Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog de Hervé Villard Njiélé

Défense transfrontalière: Le Cameroun au cœur de la sécurité dans le golf de Guinée

22 Mai 2013, 13:27pm

Publié par Hervé Villard

Il entend organiser du 25 au 26 juin 2013 un sommet international sur le golfe de Guinée.

 

alassane-Ouattara-et-la-delegation-camerounaise.JPG

Le Cameroun va abriter les 25 et 26 juin 2013 prochain un sommet international sur la sécurité dans le Golf de Guinée. Le golf de Guinée est cette partie du continent qui est une synthèse de l’Afrique occidentale et de l’Afrique centrale. Il comporte des pays comme le Nigeria, l’Angola, la Guinée équatoriale, le Cameroun, la Côte d’Ivoire, le Gabon, le Ghana, le Togo, le Bénin, Sao Tomé-et-Principe pour ne citer que ceux-ci. Le Golfe de Guinée dispose d’un des plus grands gisements sous-marins de pétrole connus au monde, selon  de nombreux spécialistes. Avec 24 milliards de barils de pétrole de réserves prouvées, cette partie du continent, est de loin la première région pétrolière africaine. Le golfe de Guinée a l'avantage d'avoir de  nombreuses ressources enfouies sous ses eaux. Les réserves qu'il possède en pétrole lui permettent d'augmenter sa production et engendrent des flux importants.


Avec toutes ces richesses qu’il regorge, le Golfe de Guinée est en proie à une insécurité grandissante. Des pays de cette zone sont victimes des rapts et des enlèvements. Des hommes sans foi ni loi s’organisent pour dicter leur loi dans cette partie de l’Afrique pourtant très riche.  Pour trouver des voies et moyens pour contrecarrer cette insécurité grandissante,  pour ouvrir un débat sur ces problèmes de sécurité préoccupante, le Cameroun organise un sommet international sur la sécurité les 25 et 26 juin 2013 à Yaoundé.


Importance


Compte tenu de l’importance de ce sommet et surtout de son caractère capital, le président de la république tient absolument à ce que tous les présidents des pays du Golf de Guinée soient présents. Pour qu’une fois pour toute, des solutions définitives soient trouvées à ce problème d’insécurité dans permanant.  C’est pour cela que,  le ministre de l’administration territoriale et de la décentralisation, René Emmanuel Sadi a entrepris  depuis quelques jours une tournée dans cette zone de l’Afrique pour remettre personnellement des invitations du président de la république  Paul Biya à ses homologues.


 Ce mardi 21 mai 2013, René Emmanuel Sadi, a  été reçu en audience par Alassane Ouattara, le président de la république de Côte d’Ivoire  au Palais présidentiel à Abidjan. A sa sortie d’audience,  il a indiqué  à la presse  qu’il était porteur d’une invitation du Président Paul BIYA à son frère, le Président Alassane Ouattara.   Et, celui-ci invite son homologue  à prendre part au Sommet sur la Sécurité maritime dans le Golfe de Guinée, qui se tiendra à Yaoundé, les 24 et 25 juin prochains. D’après  René Sadi, «l’enjeu de ce Sommet important interpelle en premier les pays qui ont une façade maritime dont la Côte d’Ivoire et au-delà, l’ensemble des pays africains, car nous avons assisté, ces derniers temps, à des actes de piraterie et de vol à main armée dans les eaux territoriales. » a-t-il déclaré à la presse.

 

Rene Sadi

Bien avant  de se rendre en Côte-D’ivoire, René Emmanuel Sadi au Burkina Faso vendredi dernier. Il   a rencontré Blaise Compaoré à qui, il a remis une autre invitation du président de la république. Le golf de Guinée a d’autant plus d’enjeux que, dans  les prochaines années, cette zone selon des sources crédibles  pourra fournir près du quart de la production pétrolière mondiale.  Le Cameroun, pays  le plus au fond de ce golf est le plus concerné par ces questions de sécurité. Une sécurité déjà passablement sécurisée aujourd’hui par les éléments du bataillon d’intervention rapide (Bir).


 

Sommet


Ce sommet qu’organise le président de la république s’inscrit en droite ligne des combats engagés pour rétablir la sécurité dans le Golf de Guinée. Bien avant ce sommet qui va se tenir bientôt, un autre réunissant les ministres des Etats membres de la Communauté économique des Etats d'Afrique centrale (Ceeac), de la Communauté économique des Etats d'Afrique de l'Ouest (Cedeao) et des représentants de la Commission du Golfe de Guinée (Cgg) a eu lieu à Cotonou au mois de mars 2013. Dans une déclaration rendue publique à l’issue de leur rencontre, "les ministres se sont déclarés préoccupés par les graves menaces posées par la piraterie, les vols à main armée et autres activités maritimes illégales dans leurs domaines maritimes en Afrique centrale et en Afrique de l’Ouest".


Ils ont réitéré l’engagement des Etats membres à promouvoir la paix, la sécurité et la stabilité dans les deux régions, en particulier dans le domaine maritime, ainsi que leur détermination à adopter les stratégies et les moyens requis pour lutter contre ces activités illégales.

 

Hervé Villard Njiélé

 




 

 

 

Commenter cet article