Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog de Hervé Villard Njiélé

Accident de la circulation: Des morts sur l’axe lourd Douala –Bafoussam.

26 Novembre 2012, 11:30am

Publié par Hervé Villard

 

 

Ils revenaient des funérailles à l’ouest quand leur véhicule a fait l’accident


 Les populations de Kola, petite localité située dans l’arrondissement de Manjo, département du Moungo sont encore sous le coup de l’émotion. Ils ont assisté à un accident de la circulation mortel  dans la nuit de dimanche à lundi dernier. Pendant que nombreux d’entre eux s’apprêtaient à se coucher, le bruit assourdissant de cet accident de la circulation qui a arraché cinq personnes à la vie a perturbé leur nuit.  Improvisés en secouristes, ils se sont rués vers le lieu de l’accident pour tenter de sauver des personnes encore en vie.

Selon des témoignages, le car en provenance de l’ouest  et en partance pour Douala transportait des personnes qui revenaient des funérailles à Bangou, un village du département des Hauts plateaux. Le conducteur roulait à vive allure quand l’irréparable s’est produit. Le véhicule a heurté une pierre se trouvant sur la chaussé et le véhicule a fait tonneau. Sur le coup, cinq personnes ont trouvés la mort sur le champ. Les secours arrivés aussitôt n’ont pu rien faire. Ils ont tout simplement transporté les corps à la morgue de l’hôpital  du Mont Koupé. Selon des sources, les blessés de cet accident ont également été conduits dans le même centre hospitalier.

Parmi les victimes de cet accident mortel, se trouvent Yatchouleu Caroline, Kouakeu Hermine, Moutcheu Justine, Zeutchemi Joseph. La quatrième personne n’a pas été identifiée.

Selon des habitants de Kola, cet accident mortel n’est pas le premier à se produire dans leur village. Plusieurs autres accidents  mortels se sont déroulés au même endroit. Selon des sources ces accidents sont le plus souvent dus à un excès de vitesse.  A l’approche de la saison sèche, période des funérailles en pays Bamiléké, la même source ajoute que  la fréquence des accidents sur l’axe Douala-Bafoussam connait une croissance. Elle recommande d’ailleurs prudence à tous les conducteurs qui empruntent cette route. Car, comme l’a dit un chanteur, « la route ne tue pas mais, c’est nous qui tuons.»

Hervé Villard Njiélé

Commenter cet article