Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog de Hervé Villard Njiélé

Energie: Bientôt une centrale thermique à Maroua

24 Mai 2017, 13:58pm

Publié par Hervé Villard

Initiative de la firme Britannique Aggreko, cette dernière permettra de lutter contre le déficit énergétique que connait cette partie du Cameroun.

Les problèmes d’éclairages en énergie électrique que connaissent les populations de la ville de Maroua et ses environs et plus précisément celles résidant dans les trois régions septentrionales du pays ne vont plus durer. Ces problèmes seront résolus dans un futur très proche puisque des mesures viennent d’être prises pour la construction d’une centrale thermique dans la capitale de la région de l’Extrême Nord.

Selon des informations relayées par le site d’informations www journalducameroun.com

Eneo, le concessionnaire du service public de l’électricité au Cameroun, contrôlé par le Fonds d’investissement britannique Actis, a récemment signé avec Aggreko, producteur indépendant d’énergie, un contrat pour l’installation dès juillet 2017, d’une centrale thermique de 10 MW à Maroua, dans la région de l’Extrême-Nord.

D’après Bassoro Hayatou, directeur régional d’Eneo pour l’Adamaoua, le Nord et l'Extrême-Nord, qui a donné des précisions sur le projet dans une interview ^parue dans Cameroon Tribune jeudi dernier, C’est «Dans le but d’atténuer ce déficit de l’offre d’énergie qu’Eneo vient de signer un contrat avec l’entreprise Aggreko pour installer une capacité thermique supplémentaire de 10 MW à Maroua. La mise en service est planifiée pour le mois de juillet 2017. Ceci permettra donc de réduire le volume de rationnement actuel de près de 90%», a annoncé ce dernier.

 Celui qui dit être conscient des difficultés des populations dans la région septentrionale du Cameroun fait pareillement savoir que l’entreprise qui l’embauche est en quête de solutions pour éclairer tous les  domiciles du pays comme son contrat le stipule. «à l’horizon 2018, Eneo a prévu également de mettre en service deux centrales solaires de 10 mégawatts chacune dans les villes de Maroua et Guider. Les procédures de sélection du prestataire sont en cours. Sur le long terme, les espoirs reposent sur le projet gouvernemental de construction du barrage hydroélectrique de Bini à Warak dans la région de l’Adamaoua. Laquelle infrastructure permettra de débiter 75 mégawatts supplémentaires à la fin de l’année 2018. Les travaux sont réalisés par la société Sinohydro, grâce à un financement chinois», précise Bassoro Hayatou,

Même si le budget de la construction de la centrale thermique n’est pas encore dévoilé, il faut dire que cette dernière permettra d’atténuer l’énorme déficit énergétique que vivent actuellement les trois régions septentrionales du Cameroun. Car il faut le préciser, les localités de cette partie du pays menacée pareillement par les différents assauts menés par la secte islamique Boko Haram sont privées d’électricité en moyenne deux à trois fois par semaine entre 6h et 22h. Ce qui complique d’avantage leur situation.

Faute d’énergie électrique permanente, le développement de cette région se fait en dents de scie. Puisqu’aucune entreprise sérieuse ne peut s’installer dans le coin sans une énergie électrique permanente. D’où l’urgence de la construction de cette centrale thermique.

L’arrivée de cette dernière permettra aussi de combler le déficit énergétique puisque la centrale du barrage de Lagdo, unique infrastructure énergétique d’envergure dans les trois régions septentrionales du Cameroun, ne débite qu’environ 30 mégawatts d’électricité, sur une capacité installée de 72 mégawatts

Hervé Villard Njiélé

Commenter cet article