Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog de Hervé Villard Njiélé

Coach Olivier Esseme Vassilios fait analyse la dernière saison de la Mtn élite one

14 Décembre 2011, 13:35pm

Publié par Hervé Villard

Coach-Vassillios-esseme.jpg Entraineur de football et observateur averti du football au Cameroun, le Coach Vassillios Esseme fait une analyse complète de la saison sportive 2010 2011 de la Mtn élite one. Championnat au cours duquel Coton sport de garoua une fois de plus une fois de trop est sorti champion.


 


 

Organisation et statique


Sur le terrain COTON SPORT  s’est imposé et émerge comme la seule équipe à pouvoir remporté le championnat à chaque édition dépassant le record du CANON en titre de champion ;

En Revenge la prestation des équipes comme LES ASTRES DE DOUALA, UNION DE DOUALA, la renaissance de L’UNISPORT DE BAFANG est un  espoir pour la dispute de l’édition prochaine,

 si  YONG SPORT à été la révélation, PANTHERE à beaucoup déçus sur les attentes du publics sportifs ,des regrets pour CAIMAN et LAUSANNE pour la qualité du jeu , mais que les disputes internes , leadership et crises  interne ont relégué en élite two et UNIVERSITE décimé par les moyens qui lui ont fait défaut ,beaucoup de bravoure au finish pour TIKO , SABLE, RENAISSANCE NGOUMOU, SCORPION et a la fin CANON en pleine phase de reconstruction qui sera une équipe d’avenir

Les arbitres ont bien remplis leur mission

Le championnat s’est terminé sans trop de litige, c’est le mérite de la FECAFOOT .on a vue l’engouement des acteurs, la fréquentation des stades, la vente des billets, une bonne couverture médiatique, presse écrite, télé, radio, avec des tranches d’antennes pour le rendu

Sur le terrain le niveau jeu  a été élevé de bout en bout ; ce championnat a offert de beau moment de football positif se trouvant au premier plan : les joueurs avec une bonne attitude, les entraineurs avec leur différend schéma tactiques, le public qui revient petit a petit,

Au niveau des statistiques même si on n’a pas beaucoup marqué de buts, c’est bien la qualité du jeu qui s’est amélioré et qui restera dans les mémoires

Une appréciation particulière à l’organisation a travers laquelle les infrastructures ont été apprêté a temps pour recevoir les rencontres, heures des matches respectés, bonne ambiance dans les stades avec le top matches, une tache assez complexe qui mérite du tact et du doigté pour exécuté avec beaucoup d’efficacité l’édition prochaine

 

 

Analyse technico tactique

 

 

 

Système de jeu et aspect tactique

Dans le but d’atteindre équilibre et efficacité entre défense et attaque, les équipes ont eu recours aux méthodes differentes.les matches se sont joués a un niveau technico /tactique remarquable :

Le système le plus utilisé le 4 :4 :2  avec 2 lignes de 4 joueurs chacune et 2 attaquants, qui dans la flexibilité mettrait toute les équipes  dans une organisation presque identique :Défense à 4 prépondérante, en zone et parfois en individuel pouvant passer dans l’évolution du jeu avec un libero ; au milieu du terrain 2 axiaux ,2 extérieurs(les Astres, Coton sport,Unisport,Canon…) , avec des variantes de milieu à 3,4ou 5 (Caiman,Renaissance,Panthere,Sable…)dans le jeu répondant a une flexibilité pour défendre ou attaquer selon la disposition de l’adversaire et l’évolution du score, avec des fluctuation des blocs équipes marquants les temps(Union ,Scorpion,Tiko,Yosa…), selon le plan   adopté par chaque entraineur dans les phases de jeu

 

La tactique utilisé était dépendante des joueurs et pouvait varier d’un équipe à une autre

Dans l’ensemble on a noté une bonne évolution des joueurs : on a pu apprécier leur polyvalence , leur Capacité à changer de tache au cours d’un match ou des rencontres(Bakinde/Union, Atangana/Canon, Baba Basile/Sable…) , crédit d’une formation évolutive à la base, mais on a également vu des joueurs de qualités individuels particulières et exceptionnelles qui pouvait influencer considérablement l’issue d’une rencontre et le statut particulier qu’il occupaient au sein de leur groupe car le jeu pouvait être calqué a leur apport(Ndame/Coton, Atouba/Canon, Kom/Panthere…).

Sur le plan physique on a pu constater que des équipes était bien entrainés du point de vue physique, de la puissance physique en défense et en attaque notamment au niveau des transitions défense /attaque et inversement  attaque/défense(Coton ,Unisport,Scorpion,Tiko ,Yosa…) avec des couloirs très rapides(Sali Edgar/coton,Bissi/union ,Momasso/Astres,Seuguep/Sable…) et des milieux aptes à la transmission (Ndame/Coton,Atouba/Canon,Ndeumen/Astres,Mintya/Union…)qui ont mis en évidence les style de jeu : contre- attaque, attaque rapide et attaque placé.

Vitesse, technique, force, rapidité qui ont été le panage de la conservation de balle et la maitrise

Collective dans un savant dosage de passes en vitesse, indispensable a un jeu de qualité pratiqué par certaines équipes tels que : ASTRES, COTON, UNISPORT, CANON, RENAISSANE.

Le coaching : les remplacements tactiques ont permis dans les matches ou les forces en présence se neutralisaient de décanter le jeu.Des joueurs frais prêts a dribbler et à accélérer ont créé des nouvelles situations de jeu et ont souvent apportés des solutions décisives (Fack/Canon, Lambert/Caïman…); et même certains entraineurs limogés face à leur précédent club ont été d’un atout majeur à la victoire de leur nouveau club (Tchoupo/Panthère, Ndoumbe Bosso/tiko, Koh Félicien/Astres…)

Le limogeage ou le Changement d’entraineur n’a pu rien apporté chez les uns qui n’ont pas changé de statut(Caiman,AS Lausanne) certains sont restés dans la stabilité (Union, Panthère) d’autres s’en sont sortie avec grand mérite(Tiko )action à mettre sur l’apport du coach Kamgué Justin se distinguant ses dernières saisons dans l’art du sauvetage et du maintien des clubs mal placés ,d’autres encore n’ont pas eu le droit à l’erreur ou l’opportunité d’aller jusqu’au bout les coaches (Mpondo/Union, Zabo/Caiman,Ndjampa/Lausanne)

Au niveau de la mentalité certaines équipes ont fait preuves d’une stabilité mentale qui leur a permis d’être décisives au finish, mais également d’un engagement sans limite et une forte volonté de gagner, restant dans une bonne dynamique les uns pour le titre ou une place africaine et les autres pour le maintien .

Dans le DIstingo On peut aussi noter la bonne organisation de certaines équipes à travers ses hommes d’ombres, ses hommes de terrain et leur staff compétent et complet (COTON, UNISPORT, ASTRES).

Arrêt Sur le Champion : COTON SPORT DE GAROUA 

Si Coton est encore champion et continue à gagner, ce n’est pas le fait du hasard « on ne devient pas champion au hasard »c’est une équipe qui travaille au tour d’un projet fiable qui interpelle programmation et planification avec des objectifs bien définis à court, moyen et long terme, au tour d’une organisation qui apporte une stabilité à l’équipe avec des moyens adéquat leur permettant de recrutés les joueurs et les encadreurs de qualités pour une bonne gestion d’effectif et dont l’ensemble des acteurs :encadreurs ,personnels, joueurs sont à l’abri des soucis financier, salaire, contrat, prime.

Au niveau de l’équipe, il réponde progressivement au mutation permanente du football d’aujourd’hui

Sur le plan du jeu :des joueurs types sont recrutés au postes ;un buteur Moumi hilaire, un poumon d’acier pouvant à la fois jouer le rôle e relayeur et soutien Ndame Ndame ,un protecteur le grand gardien kassadi, un créateur Sali Edgar un leadeur le manager Denis lavagne qui à su créer un état d’esprit pour faire évoluer les joueurs sur le plan mental ,de l’entrainement technico /tactique pour répondre au enjeu de la compétition ;mais Coton c’est aussi les infrastructures, des moyens financiers facilitant les déplacements et l’entretien des joueurs ;mais également une équipe forte derrière l’équipe :des hommes de terrain qui accompagne l’équipe ,staff complet et compétent ;des travailleurs dans l’ombre.

« Avec une telle organisation aussi longtemps que les autres équipes seront à la traine il est possible que Coton puisse continuer à Reigner sur le plan national. C’est aux autres de s’améliorer et il n’y a pas de honte à copier ou à s’inspirer de ce qui est bien.

 

 

Entretient réalisé par Hervé Villard Njiélé

 

 

 

 

 

Commenter cet article