Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog de Hervé Villard Njiélé

Affaire Cofinest: La Miacbis lance l’opération un million de signature

20 Février 2013, 16:44pm

Publié par Hervé Villard

 

 

Le processus selon Pierre Nunkam, président de cette association vise à  pousser le gouvernement camerounais, et le ministre des finances en particulier à créer un cadre amiable pour rembourser tous les épargnants de Cofinest et des autres banques tombées en faillites.

 

Le 18 février 2013 était le jour de la célébration du deuxième anniversaire de la fermeture de la compagnie financière de l’estuaire, Cofinest. En mémoire de  ce triste évènement qui a appauvri plusieurs citoyens camerounais et laissé d’énormes stigmates économique sur l’ensemble du territoire national, la mutuelle africaine des consommateurs des biens et services, la Miacbis a organisé une conférence à l’hôtel Lumière à Douala pour non seulement déclarer leur ras-le-bol par rapport à la procédure de remboursement des épargnes qui traine encore  le pas. Mais, surtout pour rassurer tous les épargnants repartis sur l’ensemble du territoire national sur le brin d’espoir qui existe encore dans cette affaire.

Devant le parterre de journalistes venus nombreux soutenir cette association qui œuvrent depuis deux ans pour le remboursement des épargnes des clients de la banque, Pierre Nunkam président de cette association  a fait savoir  que, la cour d’appel du littoral où, est pendant le litige  portant sur  la liquidation de Cofinest n’est pas compétente pour gérer cette affaire. Tout  en évoquant l’ordonnance N° 003 du 27 avril 1990 signé du président de la république modifiant et complétant les dispositions de l’ordonnance N° 85/002 du 31 aout 1985 relative à l’exercice de l’activité des établissements de crédit Pierre Nunkam a fait savoir que la cour d’appel ne saurait résoudre ce problème.

 Selon l’article 2 de cette ordonnance du président de la république relative  à l’exercice de l’activité des établissements de crédit et fixant les conditions de liquidation des banques, sur laquelle s’appuie le coordonnateur du Miacbis «La liquidation des banques s’effectue dans le cadre amiable selon des dispositions qui dérogent au droit commun et sont exclusives de tout autre mode de liquidation.»

Pour permettre  la cour d’appel du littoral incompétente pour juger cette affaire de se dessaisir de ce dossier, la Miacbis a adressé à la chambre civile et commerciale de cette juridiction une demande de rabattement de délibéré. Cette demande a été déposée le 18 février 2013. Dans cette dernière, il demande aux juges de cette juridiction de communiquer cette information au ministère public afin que celui-ci fonde ses réquisitions sur ce point de droit.

Pendant cette conférence, le responsable du Miacbis a déclaré que la Cobac était complice des détournements des épargnes de la Cofinest parce que, bien qu’étant au courant des détournements qu’il y avait dans cette micro finance, elle n’a pas intervenu à temps pour sécuriser ces épargnes. «Pendant trois ans, c’est à dire de 2007 à 2010, la Cobac a laissé la possibilité aux dirigeants de Cofinest de combler le vide qu’ils ont créé mais, ils ne l’ont pas fait. C’est pourquoi nous avons demandé que la Cobac rembourse les 18 milliards », précise-t-il.

Dans son allocution, il a également  fait savoir que les dépôts ne connaissent pas  de faillite en matière  bancaire. «La banque reçoit des dépôts à charge de pouvoir les restituer. Ce n’est pas sur les dépôts que la banque organise ses charges» ; affirme Pierre Nunkam. Et qu’en cas de faillite, c’est quand la de liquidation bancaire est faite que  la liquidation judiciaire prend  corps.

Pour  permettre qu’un cadre amiable soit créé pour  rembourser tous les épargnants, le Miacbis a lancé l’opération un million de signature pour mettre la pression au ministre des Finances et obliger celui-ci à organiser ce cadre amiable qui réunira autour de la table, les responsables de la Miacbis, les actionnaires de la Cofinest, le liquidateur, les experts financiers et tous les autres épargnants.  Cette opération de signature ouverte à tout le monde prend effet à partir du 5 mars 2013.

Il a également fait savoir qu’au moment de la fermeture des portes, la Cofinest avait un réaliser un dépôt de près de  17 milliards de fcfa. La célébration du deuxième anniversaire de la fermeture de Cofinest a permis remettre sur la sellette la souffrance des millions d’épargnants de Cofinest qui peinent à être rembourser.

 

Hervé Villard Njiélé   

Commenter cet article