Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog de Hervé Villard Njiélé

La pharmacopée africaine :Bientôt une place au soleil

30 Août 2022, 20:15pm

Publié par Hervé Villard

Les patrons de la medecine africaine parlent de leurs exploits

Les patrons de la medecine africaine parlent de leurs exploits

A l’occasion de la célébration de la 20ème édition de la pharmacopée africaine le 31 août 2022 les pratiquants de cette médecine qui a dominé le Covid 19 en Afrique veulent démontrer à nouveau leur prouesse
 
«Avant cette médecine était une médecine de l’obscurité. On attend une décision de l’assemblée nationale pour la légaliser. Les progrès de la covi 19 ont poussé le gouvernement à nous prendre plus au sérieux. Il y a une loi en faveur de la médecine africaine ou traditionnelle qui sera promulguée bientôt. Dès que ce sera fait, cette médecine recevra des subventions de l’Etat».
L’information a été lâchée par le Pr Ouba Razack, spécialiste de la médecine traditionnelle ou encore de la pharmacopée traditionnelle. C’était  lors de la conférence de presse qui lançait les activités de la célébration de la 20ème édition de la journée de la pharmacopée africaine.
Réunis à Douala et plus précisément au quartier Bonanjo, le 27 août 2022 ces derniers, plus d’une centaine, présentaient aux médias les différentes articulations devant marquer cet événement qui vient couronner les efforts faits par la médecine africaine depuis des années. «On a commencé à accorder du brevet d’invention aux fruits de nos recherches. On s’est beaucoup battu. Et avec le Reprosan, le réseau des parlementaires pour la promotion et la valorisation de la médecine africaine, des efforts sont faits. Et seront bientôt plus reconnus», ajoute Dr Kuimba. «Ça fait vingt ans que l’Organisation mondiale de la santé nous a reconnu. Mais, il ne nous a pas acceptés. Pourtant, l’organisation sait que 90% de la population rurale africaine se soigne par la médecine africaine», fait remarquer Dr Noumessi Celui-ci précise cependant que la célébration de la 20ème édition de cette journée sera plutôt une fête. Une occasion de célébrer le succès que cette médecine a glané depuis des années. Un succès reconnu mondialement pendant la pandémie du Covid19. «On avait annoncé des hécatombe en Afrique pendant le coronavirus, nous avons fait nos preuves. La médecine africaine dont on parle est la mère des médecines au monde. Tout le monde vient en Afrique pour récupérer des plantes médicinales et s’en aller. Tout est dans la nature et nous utilisons cette nature pour soigner. C’est cette nature qui est notre ADN. Nous avons décidé que cette médecine atteigne un autre niveau. La médecine traditionnelle est une médecine de lumière, nous ne devons plus avoir de complexe. Chacun aujourd’hui devrait choisir où aller se soigner», promet le Président du comité d’organisation de la 20ème édition de la journée de la pharmacopée africaine.
Marche sportive
Pour marquer d’une empreinte indélébile cette célébration les médecins traditionnelle qui promettent un grand déploiement à la salle des fêtes d’Akwa avec des soins gratuits dans tous les domaines et de nombreuses démonstrations ont pareillement commencé marqué l’événement à travers une marche sportive à travers les artères de la ville de Douala. Le quartier Bonanjo a été témoin d’un fort déploiement des adeptes de la médecine traditionnelle ou africaine, des sympathisants et surtout des hommes de medias plus du centaine. A travers cette marche qui s’est faite sur près de trois kilomètres, l’objectif était de passer un message clair aux populations. «N’ayez plus peur, vous pouvez nous faire confiance», a laissé entendre Dr Ibrahim, un autre médecin traditionnel. «À travers cette grande marche, nous avons voulu galvaniser les médecins traditionnels», ajoute le Pr Ouba Razack. Une assertion partagée entièrement par le patriarche Kouam qui pense que «les médecins traditionnels doivent conjuguer les mêmes forces, parler le même langage pour guérir, pour soigner et surtout pour conquérir le monde». Comme un seul homme, ils se sont donné rendez-vous à la salle des fêtes d’Akwa pour la grande démonstration. Il faut rappeler que cette journée se célèbre sous le thème « deux décennies de la journée de la médecine traditionnelle: vers la réalisation de la couverture sanitaire universelle en Afrique»
Hervé Villard Njiélé
 

 

Commenter cet article