Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog de Hervé Villard Njiélé

Cameroun:Société:400 bouteilles de gaz saisies à Douala pour non respect des prix homologués.

14 Janvier 2010, 14:31pm

Publié par hervy

 

 

 

 

 

 

C’est la conséquence de la phase de répression de la délégation du Commerce du Littoral auprès des commerçants véreux.

 

La brigade de contrôle des prix de la délégation du Commerce du Littoral a saisi 400 bouteilles de gaz de marque SCTM dans la ville de Douala. Cette saisine s’est effectuée dans le cadre d’une opération de contrôle  et de surveillance du gaz  domestique, engagée depuis le 22 décembre 2009, et qui se poursuit jusqu’à nos jours.

 

 Selon le chef de brigade de répression à la délégation régionale du commerce pour le littoral, les  400 bouteilles de gaz saisies sont le fruit de l’opération qui s’est étalée du 22 décembre 2009 au 04 janvier 2010.  Celle-ci se poursuit toujours affirme t-il. « Compte tenu de la rareté du gaz SCTM sur le marché à la veille des fêtes, nous avons commencé une phase de répression après celle de surveillance et de sensibilisation opérée auprès des commerçants et des consommateurs », confie un membre de la brigade de répression.

 

 D’après ses explications, les commerçants véreux qui vendaient le gaz aux prix non homologués de 6500 F et 7000 F ont été confondus grâce aux bordereaux de livraisons fournis par SCTM. « Cela nous a permis d’avoir la traçabilité des bouteilles de gaz. En opérant les contrôles, au-delà de la surenchère sur les prix, ces bordereaux nous ont permis de déceler des techniques de dissimulation du gaz, comme les détournements de destinations qui sont entre autres, le fruit des chauffeurs, afin de concéder le monopole de vente à certains commerçants, qui en usent par la suite pour hausser les prix », confie William Aze, chef de la brigade de répression.

 

Les bouteilles saisies sont actuellement en vente à la délégation régionale du Commerce du Littoral au prix homologué de 6000 F pour la bouteille de 12,5 kg. « Nous avons cependant constaté que certaines bouteilles pèsent moins. Dans ce cas, nous établissons un coefficient par rapport au poids. La bouteille de 10 kg revient ainsi au consommateur à 4800 F », déclare le chef de la brigade de répression. Afin de sanctionner les commerçants véreux, un prélèvement de 25% est opéré sur le prix de vente comme amende. Le reste étant reversé au commerçant avec les bouteilles de gaz vides. Ces mesures malheureusement ne dissuadent toujours pas les commerçants véreux, car des consommateurs se plaignent toujours de la rareté ou de la cherté du gaz domestique. La lutte contre la surenchère du gaz domestique engagée par la délégation régionale du commerce fait partie des actions engagées par cette délégation pour lutter contre la vie chère. Cette dernière depuis  2008, de intelligence avec le ministère du commerce du Cameroun ont signé des accords avec des distributeurs de produits de premières nécessités afin que ces produits soient vendus moins chèrs aux populations.

 

Hervé Villard Njiélé

Commenter cet article