Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog de Hervé Villard Njiélé

Prix Marc Vivien Foe: Qand la récompense fuit le Cameroun

24 Mai 2017, 16:02pm

Publié par Hervé Villard

L’ivoirien Jean Michaël Seri a été désigné vainqueur de la  9ème édition de cette compétition au détriment de Benjamin Moukandjo le capitaine des Lions Indomptables pourtant présent dans le dernier carré

Les rideaux sont tombés sur la 9ème édition du Prix Marc Vivien  Foé récompensant le meilleur joueur africain évoluant dans le championnat  français. Pour succéder au Marocain Sofiane Boufal vainqueur de la  8ème édition, le  jury de cet awards constitué de  près de 66 journalistes et  des internautes, a jeté son dévolu sur le milieu de terrain ivoirien de  l’OGC Nice Jean Michaël Seri.

Selon des informations, l’ivoirien a été préféré à d’autres candidats présents dans le dernier  carré de cette compétition. C’est ce qui justifie le score important qu’il a réalisé à l’issue des élections. Avec un total de 255 points contre 126 pour Riyad Boudebouz, l’Algérien de Montpellier classé deuxième dans cette compétition, Jean Michaël Seri a largement devancé ses concurrents directs et remporte ainsi la 9ème édition du Prix Marc Vivien  Foé.

Benjamin Moukandjo le seul Camerounais présent dans le carré final de la compétition a fini en 3ème position avec 97 points. Une chose qui surprend les amoureux du ballon rond et suscite même des interrogations. Car, au regard des palmarès des différents candidats pour l’obtention de ce trophée, le Camerounais Benjamin Moukandjo semblait avoir de l’avantage sur ses concurrents. Joueur clé du FC Lorient, Benjamin Moukandjo a inscrit 13 buts en 25 matches de Ligue 1 et délivré une passe décisive. Capitaine des Lions Indomptables du Cameroun, il a contribué activement à l’obtention du cinquième sacre continental du Cameroun au Gabon lors de la victoire la dernière Coupe d’Afrique des Nations Gabon 2017. Malheureusement, il n’a pas été désigné. Même la seconde place n’a pas été accordée au Camerounais qui a fini dernier des trois finalistes.

Malédiction ?

La non désignation de Benjamin Moukandjo pourtant mieux lotis dans cette compétition que  ses concurrents cette année pousse à s’interroger sur le sort des footballeurs Camerounais en compétition pour le prix Marc Vivien Foe. Car, depuis la création de ce prix il y a neuf ans, aucun camerounais ne l’a encore remporté. Ce qui fait penser à une malédiction des joueurs camerounais de la Ligue1.Chaque fois que ceux-ci ont été nominés et qu’ils ont figuré dans le  dernier carré, ils n’ont jamais remporté le trophée. En 2012 et 2013, Nicolas Nkoulou avait  terminé deuxième alors qu’il évoluait encore sous les couleurs de l’Olympique de Marseille tandis que, Henri Bedimo alors joueur de l’Olympique lyonnais finissait à la troisième place en 2014.

 Les Camerounais qui rêvent de voir l’un des leurs remporté le prestigieux trophée qui porte le nom de l’un des milieux de terrain de tous les temps de l’équipe nationale fanion de football de regrettée mémoire doivent encore attendre. Cependant certains pensent déjà à la malédiction suivant les footballeurs camerounais. Les plus superstitieux affirment que Marc  Vivien Foé est encore fâché contre le Cameroun et les sportifs camerounais pour avoir abandonné tous ses investissements après  sa mort.

Hervé Villard Njiélé

Commenter cet article