Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog de Hervé Villard Njiélé

Can 2019: Paul Biya esquive le scandale financier

2 Janvier 2019, 17:50pm

Publié par Hervé Villard

Dans son adresse  à la nation le 31 décembre  2018, le chef de l’Etat n’a même pas évoqué les  détournements de fonds,  principaux responsables du retrait de l’organisation de la Can 2019 au Cameroun.

chantier complexe multisports de Yassa Douala

chantier complexe multisports de Yassa Douala

 
Le retrait de l’organisation de la Can 2019 au Cameroun  est  resté  en travers  de la  gorge. Après  le  deuil fait par tous  les Camerounais  au moment de la perte de l’organisation de cette  compétition, les causes de cet échec sont activement recherchées par l’ensemble  de la  population.  Car,  beaucoup  ne  comprennent  exactement pas  ce  qui s’est  passé. S’il  est  vrai que  le  retard  au  niveau de l’évolution  des travaux est une  certitude,  l’on a du moins constaté que ces  retards  étaient  organisés par  ceux qui  avaient  la charge  de gérer  les budgets alloués à la  construction des différents  chantiers.  Car  ils  n’avaient  qu’un seul  intérêt. Celui de remplir  leur  poche et leur  compte bancaire  au détriment du Cameroun et des  Camerounais avides de cette  compétition.
 Le  faisant, ils ont  non  seulement  confié des marchés aux mis moyennant des rétrocommissions importantes,  surévalué certains travaux à faire. Dans cette imbroglio, plusieurs milliards  de francs de ont été  détournés. Selon des  informations, 51 marchés de la CAN 2019, 41 ont été passés de gré à gré. Plusieurs  milliards de nos  francs cfa ont de ce fait  été détournés. Des informations font état de près d’un milliards détournés dans les surfacturations, les rétrocommissions et autres  attributions de  marché.
Devant ce scandale et l’un des plus  importants  du  régime  Biya, les  nombreux Camerounais,  attendaient des  annonces fortes  du chef de l’Etat. Des annonces allant dans le sens de l’arrestation de tous ceux qui ont détourné ces  fonds alloués à la construction des  infrastructures de la Coupe  d’Afrique des nations 2019. Bref ils attendaient au moins que le Chef de l’Etat annonce  publiquement  une ouverture d’enquête visant  à  restituer les  fonds  détournés  et  à punir leurs auteurs. Surtout que Paul Biya tenait à l’organisation de sa compétition.
Malheureusement, Paul Biya n’a même pas évoqué le sujet. Il l’a tout simplement esquivé et on ne sait pour quelle raisons.    Constatant avec  désolation que la  l’organisation de la  Can  2019 a  été retirée au Cameroun par la Caf, le président de la république a tout simplement recommandé la  poursuite des  travaux. Comme  si  rien  ne s’était passé. Il a  donné  l’impression que le retrait de l’organisation de la Can 2019 au Cameroun était normale et qu’il  n’y avait aucun responsable de ce  fait là . « (…) Comme vous le savez, notre pays était engagé à accueillir le grand rendez-vous du football africain en 2019. La Confédération Africaine de Football, au regard de certaines données, a pensé qu’il fallait procéder à un glissement de date. Nous en avons pris acte. Comme je l’ai déjà dit, tous les investissements liés à l’organisation de la CAN seront réalisés(…)», a  déclaré  le  président  Paul Biya.
Pourtant  les détournements  dans  la réalisation des travaux de la  Can 2019 sont réels et alarmants.  Tout le Cameroun en parle. Les  faits  tous  les  jours sont  publiés  sur les  réseaux  sociaux  devenus  un  véritable canal de  dénonciation de cette gabegie. Parlant de ce scandale financier, on apprend par exemple que  pour la construction du complexe sportif Paul Biya à OIembé, banlieue de Yaoundé, constitué d’un complexe sportif dont un stade ultra moderne de 60 000 places aux normes Fifa, une piscine olympique, un centre commercial, des parkings, terrains d’entrainement et un hôtel, un camion de sable est livré à 700 mille FCFA alors que sur le marché, le camion de sable est vendu à 120 mille FCFA, révèlent les documents. On  a  également appris  que pour aménager  la bretelle qui  même au complexe Paul Biya long de 400 mètres, le budget de réalisation est de 4 milliards de francs  cfa. Selon des documents publiés sur les réseaux sociaux, l’aménagement des voies d’accès du stade de Kouekong à Bafousam va coûter 17 milliards. Bref plusieurs chantiers ont été surfacturés.

Hervé Villard Njiélé

Commenter cet article