Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog de Hervé Villard Njiélé

Douala:Trois présumés voleurs de moto lynchés à Douala

7 Mai 2012, 20:59pm

Publié par Hervé Villard

 
La scène s’est déroulée tard dans la nuit de samedi au carrefour dit deux églises et à Ange Raphael.
 
Les conducteurs de moto de la ville de Douala ont une fois de plus fait parler d’eux ce week-end. Ces derniers ont pourchassé et lynchés des présumés voleurs de moto  dans la nuit de samedi à Dimanche.
Le premier lynchage s’est déroulé au carrefour Ange Raphael samedi dernier aux environs de 23h.  Une cohorte de conducteur de moto en furie, à la chasse d’un jeune homme l’ont rattrapé non loin de  ce carrefour. Ces derniers  l’ont tabassé  et l’ont brulé vif. 
Selon des informations recueillies sur le lieu de l’incident ce jour, le présumé voleur qui s’est passé pour un client a emprunté une moto au niveau du carrefour Ndokoti. Chemin faisant, il a contraint le conducteur de moto à lui remettre les clés de la moto. Après avoir alerté ces collègues sur ce qui venait de se passer, ceux-ci vont immédiatement se mettre à la poursuite dudit malfrat.  Au niveau du carrefour Ange Raphaël, les conducteurs de moto stationnés à cet endroit vont lui barrer la voie. Intercepter, il sera battu puis brûlé vif.  Sans requérir  l’intervention de la police, les conducteurs de moto  vont vider leur réservoir d’essence pour brûler le présumé malfrat. Le corps qui trainait là jusqu’à tard dans la nuit de samedi a été débarrassé la veille.
Le second cas de lynchage s’est déroulé au carrefour deux églises et plus particulièrement  au niveau de  l’agence de voyage garanti express. Deux présumés voleurs de moto ont été battus à mort à cet endroit.
Selon des informations, les présumés voleurs avaient également arraché  une moto. Pris en chasse par les conducteurs de moto très courroucés, c’est à cet endroit exactement qu’ils ont été arrêtés. Avec des gourdins et des morceaux de pierres de toutes sortes, ils ont battu à morts  les présumes bandits. Les corps de ces malheureux malfrats jusqu’à dimanche matin  baignaient dans une marre de sang. Selon un conducteur de moto témoin l’acte  qui a été posé, les conducteurs de moto sont victimes d’agressions au quotidien. C’est pourquoi  ils ont décidé de tuer tous les présumés voleurs de moto qui s’attaquent à l’un d’eux. «J’ai été plusieurs fois agressé par les bandits. Si mon patron ne m’avait pas fait confiance je serai aujourd’hui en prison à cause de ces voleurs là. J’ai d’ailleurs mon ami Jean Tcheugam qui est à  la prison de New Bell depuis près d’un mois à cause de ces malfrats. Ils travaillaient avec la moto d’un ami quand on l’a agressé et on est parti avec sa moto. Son ami qui l’a emprisonné a déclaré qu’il avait plutôt vendu la moto. Il ne faut même pas avoir pitié d’eux. Ils ne sont pas humains. Quand tu durcit le ton au moment où ils arrachent ta moto, ils te tuent donc nous aussi quand on les arrête, on les tue.» Déclare-t-il avec courroux.
Ces nouveaux cas de lynchages remettent sur la scène le problème de la vindicte populaire pourtant décrier dans nos ville.
 
Hervé Villard Njiélé
Commenter cet article