Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog de Hervé Villard Njiélé

Afro Basket 2017: La  délocalisation influe sur la préparation des équipes

28 Avril 2017, 11:54am

Publié par Hervé Villard

En plus du Cameroun qui doit  revoir certaines  lignes de son budget  et son programme de préparation, les autres pays prenant part à cette compétition sont obligés de revoir leur  chronogramme de préparation.

La nouvelle est tombée il y a quelques jours comme un couperet. L’afrobasket 2017 prévu se au Congo Brazzaville se tiendra plutôt en Angola du 19 au le 30 aout 2017. Selon la  Fédération internationale de Basketball zone Afrique (Fiba) qui a rendu public cette information, le Pays de Sazou Nguesso n’est pas prêt pour accueillir la compétition. C’est pourquoi ils ont décidé pour la réussite du seul tournoi majeur de promotion du basketball  masculin en Afrique de l’organiser en Angola. Le choix de l'Angola est intervenu après une réunion tenue vendredi à Bamako entre la Fédération Angolaise de Basketball et l’Exécutif de Fiba Afrique

 Selon Alexie Siewe  Expert Fiba qui soutien cette délocalisation, après l’organisation des  jeux africain, organisation qui nécessite la mise sur pied de moyens  colossaux,  la République  démocratique du Congo n’était plus à même de supporter l’organisation d’une aussi  importante compétition comme l’Afrobasket 2017. Pis encore, après les élections  présidentielles ayant mobilisé une très grande énergie chez tous les Congolais, le pays ne pouvait pas supporter  l’organisation de la plus belle compétition africaine de basketball. «On a  confié  l’organisation à l’Angola  parce que  le pays  a une  grosse  expérience. Elle est une  nation de basketball. Car a remporté la coupe d’Afrique à plusieurs reprises. Elle a des infrastructures sportives. Avant de lui confier l’organisation de l’Afrobasket 2017, la Fiba s’est rassuré que toutes les conditions sont réunies. Il n’ya  pas des  raisons de  s’inquiéter », rassure Alexis  Siewe  Expert  à la  Fédération Internationale de Basketball pour l’Afrique.

 Perturbation

Si la délocalisation de cette compétition arrange les a affaires de l’instance faitière du Basketball africain qui pense d’abord à sauver la tenue du tournoi, il faut dire que cette  décision  a  des conséquences sur  les  seize équipes  prenant  part à cette compétition.  Car en plus de revoir à la hausse leur  budget, les différentes  fédérations doivent revoir  les lieux de  préparation de cette compétition. «Il y a des modifications qui doivent être faites à cause de cette délocalisation de site. Ce qui n’est que normale. Il y a des modifications liées au climat. Parce que le climat qu’il fait au Congo était un climat proche de celui du Cameroun. Maintenant, il faut commencer à réfléchir sur le climat qu’il fait en Angola à partir du mois d’aout et réfléchir sur les stratégies d’acclimatation», déclare Camille Njoh Ekitti le secrétaire  générale de la fédération camerounaise de basketball. Mieux encore, ajoute le Camerounais, il faudra revoir quelques lignes du budget de la compétition et choisir les sites pour les  équipes. «Certains sites d’hébergement et d’entrainement avaient été choisis Ces sites prenaient aussi en compte la présence des supporters. Maintenant le changement est en train de nous faire changer le cap », ajoute-t-il.

 D’après Alexis Siewe qui minimise ses perturbations, le Congo et l’Angola  sont des  pays  voisins et dans le même pays règne le même climat. « Le seul problème c’est la  réactualisation du programme de préparation des équipes », relativise l’expert Fiba et  consultant International. «Si tous les pays se préparent bien ils auront les chances de gagner », affirme ce dernier. L’Angola qui l’accueille la compétition l’organise pour la quatrième fois après  les éditions de  1989, 1999 et 2007.

Parmi les 16équipes qualifiés pour ce tournoi se recrutent le Nigéria, champion en titre, l'Angola, le Maroc, la Tunisie, le Mali, le Sénégal, la Côte d'Ivoire, le Cameroun, la République démocratique du Congo, l'Égypte, l'Ouganda, le Mozambique et l'Afrique du Sud, qui ont tous validé leurs tickets suite aux éliminatoires du FIBA AfroBasket  2017 tandis que la Guinée et le Rwanda ont reçu chacun une wild card.

Hervé Villard Njiélé

Commenter cet article