Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog de Hervé Villard Njiélé

 Itw:Camille Njoh Ekitti:« Il y a des modifications qui doivent être faites à cause de cette délocalisation du site »

28 Avril 2017, 12:04pm

Publié par Hervé Villard

Secrétaire générale de la fédération camerounaise de basketball, Camille Njoh Ekitti se prononce sur la délocalisation du pays d’accueil de l’Afrobasket 2017. Dans une interview accordée à La Nouvelle expression, il revient sur les conséquences de cette délocalisation sur le programme de l’équipe nationale de basketball masculin.

 

 La Fiba Afrique a décidé  de faire jouer l’Afrobasket 2017 plutôt en Angola qu’au Congo Brazzaville où c’était prévu. Comment  appréciez-vous  cette  information.

C’est avec beaucoup d’appréhension que nous avons accueilli cette délocalisation. Le Congo étant voisin au Cameroun, il y a un plan de travail qui avait déjà été établi après une discussion entre le staff technique et les membres de la fédération. Un plan de travail qui prenait en compte un certain nombre de choses donc le climat, la proximité avec le pays, certains sites d’hébergement et d’entrainement. Ces sites prenaient aussi en compte la présence des supporters. Maintenant le changement est en train de nous faire  changer le cap.

Quelles sont les changements que cette délocalisation va entrainer dans la préparation de  l’équipe du Cameroun ?

 Il y a  des modifications qui doivent être faites à cause de cette  délocalisation du site. Ce qui n’est que normale. Il y a des  modifications liées  au climat. Parce que le climat qu’il fait  au Congo était  un climat proche de celui du Cameroun. Maintenant, il faut commencer à réfléchir sur le climat qu’il fait en Angola à partir du  mois d’aout et réfléchir sur les stratégies d’acclimatation. Il y a certains  éléments du  programme comme le tournoi de Chine qui ne change pas. Mais, le gros du programme a véritablement changé. Parce qu’il faut que l’équipe puisse véritablement se préparer pour  être au top durant la compétition.

On caressait le rêve de remporter cette compétition organisé en Afrique centrale. Est ce qu’il faut craindre pour le Cameroun avec cette  délocalisation ?

 Il ne faut pas craindre seulement pour l’équipe nationale du Cameroun. La  crainte c’est pour  toutes  les équipes nationales qui  prennent part à cette compétition. Nous venons d’apprendre que  depuis quinze ans, l’équipe nationale d’Angola n’a pas perdu le moindre  match de basketball à domicile. Mais je rappelle qu’en 2007 nous avons failli battre l’équipe nationale d’Angola à Luanda. Donc, je  crois que nous avons encore notre chance dans cette compétition. Surtout que notre entraineur nationale de basketball  évolue du  coté  de l’Angola. Il est l’entraîneur de Petro Athletico de Luanda une  équipe de basketball d’Angola. Donc, nous ne serons pas complètement dépaysés en Angola.

 La fédération camerounaise de basketball connait des problèmes financiers. Cette délocalisation ne vient-elle pas aggraver la  situation?

 Le budget de l’Afrobasket 2017 a déjà été arrêté et soumis aux autorités publiques. La modification du site et des dates ne nous amènent pas à modifier toute l’ossature du budget. Il est  question ici, de modifier seulement quelques dates et programmes de stage tout en respectant le budget qui a préalablement été  établi.

 Le Cameroun s’est qualifié haut la main lors des éliminatoires de l’afro basket zone 4. Est-ce que cette prestation augure  une  bonne  compétition en Angola ?

Le Cameroun est le leader en matière de basketball en Afrique centrale  depuis  plusieurs  années déjà. Nous  ne souffrons plus de problème de qualification à ce jour. Maintenant pour ce qui est de l’Afrobasket, le Cameroun est toujours attendu. Depuis au moins six compétitions successives, nous sommes attendus malgré le fait que les résultats ne suivent pas toujours. Nous espérons que tous nos joueurs évoluant en Nba aux  Etats  Unis  seront  là. En dehors de Joël Embid qui est blessé, nous croyons que tous nos joueurs  professionnels évoluant du coté de l’Europe seront présents. On espère qu’ils seront tous en  jambe  pour  permettre au Cameroun de bien  se  comporter dans  ce tournoi.

A quelques  mois  du début de la compétition, quelle est  l’actualité au sein de la fédération camerounaise de basketball ?
 Nos compétitions continuent de se dérouler. Il y a dix  jours, nous  étions du coté de Buea pour le  2ème  regroupement senior messieurs. Dans quelques jours nous seront du coté de Bafoussam pour le troisième regroupement de cette compétition d‘ici le mois de mai. Ensuite  viendra  le final 4 et le championnat national au mois de juin.

Interview réalisée par Hervé Villard Njiélé


 

 

 

Commenter cet article