Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog de Hervé Villard Njiélé

Douala : Sale temps pour la Socatur

21 Mai 2013, 21:42pm

Publié par Hervé Villard

 

L’un des bus de la société camerounaise de transport urbain et interurbain a brulé  jeudi 16 mai 2013 en plein jour à la vallée Bessengue. Heureusement il n ya  pas  eu de perte en vie humaine. 

 Socatur.jpg

Les populations de Bessengue et ses environs ont vécu une scène peu ordinaire ce 16 mai 2013. Aux environs de 12h plus précisément, ils vaquaient tous à leur occupations respectives quand ils ont été arrachés à leur réalité par les cries des badauds. En fait un bus de la société camerounaise de transport urbain et interurbain (Socatur) a pris feu  à cet endroit. Immatriculé IT16504 le bus en provenance du marché central s’est entièrement calciné. L’intervention des riverains n’a pas suffit pour stopper l’ardeur des flammes gourmandes. Elles ont complètement calciné ce bus. Plus de peur que de mal. Les occupants sont sortis idem. Ils sont tous sortis avant la combustion complète du bus.

Selon des informations, le feu a commencé par l’une des roues de cet engin.  Alerté, le chauffeur qui a essayé de limiter les flammes à l’aide d’un extincteur n’a pas réussi car, les flammes se propageaient à une vitesse éclaire.  Les sapeurs pompiers alertés ne sont arrivés quelques minutes plus tard quand les flammes avaient déjà dévoré le bus. Ils ont circonscrit les flammes et ont empêché que cela n’attaque d’autres véhicules où les fils électriques traversant ce lieu.

 

 


Joint au téléphone par, La nouvelle Expression le directeur général de cette entreprise bien qu’abattu par la triste nouvelle  a remercié Dieu pour le fait que les vies humaines ont été épargnées. Et a remarqué que cela fait de grosse perte pour l’entreprise. Au moment où nous quittions les lieux, l’on s’employait à dégager les épaves de ce bus sur la chaussé. Il faut du moins noter que cet incident a perturbé la circulation sur le boulevard de la de la république pendant plusieurs minutes. Il faut noter que cet incident n’est pas le premier du genre. Un autre bus de la même entreprise avait pris feu dans les circonstances presque similaires au niveau du carrefour  de la Cité des palmiers non loin de Ndokotti. C’est décidément un sale temps pour les responsables de cette entreprise.


Hervé Villard Njiélé /Lucienne Wassi (Stagiaire)



  

 

Commenter cet article