Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog de Hervé Villard Njiélé

Prix Pierre Castel 2018: «Save Our Agriculture» vainqueur

10 Janvier 2019, 20:44pm

Publié par Hervé Villard

La Start up du jeune ingénieur camerounais Flavien Kouatcha a remporté le prestigieux prix mis en jeu par le Fonds de dotation Pierre Castel Agir pour l’Afrique lors du concours lancé il y a quelques mois.

 

Flavien Kouatcha est ému. Debout au milieu de la salle, il brandit fièrement son trophée remporté lors de la première édition du Prix pierre Castel édition 2018. Très réservé, il ne s’affole pas parce que mesure déjà l’ampleur de la mission qui l’attend après avoir gagné ce prix que lui a personnellement décerné Pierre Castel, le fondateur du groupe Castel en septembre 2018.

C’est à l’invitation du Directeur général de la Société anonyme des brasseries du Cameroun et d’André Siaka coach et parrain de la première édition de ce concours que cet humble Camerounais à l’honneur esquisse un sourire. Comme pour convaincre le public de circonstance convié à cette cérémonie de présentation de ce trophée.

 En fait remporté depuis septembre 2018, le tout premier trophée de la première édition du prix Pierre Castel n’avait pas encore été officiellement présenté au Cameroun et aux médias camerounais. Les responsables de la Sabc ont donc saisi l’occasion quelques semaines après l’attribution de ce prix, pour présenter le lauréat, son projet et surtout ce concours qui à pour objectif d’accompagner les jeunes camerounais dans leur projet, d’aider l’Afrique à s’auto développer.

Au courant de cette cérémonie sobre mais importante, on a appris Emmanuel De Tailly, Directeur général du Groupe Sabc que le Prix Pierre Castel, est un concours annuel d’appel à projets qui a pour objectif de booster la recherche et l’esprit d’initiative chez les jeunes. Ce prix a pour objectif de contribuer au développement de l’Afrique en finançant les projets porteurs des jeunes africains. Selon les informations, en plus de la dotation de 10 millions de francs Cfa pour le lauréat, le gagnant bénéficie aussi d’un accompagnement d’un an dans la conduite de son projet, à compter de la remise du prix. Les secteurs concernés sont l’agriculture et l’agroalimentaire

«Save Our agriculture»

Parlant de cette start up qui a remporté ce précieux prix, il faut reconnaître qu’il a présenté un projet ingénieux portant sur l’aquaponie une forme d’aquaculture qui associe à la fois la culture du poisson et des végétaux. Flavien Kouatcha et ses collaborateurs qui ont suffisamment avancé dans ce projet avec déjà des bassins de production, ont marqué les esprits des examinateurs camerounais et français. Le projet très apprécié a d’ailleurs valu des félicitations particulières du fondateur du groupe Castel, lui aussi tombé sous le charme de ce projet futuriste. «Je constate qu’il y a encore beaucoup de choses à faire en Afrique surtout dans l’agriculture et c’est aux jeunes de le faire. J’ai trouvé ce projet en conformité avec les axes de ma fondation c’est pourquoi je l’ai choisi», a déclaré tout heureux Pierre Castel. Sa satisfaction a pareillement été partagée par André Siaka ancien Directeur général des Sabc et parrain de la première édition u Prix Pierre Castel Cameroun. «C’est bien d’être confirmé dans ce qu’on sait déjà. Je pense que ce projet était le meilleur parmi tant d’autre sans chauvinisme. Le promoteur maitrisait tellement bien son sujet, il a fait une belle présentation, une parfaite maitrise du sujet. Pour mois c’était une fierté d’avoir accompagné ce jeune entrepreneur. On est très content et j’espère avoir été utile à quelque chose mais je pense bien apprendre  beaucoup de lui», a-t-il déclaré

Parmi les 43 dossiers soumis à l’appréciation du jury ont été enregistrés, six dossiers ont été retenus et finalement deux meilleurs. C’est à Bordeaux en France que le projet «Save our agriculture» de Flavien Kouatcha a été choisi.

Le jeune entrepreneur qui a pareillement remporté le Prix coup de cœur de la 2ème édition des prix Edf Pulse Africa en novembre 2018 avec ce projet pense que c’est un coup de pousse pour  encourager son initiative. Même s’il reconnait que le chemin est encore long, il promet de se mettre au travail pour être un exemple pour les jeunes africains.

Hervé Villard Njiélé

Commenter cet article