Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog de Hervé Villard Njiélé

Cameroun-Tunisie: Douala célèbre la victoire des Lions

3 Décembre 2013, 12:55pm

Publié par Hervé Villard

 

Courant dans la rue  à Bonaberi ,Cicté Cicam Nkongmondo drapeau à la main en scandant à tue tête bravo aux Lions Indomptables, les populations de la ville de Douala ont célébré avec faste et enthousiasme la victoire du Cameroun sur la Tunisie (4-1) ce 17 novembre 2013.


C’est une euphorie totale qu’il y a eu dans la capitale économique du Cameroun ce 17 novembre 2013. Après  la brillante qualification des Lions Indomptables du Cameroun pour la coupe du monde 2014, qualification obtenue après une victoire de qualité sur l’équipe nationale de Tunisie (4-1), les habitants de la ville de Douala ont fêté de la plus belle des manières.  

A coté des youyous, des klaxons de voitures et de motos  qui permettaient d’exprimer leur joie, certaines personnes se sont mises à courir dans la rue drapeau en main pour symboliser leur soutien indéfectible à l’équipe nationale. Une chose qu’on n’avait plus vue depuis plusieurs années dans cette ville. Car, les mauvais résultats enregistrés par  le Lions Indomptables par le passé avaient cultivé un désintérêt et même une  sorte de haine pour l’équipe fanion du Cameroun. Au point où, l’ambiance observée à la fin du match a été une surprise générale pour les observateurs avertis du ballon rond dans la région du littoral.  « Je ne suis pas trop surpris par le comportement des populations de la ville de Douala. Ils ne sont pas les seuls à être affectés par les mauvais résultats des Lions. Tout le Cameroun en souffrait d’ailleurs. Leur  joie après la victoire des lions Indomptables du Cameroun  est une bonne chose. C’est la preuve qu’ils portent cette équipe dans leur cœur », déclare Joseph Moumi, enseignant d’histoire  lui aussi joyeux.

Bien avant cette rencontre, les  buvettes des différents quartiers de la ville de Douala avaient fait le plein d’œuf. Des écrans géants avaient été placé dans certains quartiers comme Bonabéri  Stade Cicam, Nkongmondo. Ceci pour permettre à tous les camerounais de la capitale de vivre ce moment historique de l’histoire du football Camerounais.

Euphorie

 Dès le début de la rencontre,  les habitants de la ville de Douala  ont une frayeur. Ces derniers craignent la reproduction du scénario de 2005.  Cette frayeur qui ne dure que le temps de quelques secondes va se  transformer  en joie après l’inscription du 1er but des Lions par   Achille Webo à la 3ème  minute de la première manche.  Réunies dans un débit de boisson non loin de l’hôpital de Bonassama, les populations de ce quartier vont sauter de joie non sans couvrir le buteur d’éloges. «Vous avez dit que Webo est monté il est descendu, le voilà qui vient de marquer. Webo c’est le genre de joueur qui joue pour l’équipe » déclare un fan des Lions fou de joie.

A la 29ème minute quand Benjamin Moukandjo inscrit le second but, l’euphorie totale.  L’hymne de la gloire des Lions indomptables est entonnée et chacun savoure déjà la qualification pour la coupe du Monde 2014.  Ces derniers prédisent  d’ailleurs d’autres buts en faveur de l’équipe nationale « les lions ont bien joué la première manche. S’ils continuent dans la même lancée, la rencontre ne va pas s’achever là.  Ce que je sais c’est qu’on va inscrire même quatre buts » déclare Armand Essomba un supporter de l’équipe nationale tout  ému.

A la reprise de la seconde manche, le public de Douala sera légèrement refroidi par le but tunisien, mais crieront et célébreront de plus belle la victoire des Lions quand, jean II Makoun inscrira le 3ème puis le quatrième but de l’équipe nationale. Avant le coup de sifflet final de l’arbitre, les populations de Bonabéri étaient déjà debout pour célébrer la qualification de l’équipe nationale.  Très contents certains supporters ont distribué des boissons. Ils ont émis le vœu de  voir l’équipe nationale du Cameroun multiplier les victoires de ce genre

 

Hervé Villard Njiélé

 

Commenter cet article