Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog de Hervé Villard Njiélé

Necrologie:Le dernier concert d'Ebeny Donald Wesley

21 Septembre 2016, 12:47pm

Publié par Hervé Villard

L’un des illustres batteurs camerounais a rendu l’âme des suites d’arrêt cardiaque au Centre hospitalier et universitaire de Yaoundé. C’était ce lundi 19 septembre 2016

Le monde culturel et artistique   camerounais  est de nouveau en deuil.  Ebeny Donald  Wesley a joué  sa dernière  note lundi 19 septembre 2016 à Yaoundé. En lieu et place des  scènes de  liesses populaires  et des youyous qu’il  laissait à chacune de ses prestations.  C’est plutôt la tristesse  générale qu’il a distillé cette  fois-ci.  Tout  ceci  au désarroi de  ses amis,  de ses fans, de sa famille et  même de  toute  la famille  musicale et artistique du Cameroun qui  n’ont vu que du feu. Pour ce  dernier  concert, Ebeny Donald  Wesley qui a l’habitude  de  jouer sur  scène  avec  les autres  y est allé seul.  Pour cette  fois ci, « il a fait  fort ». Il  a  réussi à  jouer à tous  les  instruments d’un orchestre  musical. De la  batterie qu’il  connaissait  mieux  à  la  guitare  solo, la guitare rythmique, la guitare bass, percussions,  clavier, les cuivres,  il a  même fait les chœurs. Le  tout  pour  faire   sangloter   tous  les mélomanes du Cameroun et du  monde artistique européen et  mondial qu’il a côtoyé.   Cet ultime  concert,  Ebeny  Donald  Wesley  l’a réussi. La preuve tous  ceux  qui  le portaient en  cœur sont en  émoi.  La  douleur est   vive. Sa  disparition subite  laisse un  grand  vide. «C’était  l’un des  porte étendard  de  la musique  camerounaise. Il faisait  partie  dans  les  années  1970 de l’équipe nationale de  Makossa. Je suis  vraiment choqué  par sa  disparition. Que  les  portes de  l’au –de-là lui soit  légère »,  affirme  avec  beaucoup  d’émotions le  ministre de  la Culture Narcisse  Mouelle Kombi.

 Plus   choqués encore  Sont ses  compagnons de longue date. Alhadji Toure, Toto Guillaume, Jean Dikotto Mandengue avec qui  ils  constituaient  l’équipe nationale de Makossa sont  sous  le coup de  l’émotion. Ils  ont de la peine  à  comprendre  ce  que  leur camarade de fortune vient de faire. Bien  installé chacun à son  propre  compte, ils se soutenaient mutuellement.  au moins un coup de fil, une  alerte de  leur compagnon de  fortune. Malheureusement  celui-ci est parti sans  crier  gare. « Il n’était pas  malade, il ne  présentait  aucun signe de  malaise. Il était  plutôt  bien  portant. Nous  sommes surpris de savoir qu’il est  mort aussi brutalement », affirme  un proche de sa famille tout  malheureux.

 En effet  selon des  informations, Ebeny  Donald Wesley était rendre visite à sa femme qui venait de mettre au monde leur enfant. Il s’est amusé avec le bébé puis il l’a remis à sa mère. Il est par la suite allé aux toilettes. De là-bas, il a poussé un cri de douleur. Quand on a couru pour voir ce qui se passait, on l’a retrouvé allonger au sol, en train d’agoniser», narre  le site d’information  Lavoixdukoat.com.

Au domicile familial sis à Deido à Douala, amis, artistes, voisins sont  dans  l’émoi. Ils  n’en reviennent pas . Hélas ! Ebeny nous a quittés. «Son doigté singulier a accompagné  Ndedy Dibango,  Manu Dibango, Dina Bell, Ben Decca, Nkotti François et bien d’autres chanteurs. Ebeny Donald Wesley était riche en amour et en amitié.

Biographie

Son amour pour la musique commence très tôt, alors qu’il est encore inscrit à l’école primaire. La musique n’est pas des plus rentables. A Bafang, Ebeny joue de la batterie dans la soirée et le matin il revêt une casquette de commerçant. Il officie comme colonel d’infanterie et visite de nombreux pays dans ses débuts de carrière. «On nous appelait l’équipe nationale du makossa, mais nous jouons aussi d’autres rythmes. Le premier bikutsi, nous l’avons enregistré à Bafoussam »,  avait précisé l’artiste dans  les  colonnes du blog de Mathias  Mouende.

Après son expérience extérieure, l’artiste pose ses valises au pays et produit des artistes locaux, dont Dina Bell. Vite, les magazines étrangers s’intéressent à ce noir qui produit de la musique africaine. Il reçoit une invitation des Blacks cocus qui veulent le découvrir. Le producteur de renommée internationale Joe Adams, lui propose de jouer en live avec Lionel Richie. C’est un succès planétaire. D’autres collaborations suivront avec Stevie Wonder et autres.

 Le batteur aux 40 ans de carrière a été élevé au grade de colonel d’infanterie dans l’armée américaine. A son arrivée aux Etats-Unis, il s’était mis à faire du commerce activité alors plus rémunératrice que celle de batteur.  Ebeny Donald Wesley  qui décède, avait pour  mission d’encadrer  les artistes  camerounais  comme il  l’a fait  par  le passé avec  Ndedy Eyango et les autres.  Il s’en  va  à l’âge de  54 ans  en laissant  orphelins,  11 enfants. Chapeau  l’artiste.

 

Hervé Villard Njiélé 

 

Commenter cet article