Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog de Hervé Villard Njiélé

Douala:Mboa Massock arrêté par les forces de l’ordre.

22 Juin 2012, 14:38pm

Publié par Hervé Villard

 

Selon des informations de sources concordantes, le leader de La Nouvelle Dynamique Nationaliste Africaine, (NODYNA) distribuait des tracts quand cela s’est produit le 11 juin à Douala

 

MMboua_Massok110210300.jpgboua Massock médite actuellement  son sort dans les geôles de la brigade de gendarmerie du Port de Douala. Il y a été conduit par les éléments de cette gendarmerie aux environs de 17h 30 minutes. Arrêté en plein centre ville d’Akwa  pendant qu’il distribuait des tracts de soutient au conducteurs de mototaxi, appelés à ne plus circuler dans certains quartiers de la ville de Douala à partir de ce 12 juin 2012. Le motif de son arrestation n’est pas encore connu. Mais, tout porte à croire que l’un des principaux acteurs de l’opération  ville morte, qui a paralysée le Cameroun dans les années 1992 est arrêté comme par le passé, pour trouble à l’ordre public. Compte tenu du climat délétère qui prévaut dans la ville de Douala, depuis l’annonce du début d’application du décret du premier ministre, portant régulation des conducteurs de motocycles à titre onéreux, les forces de l’ordre en faction dans les différentes ruelles et points de regroupement de la ville de Douala ne sont pas près à tolérer tout mouvement pouvant troubler « la paix sociale ». En distribuant des tracts  celui-ci a affirmé son soutient au conducteurs de moto  responsables du désordre urbains dans la ville de Douala. En compagnie de plusieurs autres personnes, Mboua massock qui distribuait les tracts le long du boulevard  de la liberté a été interpellé avec une seconde personne donc l’identité n’a pas encore été révélée. Il est actuellement en détention provisoire dans les cellules de la gendarmerie du Port  située non loin de  l’ancienne gare de Douala.

Sur les tracts de la dimension d’une carte de visite qu’il distribuait, on pouvait lire : « Au ben-skineurs, mon total soutient. Resistance jusqu’au but.  Ainsi est justifié mon combat sociopolitique. Pour en faire un camp fort, toujours je me place à coté des faibles  et des affaiblis. Voilà pourquoi est total mon soutien pour les plus exposés et en ce moment surtout en faveur des ben-skineurs, désormais présentés comme étant  des handicaps  à la mise  en œuvre «des grandes réalisations » par ces voleurs de la fortune publiques, arrogants fossoyeurs de la justice sociale et de la paix des cœurs au Cameroun ».

Mboua Massock n’est pas à sa première interpellation.    Auteur permanent des mouvements de protestation dans la ville de Douala,  il a été plusieurs fois interpellé par les forces de l’ordre et relâché après. Les récentes interpellations de l’homme politique les plus médiatisées remontent à 2011.  Arrêté  pour avoir tenté de détruire des monuments coloniaux, qui selon lui, sont préférés  à nos héros nationaux, le président de la Nodyna  a une fois de plus été interpellé alors qu’il engageait une marche pour la transparence   des élections présidentielles  de au Cameroun.  Aujourd’hui âgé de 57 ans  Mboua Massock sera –t-il relâché comme les autres fois ? Nous ne perdons rien à attendre.

 

Hervé Villard Njiélé

Commenter cet article