Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog de Hervé Villard Njiélé

Affaire Albatros: Atangana Mébara et Compagnie déclarés non coupables

7 Mai 2012, 21:01pm

Publié par Hervé Villard

 

 Le verdict a été rendu jeudi 3 mai 2012 au  soir  par le tribunal de grande instance  du Mfoundi

 

Au moment où nous allions sous presse jeudi 3 mai 2012, nous avons  appris de source fiable que  Atangana Mébara, Gérôme Mendounga et Otélé Essomba ont été acquittés des chefs d’accusation qui pesaient sur eux.

Enrôlé au tribunal de grande instance du Mfoundi  depuis le mercredi 2 mai  2012, cette affaire qui fait les choux gras de la presse  depuis son déclenchement vient  de prendre un virage inattendu au profit des mis en cause.

 Trois chefs d’accusations pesaient sur eux au moment de leur arrestation. Il  était  reproché à Atangana Mebara, Mendouga Gérôme, Otélé Essomba et Kevin J. Walls, le détournement en coaction de la somme de 29.000.000 dollars américains, soit environ 19.500.000.000 Fcfa. Cette somme d’argent avait été versée à Gia International Inc. Corporation pour l’acquisition d’un aéronef neuf de marque « BBJ-2 » auprès de la compagnie Boeing.

La deuxième infraction concernait le détournement de deniers publics en coaction d’une somme de 1.500.000.000 Fcfa imputée à Atangana Mebara, Otélé Essomba, Kevin J. Walls et autres. Cette somme avait été virée par la Société nationale des hydrocarbures (Snh) dans le compte de la société APM pour payer des arriérés de loyers dus par Cameroon Airlines à Ansett World Wide. Enfin, le troisième chef d’accusation portait  sur le détournement en coaction de la somme de 121.580.181Fcfa, reproché à Atangana Mebara, Mendouga Gérôme et à d’autres individus non encore identifiés. .

Arrêté successivement le 2 août 2008, Atangana Mébara, Gérôme Mendounga et Otélé Essomba  qui ont passé  un peu plus de quatre années derrière les geôles, commencent grâce au verdict  du Tgi du Mfoundi annoncé hier à  nourrir l’espoir d’être définitivement acquitté dans cette affaire.

 

Hervé Villard Njiélé.

Commenter cet article