Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog de Hervé Villard Njiélé

Culture-Exposition:Mujart Gallery marque sa rentrée culturelle.

28 Octobre 2010, 22:55pm

Publié par hervy

 

 

A travers un vernissage  débuté le 27 octobre 2010 et qui s’achève le  8 novembre prochain, Mujart Gallery  a exposé des tableaux de divers ordre.

 

 py-dipoko01.JPG

Vingt deux. C’est le nombre de tableaux exposés par Mujart Gallery  mercredi 27 octobre 2010, lors du vernissage qui a débuté dans cette galerie située à Bonanjo. Tous de thèmes et de design différents, ces tableaux ont été peints par des plasticiens dont la dextérité et la qualité professionnelle  ne sont pas ignorées par les passionnés de cet art. Francis Bundin (Bundin), Ngambi Elie Walter (New), Pierre Cheuping Njoya (Cheuping), Samuel Dipoko (Py Dipoko), André Kanga Nyam (Kamga Viking) pour ne pas les citer, sont les auteurs des tableaux exposés dans ladite galerie.  Leur beauté et surtout leur originalité  incitent  les visiteurs curieux  à découvrir et à apprécier l’ensemble de l’exposition.

Faits sur toile  pour les uns et à base des matériaux de récupération pour les autres, la multitude des tableaux traduisent  des messages différents. Si les uns parlent de l’environnement,  de sa protection et de son importance dans la vie des hommes, les autres interrogent  l’avenir de celui-ci de même que son rôle et sa présence dans l’univers. Une troisième catégorie, exalte plutôt la beauté de la femme et invite cette dernière à faire œuvre utile de cette qualité. Pour  Ngambi Elie Walter plus connu sous son nom d’artiste «New », et donc les tableaux interrogent d’avantage le rôle de l’homme dans la nature, «C’est un moyen de contribuer à l’amélioration de la condition de vie des hommes et d’avantage nous inviter à influencer positivement notre environnement par nos multiples actions.» Affirme-t-il.

Au sujet de la diversité des messages et des tableaux Frédéric Fongang, le directeur de la galerie explique: «Notre galerie tient à promouvoir la diversité culturelle et artistique du Cameroun. C’est ce qui explique  la diversité des tableaux des messages et des matières de production.» Roberty Bendegue le délégué régional de la culture présent à cette rentrée culturelle et artistique, a apprécié l’initiative. «Je suis venu les encourager parce qu’ils travaillent bien. Je leur demande de ne pas se décourager. Car, comme je l’ai toujours dit, il suffit d’un seul déclic pour que leur vie change » 

Profitant de cette ouverture, le délégué de la culture s’est entretenu avec les différents plasticiens présents sur l’avenir de l’art au Cameroun. A la fin de cette discussion conviviale, il est ressorti que le marché de l’art est inexistant au Cameroun et que  la peinture jusqu’à lors demeure le parent pauvre de cette activité qui peine à prendre de l’envol au Cameroun. Toute chose qui explique l’état de pauvreté dans lequel se trouve les plasticiens, qui sont obligés pour survivre, de brader leurs œuvres pour quelques francs Cfa. Certains du fait le gouvernement aura fort à faire pour développer cette activité, il a demandé au artistes présent de s’organiser pour faire eux-mêmes la promotion de leur œuvre. A coté des tableaux exposés, se trouvaient aussi des produits dérivés tels que les tee-shirts, les cartes  de vœux. Ce vernissage qui marque l’ouverture  des activités à la galerie Mujart, marque pareillement le début d’une année qui s’annonce riche en évènements parmi lesquels; l’exposition du cinquantenaire qui se tiendra en mars prochain.  Cette initiative  comme l’affirme Frédéric Fongang, vise  à promouvoir l’art et à sortir les plasticiens de la misère dans laquelle ils sont plongés.

 

Hervé Villard NJIELE mujart

Commenter cet article