Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog de Hervé Villard Njiélé

Ordinateurs de Paul Biya: Du flou autour de la distribution

4 Janvier 2017, 18:45pm

Publié par Hervé Villard

D’après le Pr Marcel Ndjodo Fouda, inspecteur général chargé des affaires académiques au ministère des l’Enseignements Supérieurs, les 500.000 ordinateurs  portables promis par le président de la République Paul Biya ne sont  pas encore  fabriqués
Ordinateurs de Paul Biya:  Du flou autour de la distribution

Le ministre de l’Enseignement Supérieur Jacques Fame Ndongo a signé le mercredi 27 juillet 2016 dernier une convention avec la société chinoise Sichuan Telecom Construction Engineering Co Ltd chargée de fournir  500.000 ordinateurs portables au Cameroun. Des ordinateurs  évalués  à près de  75 milliards de francs que  l’Etat  paiera  grâce  à un prêt  fait au  près de  la banque chinoise Exim Bank. Don du chef de  l’Etat Paul  Biya  qui s’inscrit  dans  le projet «un étudiant un ordinateur» l’objectif est de permettre à 500.000 étudiants de s’arrimer aux Technologies de l’information et de la communication(Tic)  et à l'économie numérique.

Quelques  jours  après  la communication faite autour de  cet  important don du  chef l’Etat, des marches de soutien et de remerciement organisées se  sont  observées à Bamenda et à Yaoundé.  Des milliers d’étudiants  ont défilé en scandant des messages de remerciement au chef de l’Etat

 Seulement, malgré la campagne organisée autour de cet évènement aucune date de distribution effective de ces ordinateurs n’a été avancée ni par le président de la république ni par Jacques Fame Ndongo le ministre de l’enseignement supérieur. Celui-ci annonce cependant une probable distribution en début d'année académique 2016-2017 mais  ne dit rien sur  la clé de répartition devant  faciliter   la distribution de ces ordinateurs.  En plus,  nul  ne sait d’ailleurs si ce don concerne tous les étudiants des universités du Cameroun à  savoir publiques  et privés ou  si elle  concerne seulement  les étudiants des universités et écoles supérieures publiques.

 Invité de l’émission « Inside de présidency »,  un  programme diffusé tous  les  lundi sur  la télévision nationale  la Crtv,  le Pr Marcel Ndjodo Fouda, inspecteur général chargé des affaires académiques au  ministère  de  l’Enseignement supérieur  a plutôt entretenu  le flou autour de la distribution des 500.000 ordinateurs. Répondant aux questions d’Yves Marck Medjo le présentateur du jour, le fonctionnaire du  Minsep est  resté dubitatif quant à la date  du début de distribution des 500.000 ordinateurs promis  par  Paul Biya.

Il a déclaré que les étudiants devraient attendre encore un  peu pour voir la promesse se concrétiser. « Ces ordinateurs  ne sont pas encore  fabriqués. Les étudiants doivent attendre que l’opérateur économique chinois chargé de  la fabrication de ces 500.000 ordinateurs le fabrique d’abord  puis  l’achemine  au Cameroun.  Puis, on  va les distribuer aux étudiants», a affirmé  le professeur Marcel Ndjodo Fouda. 

D’après celui qui a semblé ne pas maitriser la clé de répartition des dites machines,  « Tous  les étudiants auront  chacun  une machine au moment de la distribution », a-t-il  rassuré. Parlant des différents  programmes à incorporer dans  les ordinateurs, il  n’a pas été  précis. «Il y aura  beaucoup de choses dans ces  machine», a-t-il  affirmé.

Au sujet  du caractère politique et électoraliste de ce don, le professeur Marcel Ndjodo Fouda a renié avec la ferme énergie toute intention politique du  président de  la  République. «Le président Paul Biya a tout simplement honoré une promesse faite en janvier 2016 à l’endroit de la jeunesse camerounaise. Ce geste contribue à la mise en œuvre du programme «e-national higher education», a déclaré l’inspecteur général chargé des affaires académiques au  ministère de l’Enseignement supérieur.

Pendant  l’entretien sur  la Crtv  celui-ci est aussi revenu sur l’offre internet au Cameroun.  Reconnaissant le faible taux de pénétration d’internet au pays  de Paul Biya, celui-ci a apprécié  à sa juste  mesure l’offre proposé. « Au Cameroun  la plupart des étudiants sont connectés et  l’offre internet  du pays est  parmi  les meilleurs en Afrique », a narré le professeur. Au sujet de l’offre de formation dans  les universités du Cameroun, il a déclaré que 60% des enseignements au Cameroun sont déjà professionnels de nos  jours.

Hervé Villard Njiélé

Commenter cet article