Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Le blog de Hervé Villard Njiélé

Publié depuis Overblog et Twitter et Facebook et LK

4 Octobre 2016, 19:58pm

Publié par Hervé Villard

Les mototaxis durcissent le ton

Ces derniers menacent d’engager un mouvement d’humeur si le contrôle des pièces exigibles pour l’exercice de cette profession dans la capitale économique du Cameroun reprend droit de cité.

 

Après l’agression d’Emmanuel Ndema Ollo commissaire de  police  principal et  commissaire du commissariat du 12ème arrondissement de Douala, les  conducteurs de   mototaxis de  la  ville de  Douala  promettent  de manifester  leur  ras-le bol.

 

Rencontrés  dans  la ville de Douala  ce  lundi  3 octobre  2016,  la plupart  d’entre eux  pas  contents  du   contrôle des  pièces  administratives  qui leurs  sont  exigées  dans  l’exercice de  leur activité promettent de  faire  grève. « La  vie  est très  dure  au  Cameroun. Nous  nous  battons  comme  nous  pouvons  pour  joindre  les  deux  bouts et  on envoie  des  individus  nous  nuire. Si  on  saisit  encore  des  motos  nous  allons   marcher »,  déclare  Alain  T un  conducteur de  mototaxi   rencontré  au  carrefour  Ndokoti. Une  assertion  partagée entièrement par  Jacob  M  qui  fait  la ligne  Rond Point  Deido  Bonaberi.

D’après  ce  jeune  homme la trentaine  avancée,  on  leur demande de  trop.  « Nous sommes prêts à rencontrer le gouverneur de la région du Littoral  Dieudonné Ivaha  Diboua  pour  qu’ils  nous  donnent  le  travail »,  affirme ce  dernier en  déclarant  que les  pièces qu’on  leur demande   dans  leur  profession sont  énormes. « On  demande  à un  benskineur de  payer  l’assurance  alors que  nous  sommes  toujours  abandonnés  par  les  assureurs quand  il y a accident. On  demande aussi, la plaque d’immatriculation, le permis de  conduire de  catégorie A, le casque et  plein  d’autres papiers. C’est  beaucoup de choses qu’on  nous  demande alors que nous  ne  gagnons  rien.  J’ai  l’impression  qu’on veut  nous envoyer au  village », poursuit-il.

 En effet  depuis  le  26 septembre 2016  dernier,  les  autorités  administratives de  la ville de  Douala ont  commencé le contrôle  des  pièces  des  conducteurs de  mototaxis. Un contrôle qui avait débouché sur l’arrêt et le dépôt en  fourrière des  motos  n’ayant pas de  «papiers» comme  la réglementation  l’exige.

 

Seulement,  la saisie des  motos avaient entrainé une  vague de  violence de  la part des conducteurs de mototaxi courroucés. Arrivés en masse à Bonamoussadi, ils  avaient agressé  physiquement  le commissaire de  police  en  poste.  Celui-ci avait reçu  une  latte  sur  le  crane  et  n’avait survécu que  grâce à la  volonté de Dieu et des  soins  médicaux  reçus.

 

Suite  à cette  vague de  protestation  qui avait embrasée  la ville  de Douala, le  gouverneur  de  la région du Littoral  Dieudonné  Ivaha Diboua  avait ordonné  la suspension  de  la procédure de  contrôle.  Ceci  pour sensibiliser davantage les  conducteurs de  mototaxis avant de passer à la phase répressive à partir du 3 octobre 2016.

 Sauf  que  les  conducteurs de  mototaxis  qui  sont  toujours   campés  sur  leur position  jouent à la  sourde oreille.  Ils  ne  veulent pas se plier à cette  décision.  Des  informations   font état  de ce que  ces  derniers  ont intenté  un  mouvement d’humeur à  Ndokoti  hier  lundi  matin. Mais la police alertée a  saboté  l’initiative en  les  dispersant.  Même si  les responsables des  différents  syndicats de  ce  corps de  métier  affirment que  ce  sont  les délinquants et  les  bandits présents  dans la profession qui  orchestrent ce  mouvement d’humeur. Il y a que la régulation prochaine de ce secteur d’activité  à Douala  s’annonce compliquée.

 

Hervé Villard Njiélé

Voir les commentaires

Les contours de la 2ème édition sont connus

3 Octobre 2016, 20:36pm

Publié par Hervé Villard

 

 Forum  des  blogueurs

 Les  contours de  la  2ème édition sont   connus

 

L’avenir de  cette  nouvelle  profession est en débat  à Douala du  7 au  8 octobre 2016 prochain dans  la salle de  conférence de  l’institut  francais du cameroun et du Gicam.

 

Faire connaître les blogs camerounais et  susciter des carrières auprès de la jeune génération, militer  pour  la  promotion des blogueurs et de leurs activités. Mener  la  réflexion autour des difficultés rencontrées par les blogueurs camerounais dans leurs activités quotidiennes. Voilà  présentés  de  manière succincte  les  objectifs  visés  par   la deuxième  édition du Forum des « blogueurs »  qui se  tient  dans  la  capitale  économique du Cameroun du 7 au  8 octobre  2016 prochain.

 

Durant cet évènement qui se tient à la fois à  l’institut  français  du Cameroun (7 octobre) et  dans  la salle du  groupement  inter patronal du Cameroun (Gicam)  le 8 octobre, il sera  également question de réfléchir sur  les  stratégies à  mettre sur pied  pour susciter et faire grandir l’intérêt du public pour les blogs. « il sera  question  le  premier  jour de faire  savoir  à  tous ceux  qui seront  présents  ce que  sait que le blog, comment on crée un  blog et surtout comment faire pour gagner de l’argent avec son blog.  Durant  la deuxième  journée qui se tient au  Gicam, il y aura  un échange  entre  les  blogueurs,  les  entreprises  et l’échange entre  les  blogueurs  et  le public »,  précise  Frank William  Batchou responsable de la communication de cet évènement. Il a joute  par ailleurs que « L’évènement est  ouvert à tous  et en  moyenne  200 blogueurs  sont  attendus  durant ce  rendez-vous ». 

Des  blogueurs  professionnels comme Enstine Muki,  Réné  Jackson  Kowa qui officient respectivement du Coté de Rfi et de la  Francophonie  sont également attendus. Des  blogueurs de renom comme Didier Ndengue, Mathias Mouende, Carole Lewe, Rita Diba et plein d’autres blogueurs camerounais passionnés .

Organisé grâce à l’apport conjugué du Camer Social Media Meet up, le Camer Blogueurs Hangout et le Collectif des blogueurs du Cameroun,  la  deuxième  édition du forum des blogueurs se veut un  évènement  solennel  et unique  en  son genre. Car,  vient  remettre  au  goût du  jour  l’existence et l’importance d’un autre type de  « social média ».

 

Ce  forum  arrive  d’ailleurs  à point  nommé.  Car, avec la montée en puissance du numérique qui occupe désormais une place de choix au Cameroun  ces dernières années, il était opportun de  montrer  aux jeunes  d’autres  facettes  de ce  numérique. Des facettes qui peuvent leurs permettre d’être  autonomes et surtout de contribuer à leur manière à la bonification du  monde. 

Une conférence en prélude à cet évènement s'est tenue ce 4 octobre 2016 dans la ville de Douala. Animée  par Elodie Nonga spécialist en  community developpement à ActivSpaces, il était  question de présenter aux  hommes de médias et  blogueurs  les enjeux de la 2ème édition de  ce   ce forum.

Après la première édition qui se voulait expérimentale la  2ème  édition du Forum des bloggeurs  veut  fixer  de manière  définitive les  bases de cette activité au Cameroun. Elle beneficie de l'appui de  la Société anonyme des brasseries du Cameroun et de Jumia Travel.

 

Hervé Villard Njiélé

 

 

 

Voir les commentaires

Jordanie 2016: Le Cameroun éliminé

3 Octobre 2016, 18:07pm

Publié par Hervé Villard

 

Les pouliches  de  Minkréo Birwe ont été   battues  par  la sélection du  Venezuela (2-1).  C’était  lors du  deuxième journée de  cette  compétition  mondiale  jouée  ce  3 octobre  2016

 

Le staff  technique de  l’équipe nationale  de  football féminin de  la catégorie U-17  a  désormais   la calculette en  main. Il attend  avec  impatience  les résultats du  match  qui  oppose   le  Canada  à  la sélection  allemande   pour savoir  si  les  bébés  lionnes  sont  définitivement éliminées de  la  compétition.  Bref,  sauf  miracle  ou  concours de  circonstance,  l’équipe  camerounaise est déjà éliminée. Car,  elle a  perdu  deux des trois matches de poule  qui  devaient  lui  permettre de  se qualifier pour le second tour.  Résultat de course,  l’équipe est d’office éliminée et  ne  jouera  contre  l’Allemagne que  pour l’honneur mercredi  prochain.

Pourtant après  la  défaite concédée  face  au Canada vendredi dernier (2-3), les poulains de Minkréo  Birwe  n’avaient  plus  droit à l’erreur. Ces  dernières devaient  arracher au moins  un  match  nul  pour espérer  une qualification  pour   le deuxième tour.   Ce  qu’elles  n’ont pas  pu  faire. Malgré  la  volonté  qui  les  animait,  ces  dernières  sont tombés sur une robuste équipe vénézuélienne bien  organisée au niveau de sa ligne  défensive.

Les Bébés Lionnes débutent pourtant mieux, mais la défenseuse Michèle Moumazim a la mauvaise idée de commettre une faute sur Deyna Castellanos aux abords de la surface la meilleure buteuse de la dernière coupe du monde  de  cette  catégorie. Son coup de canon ne laisse aucune chance à Carole Mimboe, trop éloignée de son poteau gauche (23’). Les Camerounaises passent le reste du temps à tenter de s’approcher du but vénézuélien, mais en vain. Seule Claudia Dabda y parvient dans les arrêts de jeu, mais son missile trouve la barre, et le tir d’Alice Djientieu au rebond est trop mou.

Les intentions africaines restent les mêmes au retour des vestiaires, et sur un corner mal dégagé, Evanick Touta tente sa chance sans contrôle, mais le ballon file au-dessus. Les Camerounaises ne s'avouent pas vaincues pendant tout le deuxième acte et pensent être récompensées de leurs efforts dans les arrêts de jeu lorsque la remplaçante Alexandra Takounda iscrit d'une talonnade en pleine course un bijou qu'elle imagine décisif (90'+3). Mais sur le coup d'envoi, Castellanos donne  l’avantage  au Venezuela .  Elle  réalise un lob du milieu de terrain, qui offre aux Sud-Américaines la victoire à la dernière seconde (90+4). Elles joueront leur qualification contre le Canada. Tandis que le Cameroun  affronte l'Allemagne est déjà éliminée.

 Après  avoir  gagné tous  ses matches de  préparation, l’équipe  camerounaise sort  prématurément de  cette  compétition sans  avoir  montré  de  beau  visage. On a découvert une  équipe sans  fond  de  jeu qui  joue  désordonné, avec  une  approximation au  niveau des  passes et  un  jeu décousu. Même  si l’équipe  est à  sa  première  participation, elle  devra   mieux  faire   face à  l’Allemagne  pour sauver   l’honneur. Pour une  première  participation, c’était  un  véritable  apprentissage. Dans  l’ensemble,  les Bébés lionnes  n’ont pas  été  ridicules. En deux  sorties, elles  ont  inscrit  trois buts et encaissé quatre.

 

Hervé Villard Njiélé avec Fifa.com

Voir les commentaires

Jordanie 2016: Le Cameroun éliminé

3 Octobre 2016, 18:07pm

Publié par Hervé Villard

 

Les pouliches  de  Minkréo Birwe ont été   battues  par  la sélection du  Venezuela (2-1).  C’était  lors du  deuxième journée de  cette  compétition  mondiale  jouée  ce  3 octobre  2016

 

Le staff  technique de  l’équipe nationale  de  football féminin de  la catégorie U-17  a  désormais   la calculette en  main. Il attend  avec  impatience  les résultats du  match  qui  oppose   le  Canada  à  la sélection  allemande   pour savoir  si  les  bébés  lionnes  sont  définitivement éliminées de  la  compétition.  Bref,  sauf  miracle  ou  concours de  circonstance,  l’équipe  camerounaise est déjà éliminée. Car,  elle a  perdu  deux des trois matches de poule  qui  devaient  lui  permettre de  se qualifier pour le second tour.  Résultat de course,  l’équipe est d’office éliminée et  ne  jouera  contre  l’Allemagne que  pour l’honneur mercredi  prochain.

Pourtant après  la  défaite concédée  face  au Canada vendredi dernier (2-3), les poulains de Minkréo  Birwe  n’avaient  plus  droit à l’erreur. Ces  dernières devaient  arracher au moins  un  match  nul  pour espérer  une qualification  pour   le deuxième tour.   Ce  qu’elles  n’ont pas  pu  faire. Malgré  la  volonté  qui  les  animait,  ces  dernières  sont tombés sur une robuste équipe vénézuélienne bien  organisée au niveau de sa ligne  défensive.

Les Bébés Lionnes débutent pourtant mieux, mais la défenseuse Michèle Moumazim a la mauvaise idée de commettre une faute sur Deyna Castellanos aux abords de la surface la meilleure buteuse de la dernière coupe du monde  de  cette  catégorie. Son coup de canon ne laisse aucune chance à Carole Mimboe, trop éloignée de son poteau gauche (23’). Les Camerounaises passent le reste du temps à tenter de s’approcher du but vénézuélien, mais en vain. Seule Claudia Dabda y parvient dans les arrêts de jeu, mais son missile trouve la barre, et le tir d’Alice Djientieu au rebond est trop mou.

Les intentions africaines restent les mêmes au retour des vestiaires, et sur un corner mal dégagé, Evanick Touta tente sa chance sans contrôle, mais le ballon file au-dessus. Les Camerounaises ne s'avouent pas vaincues pendant tout le deuxième acte et pensent être récompensées de leurs efforts dans les arrêts de jeu lorsque la remplaçante Alexandra Takounda iscrit d'une talonnade en pleine course un bijou qu'elle imagine décisif (90'+3). Mais sur le coup d'envoi, Castellanos donne  l’avantage  au Venezuela .  Elle  réalise un lob du milieu de terrain, qui offre aux Sud-Américaines la victoire à la dernière seconde (90+4). Elles joueront leur qualification contre le Canada. Tandis que le Cameroun  affronte l'Allemagne est déjà éliminée.

 Après  avoir  gagné tous  ses matches de  préparation, l’équipe  camerounaise sort  prématurément de  cette  compétition sans  avoir  montré  de  beau  visage. On a découvert une  équipe sans  fond  de  jeu qui  joue  désordonné, avec  une  approximation au  niveau des  passes et  un  jeu décousu. Même  si l’équipe  est à  sa  première  participation, elle  devra   mieux  faire   face à  l’Allemagne  pour sauver   l’honneur. Pour une  première  participation, c’était  un  véritable  apprentissage. Dans  l’ensemble,  les Bébés lionnes  n’ont pas  été  ridicules. En deux  sorties, elles  ont  inscrit  trois buts et encaissé quatre.

 

Hervé Villard Njiélé avec Fifa.com

Voir les commentaires

Jordanie 2016: Le Cameroun éliminé

3 Octobre 2016, 18:07pm

Publié par Hervé Villard

 

Les pouliches  de  Minkréo Birwe ont été   battues  par  la sélection du  Venezuela (2-1).  C’était  lors du  deuxième journée de  cette  compétition  mondiale  jouée  ce  3 octobre  2016

 

Le staff  technique de  l’équipe nationale  de  football féminin de  la catégorie U-17  a  désormais   la calculette en  main. Il attend  avec  impatience  les résultats du  match  qui  oppose   le  Canada  à  la sélection  allemande   pour savoir  si  les  bébés  lionnes  sont  définitivement éliminées de  la  compétition.  Bref,  sauf  miracle  ou  concours de  circonstance,  l’équipe  camerounaise est déjà éliminée. Car,  elle a  perdu  deux des trois matches de poule  qui  devaient  lui  permettre de  se qualifier pour le second tour.  Résultat de course,  l’équipe est d’office éliminée et  ne  jouera  contre  l’Allemagne que  pour l’honneur mercredi  prochain.

Pourtant après  la  défaite concédée  face  au Canada vendredi dernier (2-3), les poulains de Minkréo  Birwe  n’avaient  plus  droit à l’erreur. Ces  dernières devaient  arracher au moins  un  match  nul  pour espérer  une qualification  pour   le deuxième tour.   Ce  qu’elles  n’ont pas  pu  faire. Malgré  la  volonté  qui  les  animait,  ces  dernières  sont tombés sur une robuste équipe vénézuélienne bien  organisée au niveau de sa ligne  défensive.

Les Bébés Lionnes débutent pourtant mieux, mais la défenseuse Michèle Moumazim a la mauvaise idée de commettre une faute sur Deyna Castellanos aux abords de la surface la meilleure buteuse de la dernière coupe du monde  de  cette  catégorie. Son coup de canon ne laisse aucune chance à Carole Mimboe, trop éloignée de son poteau gauche (23’). Les Camerounaises passent le reste du temps à tenter de s’approcher du but vénézuélien, mais en vain. Seule Claudia Dabda y parvient dans les arrêts de jeu, mais son missile trouve la barre, et le tir d’Alice Djientieu au rebond est trop mou.

Les intentions africaines restent les mêmes au retour des vestiaires, et sur un corner mal dégagé, Evanick Touta tente sa chance sans contrôle, mais le ballon file au-dessus. Les Camerounaises ne s'avouent pas vaincues pendant tout le deuxième acte et pensent être récompensées de leurs efforts dans les arrêts de jeu lorsque la remplaçante Alexandra Takounda iscrit d'une talonnade en pleine course un bijou qu'elle imagine décisif (90'+3). Mais sur le coup d'envoi, Castellanos donne  l’avantage  au Venezuela .  Elle  réalise un lob du milieu de terrain, qui offre aux Sud-Américaines la victoire à la dernière seconde (90+4). Elles joueront leur qualification contre le Canada. Tandis que le Cameroun  affronte l'Allemagne est déjà éliminée.

 Après  avoir  gagné tous  ses matches de  préparation, l’équipe  camerounaise sort  prématurément de  cette  compétition sans  avoir  montré  de  beau  visage. On a découvert une  équipe sans  fond  de  jeu qui  joue  désordonné, avec  une  approximation au  niveau des  passes et  un  jeu décousu. Même  si l’équipe  est à  sa  première  participation, elle  devra   mieux  faire   face à  l’Allemagne  pour sauver   l’honneur. Pour une  première  participation, c’était  un  véritable  apprentissage. Dans  l’ensemble,  les Bébés lionnes  n’ont pas  été  ridicules. En deux  sorties, elles  ont  inscrit  trois buts et encaissé quatre.

 

Hervé Villard Njiélé avec Fifa.com 

Voir les commentaires