d’otage du maire de Lagdo et les 13 autres personnes, les populations de  l’arrondissement de Lagdo ont  loué  Allah et  le  président de  la république pour  les efforts  fournis

Libération

Enlevés le 19 mars  2015  le  maire Mama Abakai et  ses compères ont été remis aux soldats de la Mission des Nations Unis pour la sécurisation de la Centrafrique (Minusca) le samedi 9 juillet 2016 en République centrafricaine (Rca). 

Arrivés dans  la ville de Yaoundé  dans   la soirée du  dimanche  17 juillet 2016 ils ont immédiatement été conduits à l’hôpital général de Yaoundé pour  des soins intensifs. Après trois semaines de soins, ces derniers attendaient d’être  reçus par le président de la république Paul Biya.  Mais c’est  plutôt  Philémon Yang le premier  ministre, qui  les a reçus à l’immeuble étoile  vendredi 12 aout   2016 dernier  au non du chef de  l’Etat.

Dès  15 otages enlevés à  l’Est Cameroun  le 19 mars  2015 dernier, seuls 13 personnes  sont encore vivantes. Deux d’entre eux ayant perdu la  vie. A savoir Jacqueline Nene et  le sieur Youssouffa.

 

Hervé Villard Njiélé

La liste des otages de Lagdo désormais libres

1- Mama Abakaï, maire de Lagdo

2- Jacqueline Nene, présidente de la section RDPC Lagdo Sud 2 (décédé)

3- Dama, Infirmière et présidente du réseau des femmes

4- Sylvie Djenam, Conseiller municipal à la commune de Lagdo

5- Odile Tchambia, opérateur économique

6- Oumarou Sadou, chef traditionnel de 3e degré

7- Alidou Abba, chef traditionnel de 3e degré

8- Danda, chef traditionnel

9- Alhadji Oumarou Liman, commerçant

10- Alhadji Souaïbou, commerçant

11- youssouffa (décédé)

12- Aboubakar Abdoulaye, commerçant

13- Hamadou, chauffeur

14- Inoussa Malkaba, membre du comité local de vigilance

15- Robert Ndinga, membre du comité de vigilance

 

 

 

 

 

 

 

 

Commenter cet article