Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog de Hervé Villard Njiélé

Commémoration : Un concours pour désigner le monument du cinquantenaire à Douala

15 Juillet 2010, 19:33pm

Publié par hervy

 
 

 

 

 

L’annonce a été faite hier par le délégué du gouvernement lors de la présentation des œuvres qui seront mises en compétition.

Elles sont trois, les propositions de monuments qui vont être soumises à l’approbation des populations de Douala et d’ailleurs. Les œuvres de Moudio Elame, Mbankeu Armand et le duo Aboubi Oscar/Melon Béatrice ont été retenues parmi les 12 autres propositions de monuments soumis par des auteurs de différents métiers. Le choix de la meilleure œuvre se fera par Sms et e-mails. « Nous voulons nous assurer que ces trois œuvres soient soumises à un vote plus large. Car il est important que les populations élisent elles-mêmes le monument qui sera implanté à la place du Cinquantenaire. Car ils le verront tous les jours », explique Fritz Ntonè Ntonè, le délégué du gouvernement auprès de la Communauté urbaine de Douala (Cud). « Les populations auront donc 14 jours pour choisir le monument du cinquantenaire. Le résultat sera donné au cours d’une émission télévisée diffusée en direct », a-t-il ajouté.
Fritz Ntoné Ntonè a également annoncé pour les jours prochains une campagne d’explication. A l’en croire, « les candidats devront présenter eux-mêmes leur œuvre à la télévision.

Cela va permettre aux votants de connaître l’œuvre soumise à leur approbation ». Au terme de ce concours, les trois candidats auront respectivement 2,5 ; 1,5 et 1 millions de francs Cfa. Le projet retenu à la fin du concours sera réalisé dans un délai maximum de trois mois, car selon le délégué du gouvernement, « il faut que ces travaux soient achevés à la fin de l’année. C’est pour cela que l’artiste dont l’œuvre sera choisie travaillera dans un cadre qui le protège des intempéries. Une fois réalisé, le monument sera transporté soigneusement pour être déposé sur la place du cinquantenaire ». Le jury présidé par le délégué lui-même avait enregistré 28 propositions au départ de ce concours. 16 ont été rejetées pour cause de dossier incomplet et les 12 autres ont participé à la présélection. Parmi les membres du jury, l’on a pu remarquer des autorités traditionnelles, mais aussi des acteurs de la culture et des historiens. A en croire le délégué du gouvernement auprès de la communauté urbaine de Douala, « ce jury est composé des personnalités parmi les plus représentatives et avisées ». « Ce qui fait que nous avons pu nous rendre compte que le choix des trois candidats s’est fait de manière unanime », explique-t-il.

Commenter cet article