Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog de Hervé Villard Njiélé

Can 2012: La rencontre Cameroun-Sénégal suscite moins d’engouement à Douala

2 Juin 2011, 23:26pm

Publié par hervy


  La rencontre Cameroun-Sénégal suscite moins d’engouement à Douala.

 

photo lions indomptables-copie-2


A quelques jours de ce match capital pour le Cameroun, le public de la capitale économique tarde à se manifester.

 

 Des informations faisant état du climat délétère qu’il y a au sein des lions en stage préparatoire à Yaoundé, a certainement contribué à déstabiliser le peu d’amour  que le public de la capitale économique du Cameroun avait encore pour Les lions indomptables, l’équipe fanion du Cameroun.   L’ambiance qui règne dans la ville depuis hier, en dit long sur  le manque d’engouement  que les supporters de Douala ont pour ce match  pourtant capital pour le Cameroun.

 


Pas de drapeau  ‘’vert, rouge, Jaune’’ dans les coins les plus chauds de Douala, comme on n’a  souvent l’habitude à l’aube des grandes rencontres. Pas  de promotion des gadgets aux couleurs des lions ni  de campagne de communication au sujet de cette rencontre. Bref,  cette rencontre parait  comme un non évènement pour le public de Douala.

 


Certaines personnes abordées sont d’ailleurs très amères. «Que compter vous-faire avec une équipe qui n’a pas d’ambition ni d’avenir. Une équipe qui n’est là que pour servir les intérêts de certaines personnes. On en a mare. Je ne peux plus perdre mon temps pour une équipe comme celle » déclare amèrement  joseph F rencontré au « Grand amphi », un débit de boisson situé près du campus universitaire de Douala.

 


Pour ce dernier qui n’approuve pas la politique de gestion du football au Cameroun, les lions vont faire fausse route. C’est pourquoi, il est inutile de les soutenir. «L’époque où Les lions indomptables du Cameroun  nous faisait rêver est dépassée. Aujourd’hui, on ne construit rien, on veut seulement gagner.  Les résultats de l’équipe nationale sont à l’image de notre pays» Confie Durando un autre Consommateur courroucé.  

 

Au boulevard Ahmadou Ahidjo à Akwa, lieu où se vendent des gadgets aux couleurs des lions, l’ambiance est morose. Les clients sont rares. Les vendeurs ne se sont  pas ravitaillés en quantité comme par le passé. « Avant,  quand les lions gagnaient, on faisait de bonnes recettes.   Mais aujourd’hui, ce n’est plus le cas. On ne sait même pas qu’il y a match samedi  prochain.» Confie Ibrahim. Pour ce dernier qui comptait faire de bonne affaire durant cette rencontre l’espoir est presque perdu. «Je ne sais pas si je vais même vendre le peu de marchandises que j’ai acheté » déclare-t-il en pointant du doigt les  jeux de maillots aux couleurs des lions cintrés dans son kiosque. 

 


Non loin de lui Pascal, un autre jeune, vend des drapeaux. Depuis hier, il en a vendu trois seulement. Une situation qui ne l’émeut pas. «Les mauvais résultats des lions ont gâté le marché. On ne vend plus, parce que les lions ne gagnent plus. C’est vraiment dur ici »  Confesse-t-il.

 


Controverse


Pendant que les vendeurs des maillots et autres gadgets aux couleurs des lions indomptables se plaignent, des propriétaires des débits de boisson et des  gargotes procèdent  à des aménagements. Dans ces nombreux espaces répartis dans la capitale économique du pays. Des murs sont pains   des écrans géants multipliés, et des chaises refaites. Bref, ces espaces publiques ont refait leur toilette. «Des rencontres de cette envergures sont des moments de détente. Quand on a des matchs de cette ampleur, on est sûr qu’on va accueillir près  de cent personnes. » Affirme un détenteur d’une gargote à la rue Prince des Galles à Akwa. «C’est l’occasion de faire des gros chiffres d’affaires » assure un autre. «Depuis la finale de la champion’s  league,  il n’y a plus que ce match pour nous permettre de renflouer nos caisses. » Ajoute  le gérant de « One To one » une vente à emporter célèbre  de Bépanda.

 


  Bien qu’un peu pâle, l’ambiance dans la ville de Douala peut changer d’un moment à l’autre. Ceci en fonction de l’attitude des lions. Même s’ils paraissent énerver à cause des nombreux échecs de l’équipe fanion du Cameroun, leur  cœur soutient inconditionnellement   les lions car, comme l’affirme Léopold, «On demeure tous Camerounais  après tout ».

 

Hervé Villard Njiélé.

Commenter cet article