Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog de Hervé Villard Njiélé

Déguerpissement à Nkoulouloun:L’axe carrefour Abc –Marché central en chantier

6 Juin 2011, 22:37pm

Publié par hervy

 

 

Les travaux d’aménagement sont effectifs sur cette voie de circulation  depuis quelques jours.

 

Tous ceux qui empruntent  l’axe  qui va du carrefour Abc au marché Central de Douala  depuis samedi 5 juin 2011, sont surpris par le spectacle qui s’offre à eux à cet endroit.  L’axe est presque méconnaissable. Les commerçants et vendeurs à la sauvette qui occupaient cet espace sont presque introuvables. Les commerces et les étals qui barraient la voie  et la rendaient  exigüe sont  inexistants.  

Dès le carrefour,  On entend le ronflement   des moteurs. Ceux-ci proviennent des engins  qui   sont entrain de réfectionner cette voie jadis très importante  et qui facilitait la circulation dans la ville de Douala. Sur ce chantier, on peut apercevoir plusieurs engins en activité. Tandis qu’une tractopelle racle la boue qui rend cette voie impraticable, une pelle chargeuse s’attelle  à charger des camions  qui multiplient des tours de cette boue. Un  bulldozer positionner non loin  entasse les déchets enlevés sur la voie.

A quelque mètre  du lieu des travaux, et plus précisément sur l’autre coté de ce boulevard, quelques commerçants  véreux  exposent leurs marchandises sur  des  bâches  étalées à même le sol. Malgré le fait qu’ils ont été chassés de ce boulevard il y a une semaine, ces derniers téméraires, sont toujours là. Pour prévenir et surtout limiter les accidents qui peuvent survenir pendant la construction de cette voie, l’entreprise en charge des travaux, a séparé les lieux de travaux et l’espace occupé par les commerçants  à l’aide d’une longue ceinture de sécurité qui, malheureusement est constamment violée par ces commerçants à la recherche de gain.  

Selon un témoin, tout le boulevard était occupé très tôt le matin par ces commerçants. Ce sont  les travaux qui ont dispersé la majorité d’entre eux. Certains d’entre eux qu’on aperçoit,  ont encore leurs marchandises en main et sont à la recherche  d’un espace d’exposition.

Plaintes

Les commerçants déguerpis sur le boulevard Nord des nations unis ne cessent de se plaindre. Ils accusent la communauté urbaine de Douala (Cud), responsable des travaux sur cet axe, d‘avoir détruits plusieurs de leur bien, d’avoir ruiné leurs familles et envoyé plusieurs d’entre eux en chômage.

«Lors du déguerpissement, les agents de la communauté urbaine ont détruit toute nos marchandises et nos étals. Ils étaient sans pitié. J’avais un grand comptoir, mais regardez là où j’installe le peu de marchandise qui me reste Se plaint un commerçant qui installe des chaussures sur une bâche à même le sol. Pour se dernier qui maudit cette action de la Cud, on ne mange à peine bien chez lui depuis ce jour là. «Avant, quand je sortais, je rentrais toujours avec un peu de quoi nourrir ma famille, aujourd’hui c’est plus évident. C’est à peine si on mange chez moi», Confie-t-il. Pour un autre commerçant très courroucé, le délégué ne veut pas le progrès des jeunes.  «Car, comment peut-il savoir qu’i y a le chômage et empêcher aux jeunes  de se débrouiller. Veut-il que nous devenons tous des braqueurs et des bandits» s’exclame-t-il.

A la direction des grands travaux à Bonanjo, l’on regrette les dommages collatéraux que ce déguerpissement à causer. Mais, on accuse d’avantage les commerçants qui sont têtus et téméraires. «  Je comprends bien leur position parce que c’est un manque à gagner. Cependant, la route ne saurait servir de marcher. » Affrime Samuel Toko Maka, le chef de département des grands travaux à la Cud. «Des campagnes de sensibilisation par des messages radio des banderoles on eu lieu. Si les riverains avaient réagi, on aurait sauvé certains meubles. Les biens public sont à usages public» Poursuit-il.

 L’aménagement de cette  voie qui se situe dans le cadre de l’embellissement de la voirie urbaine de Douala, initié par la Cud,  va  faciliter la circulation des personnes et des biens à cet endroit et, contribuer à désengorger le marché central toujours bouché. Ces travaux qui se situent dans le budget de l’année 2011 consistent à remettre la chaussée à niveau, drainer les caniveaux et éclairer d’avantage cet endroit.

 

Hervé Villard Njiélé.

Commenter cet article