Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog de Hervé Villard Njiélé

Marathon international de City sport Asics de Douala: Les Kényans sur la première marche du podium.

30 Octobre 2017, 09:15am

Publié par Hervé Villard

Ces derniers ont remporté les deux prestigieux trophées mis en jeu lors de la première édition du marathon international de Douala qui s’est déroulé ce 29 octobre 2017, dans les artères de la capitale économique du Cameroun.
 
 
Les lampions se sont éteints sur la première édition du marathon international City sport Asics de Douala ce dimanche 29 octobre 2017. Organisée par Tara sport and Event, une entreprise qui fait dans le management des sportifs et l’organisation des évènements sportifs au Cameroun. Cette compétition internationale qui a vu la participation de plus de 4000 athlètes a été remportée par les Kenyans. Sans pitié pour les athlètes des autres pays,ces derniers ont raflé tous les métaux précieux mis en jeu durant cette compétition s’étant déroulée sur une distance de 42.195 kilomètres
 Pendant que  Shadrack Kipko Gey remportait la première place chez les hommes avec un chronomètre de 2h 18 minutes et 56 secondes, Too Mercy Jelimo de nationalité kényane battait ses concurrentes et s’installait sur la première marche du podium chez les dames avec un chronomètre de 2h 50 minutes et 18 secondes. Roi et reine de cette compétition qui renaît au Cameroun et dans la ville de Douala trente ans environs après la première, les athlètes kényans ont montré qu’ils ne sont pas par champions par hasard. Grâce à leur performance fortement acclamée, ils ont fait retentir à deux reprises l’hymne nationale de leur pays dans la ville de Douala pendant la cérémonie solennelle de remise de prix. Ils raflent par la même occasion, la rondelette de somme de 4 millions de francs mis en jeux dans cette compétition. A savoir deux millions de francs cfa pour le vainqueur chez les messieurs et deux millions de francs cfa chez les dames. C’est avec le sourire aux lèvres que ces derniers ont reçu leur prix des mains du préfet du Wouri Bertrand Mache, représentant du gouverneur de la région du Littoral à cette cérémonie de clôture.
Les Camerounais à l’honneur
Bien que participant à un marathon international pour la première fois de l’histoire de leur vie d’athlète, du moins pour la majorité, les athlètes camerounais ont sauvé l’honneur. Chez, les hommes comme chez les femmes, ces derniers ont occupé au moins une place sur le podium. Comme pour dire que cette discipline peut avoir des beaux jours au pays si les compétitions comme celle qui vient de se dérouler sont fréquentes et si les athlètes sont suffisamment encadrés par la fédération camerounaise d’athlétisme. Ainsi, avec un chronomètre de 2h 26min et 14 secondes Justelin Foimi s’est adjugé la deuxième place chez les messieurs tandis que Nguelifack Nathalie sauvait l’honneur du Cameroun en se classant deuxième à l’issue de cette course chez les dames avec un chrono de 3h 02 minute 18. En plus d’une médaille d’argent et d’un trophée, ces deux camerounais ont empoché la rondelette somme d’un million cinq cent mille francs cfa chacun. Classé troisième avec un chrono de 2h 26 min 52secondes, le Camerounais Umaru Mouhamadou est venu compléter le podium chez les messieurs. Il gagne ainsi la somme de 700.000 francs cfa une médaille de bronze et un trophée pendant qu’Osso Walley de nationalité congolaise classé troisième chez les dames avec un chrono de 3h02 minutes et 39 secondes gagnait le même prix.
Coup d’essai et coup de maitre
 Lors de la cérémonie de remise des prix, Fritz Ntone Ntone le délégué du gouvernement au près de la communauté urbaine de Douala a félicité le comité d’organisation pour le succès qu’a connu de cet évènement. Pensant déjà à la deuxième édition, il a fait savoir que «pour un coup d’essai, le marathon international City sport Asics de Douala était un coup de maitre». Un sentiment partagé par tous ceux qui ont pris à cet évènement inédit notamment Emmanuel Moutombi le président de la fédération camerounaise d’athlétisme. Plus heureux encore après cet évènement, c’était Ange Sama, le vice-président du Comité d’Organisation et Eliane Nana la présidente. En plus de voir l’évènement pour lequel ils se sont battus durant près de trois mois enfin se tenir, les athlètes camerounais n’ont pas démérité ce qui présage un espoir pour les prochaines éditions.
Pour permettre à tout le monde de prendre part à cette fête de l’athlétisme le comité d’organisation a mis sur pied «le marathon de famille». Une compétition de relais se faisant sur un circuit fermé long de neuf kilomètre et qui opposait trois membres d’une même famille constituée du père de la mère et du fils. Cet évènement a donné une autre connotation à cette compétition. Les lauréats de cette course ont également été primés sous les ovations du public heureux. Selon des informations du comité d’organisation, les athlètes de 18 nationalités différentes ont pris part à la première édition du marathon international City sport Oasis de Douala. Il s’agit de l’Australie, la suisse l’Espagne,le Tchad, le Canada, Ethiopie, Gabon, Rca, l’Ouganda, le Gabon pour ne citer que ceux-ci
Hervé Villard Njiélé
Commenter cet article