Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog de Hervé Villard Njiélé

Dixiades 2012:Le compte rebours a déjà commencé

15 Décembre 2011, 21:32pm

Publié par Hervé Villard

Dixiades  2012

 


Le compte rebours a déjà commencé

 


L’organisation et le bon déroulement de la troisième édition de cet évènement sportif qui se déroule à Douala pour la première fois  préoccupe  déjà Fritz Ntone Ntone et les autorités administratives de la ville.

 

Point n’est besoin d’être un devin pour comprendre les intentions qui anime Fritz Ntone Ntone, le président du Comité régional olympique et sportif du Littoral et les autorités administratives de la ville de Douala. Depuis la signature du protocole d'accord entre la Communauté Urbaine de Douala (Cud) et le Comité national olympique et sportif du Cameroun (Cnosc), le  26 avril 2011 à Douala, protocole qui donne  d’une manière officielle la latitude à la ville de Douala d’organiser la 3ème édition des dixiades qui se déroulet en 2012, Fritz Ntone Ntone n’a cessé de s’activer pour la préparation de cet évènement. L’objectif étant de réussir et surtout, de faire de ce  coup d’essai un coup maitre.  Pour ce faire, toutes les autorités de la ville de Douala s’activent pour  que l’évènement soit une reussite.  Cela s’est une fois de plus illustré par la réunion de préparation qui s’est déroulée à la salle des fêtes d’Akwa ce 15 décembre 2011.

Présidé par le gouverneur de la région du littoral Francis Faï yengo, il était question pour les autorités présentes d’asseoir les bases de l’organisation de cet évènement sportif et surtout de préparer les équipes du littoral. L’objectif étant de bien organiser l’évènement et surtout de la remporter.

Pour y parvenir, il fallait donc commencer les préparatifs tôt pour ne pas être surpris. Surtout que l’objectif premier des dixiades est de détecter  des jeunes talents pour le sport de haut niveau mais aussi, valoriser la richesse du patrimoine culturel du Cameroun, afin de contribuer à l'intégration nationale à travers la pratique du sport.

 Pour la réussite de cet évènement que les autorités de la ville de Douala veulent grandiose et mémorable, ces derniers ont promis se mettre au travail afin de prendre des mesures qui s’imposent pour le bon déroulement des jeux. Cette édition de Douala étant considérée par le comité national olympique et sportif comme « celle des grands espoirs ». Il entend entre autres offrir une piste d'athlétisme à l'Université de Douala dans la perspective de ces jeux. Fritz Ntonè Ntonè, le président du comité régional annonce dans les prochains jours, la composition des différentes commissions autour de cette fête du sport camerounais, ainsi que les sites qui abriteront les diverses disciplines. Il entend, de concert avec le gouverneur de la Région du Littoral et le préfet du Wouri mobiliser tous les acteurs concernés par cette organisation (opérateur économique, populations, presse...), parce qu' « il faut qu'à Douala, on donne la vraie dimension de ces jeux », a-t-il affirmé. Persuadé que « les jeux apporteront une énergie nouvelle à notre région », il voudrait par ailleurs intégrer toutes les activités qui marquent la fin de l'année 2012 dans cette organisation

 Cette cérémonie a également permis de dévoiler le logo de cette troisième édition. Une œuvre conçue par le jeune Rodrigue Martial Konguem Domche qui retrace dans ses figures les spécificités culturelles de la Région du Littoral, symbolisées entre autres par la mer et la pirogue.

 Cette cérémonie de préparation des dixiades 2012 qui se dérouleront du 12 au 17 décembre à Douala s’est déroulée en présence de d'Hamad Kalkaba Malboum, président du Comité National Olympique et Sportif du Cameroun et des autorités de la ville de Douala. Pour cette troisième édition qui  qui va regrouper les athlètes des deux sexes venus des dix régions du Cameroun, le nombre de disciplines  va passer de 10 à 12. Il s'agira de l’athlétisme, la boxe, le basket Ball, le cyclisme, le football, le gymnastique, le handball, le judo, le Tennis de table, le volleyball, l'haltérophilie et la lutte.

 

 

 

Hervé Villard Njiélé

 

 

 

Commenter cet article