Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog de Hervé Villard Njiélé

Douala;Bras de fer entre les commerçants et les éléments de Cud

16 Décembre 2009, 14:28pm

Publié par hervy

 

 

 

Les commerçants du marché central se sont violemment opposés à la destruction de leurs comptoirs lundi dernier lors de  l’opération de libération de la chaussée engagée par la communauté urbaine de Douala.

 

 Les éléments de la Direction de la lutte contre le désordre urbain (Dirlut), ont été tenus en échec hier lundi dernier,  par les vendeurs à la sauvette du marché central très en colère.

Ces derniers se sont énergiquement opposés à la saisie de leurs marchandises par les agents de cette unité de la Communauté urbaine de Douala (Cud) en service au marché central ce jour.

La libération de la chaussée forcée engagée par la police municipale  va soulever la colère des manifestants qui vont se réunir  en petits groupes auprès des deux véhicules chargés de transporter les marchandises saisies.

En tentant d’entrer en possession de leur marchandise par la force,  les manifestants vont se heurter à une résistance farouche de la police municipale. Ce qui va dégénérer  à un bras de fer.

Tandis que  certains «sauveteurs» essayaient de faire sortir de force les sacs amassés dans les véhicules, d’autres jetaient  des pierres aux forces de l’ordre présentes et aux éléments du Dirlut non s’en s’interroger sur leur avenir. ‘’Qu’est ce que vous voulez que nous devenions ?’’ Demandaient-ils avec colère, avant de ‘s’enfuir à l’approche de la police.

Même après la restitution des marchandises confisquées, par la police municipale, le bras de fer va continuer. C’est le coup de feu tiré en l’air  par les éléments de la gendarmerie de Nkoluloun qui va séparer les commerçants déterminés à en découdre avec les éléments du Dirlut qui d’après eux sèment le désordre dans les marchés. C’est  de justesse que le responsable du Dirlut à la Cud, Hervé Ambata a échappé à la bastonnade. Pour échapper à la fureur des commerçants, les éléments de la lutte contre le désordre urbain se sont réfugiés à la préfecture de Douala 2ème. 

Le mouvement d'humeur de ces commerçants exerçant sur la chaussée et le trottoir du marché Central est dû au fait que le délégué du gouvernement auprès de la Cud, Dr Fritz Ntonè Ntonè, a détruit tous les commerces anarchiquement érigés, dans la nuit du dimanche 13 décembre dernier.

Cette  opération de déguerpissement ne réjouit par les «sauveteurs», surtout en cette veille des fêtes de fin d'année, période durant lesquelles les chiffres d’affaires se multiplient.

Mais à la Cud, on est catégorique. Il faut libérer la voie publique, et aucune doléance ne sera prise en compte. Car les commerçants ont reçu les instructions de libérer les chaussées depuis 2006, date du lancement de l'opération de déguerpissement dans la ville.

Hervé Villard Njiélé

 

 

Commenter cet article