Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog de Hervé Villard Njiélé

Can 2010:L’Angola laisse filer sa chance

11 Janvier 2010, 16:55pm

Publié par hervy

 

 

 

 

 

Alors que le public s’attendait à une victoire fleuve des palancras négras sur les aigles de Carthage hier à Luanda,  par quatre  buts à zéro,ils se sont fait  rattrapés au score lors des quinze dernier ses minutes.

 

 

Le public Angolais était déçu hier  soir, après le match d’ouverture de la 27ème coupe d’Afrique des nations, qui a opposé l’Angola pays ôte de cette compétition, au Aigle du Mali. Cette rencontre qui s’est soldée par un score fleuve  de quatre buts  partout n’a pas fait les affaires des supporters angolais qui croyaient être rentrer de plein pied dans cette compétition  jamais  remporté par leur pays.

Maître de cette rencontre des le coup d’envoie de la compétition donné à 20h, heure du Cameroun, les Angolais ont dominé de fond en comble cette rencontre. Volonté de gagner, jeu collectif, passes réussies, un jeu porter vers l’avant, assurance et sérénité des joueurs, attaques flamboyantes, réussites dans les actions conçues. Bref  tous les atouts étaient du coté Angolais qui ont fait rêver leur public pendant 75 minutes de jeux.   Les angolais ont démontré qu’ils pouvaient tutoyer les grandes nations du football africains telle le Mali.

 

Domination totale  de l’équipe d’Angola  pendant  la première manche de la rencontre ; ces derniers sont rentrés  aux vestiaires avec une avance de deux buts. Un doublé de Flavio Amado.   Profitant de la passivité de la défense malienne sur un coup franc à l’entrée de la surface de réparation,  l’attaquant angolais va surgir devant les défenseurs et cloué le portier malien qui n’avait que ses yeux pour constater les dégâts dans ses filets.  L’Angola mène à la 37ème minutes au score par un but à zéro.  D’un jeux effervescent  et d’une maîtrise de balle de qualité, sur une remonté de balle   du milieu offensif angolais sur le coté droit, Flavio Amado va à la 42ème minute, dévier dans les buts du portier maliens le centre fait dans la surface de réparation de cette équipe. Il va par le même fait porter le capital de buts Angolais à deux. Avant la mi-temps.

 

Euphorie Totale

 Des la reprise de la seconde manche, les supporters Angolais La palancras  seront fous de joie. Car  leur équipe est revenue dopée des vestiaires. Sur deux fautes dans la surface de réparation sur leurs attaquants, elle va bénéficier de deux penaltys indiscutables concrétisés successivement par Gilberto à la 67ème minute et Manucho  à la 73ème minutes. Les angolais  sont certains que le tour est joué et la joie contamine tout le stade. La première dame angolaise sur les coups d’éclats de ses joueurs n’a pu retenir sa joie. Ella a sauté de joie à plusieurs reprises à la vue de cet exploit qui n’a été que de courte durée.

 

 Le Mali revient de loin

 Et puis, le Mali, enfin se réveille. Il reste une dizaine de minutes à jouer et l’Angola mène 4buts à zéro.

 Mais les hommes de Stephen Keshi n’entendent pas s’en laisser compter. Keita réduit tout d’abord la marque, mettant en évidence les lacunes défensives de l’Angola. Tout le stade pense qu’il s’agit là d’un but pour l’honneur (4-1). Mais, en 5 minutes, les Aigles vont renverser la vapeur.

Kanouté (88e), suivi de Keita (93e) et Yatabaré (94e) ont permis à l’équipe nationale du Mali de renverser la vapeur. Une folle remontée qui permet aux deux formations de se quitter dos à dos, sur un match nul arraché au bout du bout. 4-4, score final. Une avalanche de buts qui ferait presque oublier le drame des derniers jours. Et jettera une tristesse sur les supporters angolais en joie il y a quelque temps.

 

Hervé Villard Njiélé

 

 

 

 

 

Commenter cet article