Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog de Hervé Villard Njiélé

Douala: Le canton Bell a son nouveau chef

7 Février 2014, 13:14pm

Publié par Hervé Villard

 Jean Yve Dieudonné Gaston Eboumbou Douala Bell a été officiellement installé le vendredi 24 janvier 2014, à Douala


http://www.kazeo.com/sites/fr/photos/397/obseques-du-prince-rene-bell_3974152-M.jpg

C’est au cours d’une ambiance folklorique et pleine d’animation que Jean Yve Dieudonné Gaston Eboumbou Douala Bell, le nouveau chef du Canton Bell a été officiellement  installé ce vendredi 24 janvier 2014 à Douala.


Le Parc des Princes de Bali qui accueillait cette  cérémonie solennelle s’est avéré exigu pour contenir le parterre d’invités présents à cette cérémonie mémorable  à la fois pour le canton Bell et pour le peuple Sawa en général. Parmi ces convives venus de partout, on pouvait  citer le sultan roi des Bamoum Ibrahim Bombouo Njoya, les chefs traditionnelles des villages bamiléké,  les chefs supérieurs des villages du Nord Ouest Cameroun, du Nord Cameroun, le Chef de groupement Abo Nord Ngom Priso et de représentants des communautés de la région du Centre, du Sud-Ouest, du Sud et des autres régions du pays. La communauté Sawa venu de tous les quatre coins du monde était grandement représentée ici. Car, il fallait  être témoins de cet instant mémorable et surtout apporter son soutien à ce nouveau chef malgré les contestations nées plusieurs mois avant son intronisation.

Au niveau politique et administratif,  on pouvait noter la présence le premier président de la Cour Suprême, le ministre de la Justice, garde des sceaux, des sénateurs et députés membres du parlement, d’anciens ministres, de Naseri Paul Béa le préfet du département du Wouri, de Fritz Ntone Ntone et d’autres responsables de la région du littoral. Tous sont venus soutenir celui qui préside désormais aux destinées de ce grand  canton de la communauté Sawa. Et donc, les missions ne seront pas du tout facile  à réaliser.


Prenant la parole pendant la cérémonie d’investiture, Naseri Paul Bea le préfet du Wouri a d’ailleurs reprécisé les misions de ce dernier. «Vous avez pour principale mission d’unir les populations du Canton Bell. Vous devez lutter contre le grand banditisme et l’insécurité qui sévit dans la ville de Douala et dans votre canton. Vous devez être la courroie de transmission entre l’administration et les administrés. Et Veillez au respect des valeurs de la république dans votre canton. Vous devez veiller à ce que l’ordre et la  paix règne.  Vous devez être un moteur économique de votre canton. Vous devez lutter contre  l’homosexualité, rassembler tout le monde pour rendre le canton agréable à vivre et la liste n’est pas exhaustive »,  a précisé  le chef de terre du département du Wouri.


Le préfet a également invité les chefs de troisième degré à collaborer avec le nouveau chef de canton, à taire les malentendus observés lors des obsèques du précédent chef et à ne pas laver le linge sale en public. Quant aux populations, elles doivent apporter tout leur soutien au nouveau chef et refuser de colporter des informations erronées susceptibles de nuire à la cohésion des populations du canton.


A ce discours certes important, s’est succédée une panoplie d’autres discours qui ont invité Jean Yve Dieudonné Gaston Eboumbou Douala Bell  a être un chef exemplaire qui va pacifier le village. Qui va être plus proche de son peuple et l’aider à résoudre nombreux de ces problèmes. La gestion du patrimoine terrien et culturel de ce canton a pareillement été évoquée pendant cette  intronisation. Le nouveau chef a pareillement été invité à mettre fin aux nombreux litiges fonciers qui ont pignon sur rue à Douala depuis  plus d’une dizaine d’année.


Portrait 

Titulaire d’une maîtrise en Histoire et d’un diplôme de naturopathie, Jean Yve Dieudonné Gaston Eboumbou Douala Bell est membre de plusieurs associations françaises et internationales. Agé de 58 ans, le nouveau chef du canton, Bell prend ainsi les reines quelques mois  seulement après le décès de  son père le prince René Douala Manga Bell.

 

 

Hervé Villard Njiélé

 

 

Commenter cet article