Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog de Hervé Villard Njiélé

Commémoration du drame d’Eseka :Une messe de requiem en mémoire des disparues

27 Octobre 2017, 09:56am

Publié par Hervé Villard

Selon des informations en provenance de la ville d’Eseka, cette messe permettra de prier pour le repos de l’âme des victimes décédés ou disparus lors de la catastrophe d’Eseka du 21 octobre 2016

Le premier anniversaire de la commémoration de la catastrophe d’Eseka est prévu ce samedi 21 octobre 2017 dans la capitale du département du Nyong et Kelle. Pour marquer le premier anniversaire de cette catastrophe, plusieurs articulations pointent à l’ordre du jour. Parmi les plus importantes et significatives, figurent une messe de requiem en mémoire des victimes de l’accident. A savoir les 80 morts recensés après l’hécatombe, les disparus et les 590 blessés encore sous soins ou déjà complètement guéris.

D’après les populations d’Eseka qui peinent à oublier ce qui s’est passé ce 21 octobre 2017, la messe de requiem a pour mission d’apaiser les esprits des morts, d’implorer leur repos et surtout de laver le mauvais sort qui s’est abattu ce jour là sur cette ville. Il est question de demander à Dieu de veiller sur Eseka et surtout de ne plus permettre que de telle chose se produise au Cameroun. Bref, «C’est une cérémonie  religieuse de purification qui sera organisée dans  cette  ville ce jour là», précisent certains responsables de cette ville.

 L’autre articulation de ce premier anniversaire, c’est la pose se de la première de la stèle en mémoire des victimes de cette catastrophe. Selon des informations, c’est le ministre des transports Edgar Alain Mebe Ngo’o qu’accompagneront plusieurs autres responsables de son ministère et du département du Nyong et Kelle qui procédera à cet exercice là. Le ministre de la culture le Pr Narcisse Mouelle Kombi et plusieurs responsables du gouvernement sont pareillement attendus du coté de la ville d’Eseka. Il en est de même pour les responsables de Camrail

Au sujet  de la stèle à ériger à Eseka, il faut dire que jusqu’à présent le lieu où ce mémorial sera dressé n’est pas connu. Au de part trois sites avaient été identifiés mais, aucun n’avait été choisi officiellement. C’est certainement au courant de la cérémonie que les populations de cette ville seront eux aussi, informé du choix fait. S’agissant de la qualité et même de la forme du moment à ériger, il faut dire qu’aucune information ne filtre non plus à ce sujet. Car, si on se souvient que le ministre de la Culture avait lancé un concours pour la conception de cette stèle il y a plusieurs mois et que le jury devant évaluer les différents travaux proposés avaient été officiellement présentés, il faut reconnaître que les résultats de ce concours sont toujours attendus de même que le nom du vainqueur.

Joint au téléphone pour savoir comment l’évènement se prépare, le maire d’Eseka a fait savoir qu’il attend les instructions des membres du gouvernement. Car, l’organisation est centrée. «Tout ce qui est decidé à Yaoundé sera fait. Nous allons seulement les accompagner», a déclaré le maire.

Sur le plan local, il faut reconnaître que le préfet du département du Nyong et kelle avec les responsables des services  déconcentrés de son département multiplient des réunions pour que cet anniversaire se déroule bien. Des animations et des rites traditionnels sont pareillement prévus.

Hervé Villard Njiélé

Commenter cet article