Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog de Hervé Villard Njiélé

Douanes: des Togolais à l’école camerounaise

3 Août 2010, 18:10pm

Publié par hervy

 

 

Une délégation constituée de quatre Togolais ont fait le déplacement de Douala le mardi 20 juillet 2010 et ceci jusqu’à ce jour. Le but de leur présence au Cameroun est celui de s’inspirer du modèle camerounais de la gestion des douanes, afin de parfaire le leur.  Ce déplacement fait suite à l’exposé présenté à Bamako en février 2010 par Minette Libom Li Likeng, directeur général des douanes camerounaises. Cette dernière s’était attardée sur les contrats de performances. D’après ceux-ci, les inspecteurs en service dans les bureaux de port I et V s’engagent à travailler selon les contraintes des huit indicateurs orientés vers la recherche de deux objectifs : la recherche de la célérité dans le traitement des dossiers et la lutte contre la fraude douanière.

 

Cette expérience part du lancement de Sydonia qui a nécessité en son temps une information quotidienne à adresser à la hiérarchie. Ce sont les premiers résultats positifs qui auraient attiré l’attention de la douane togolaise. Car malgré une baisse de 3,28% des conteneurs importés au premier trimestre 2010, les émissions douanières ont augmenté de 2,31%, d’après les statistiques de la douane. Tout comme 99,04% des  dossiers ont été traités en 2010, contrairement à 93,6% en 2009, soit une augmentation de 5,35%. La lutte contre la fraude a permis d’avoir une hausse de 13,6% (port I) et 117% (port V). D’après Samson Bilanga, chef de la division informatique, «les contrats ont été discutés avec les collaborateurs qui ont accepté ses termes. Trois mois après, j’ai le sentiment qu’ils font montre d’un effort certain d’appropriation des contrats. Les résultats obtenus jusqu’ici sont satisfaisants. A savoir que les délais de traitements des déclarations se sont sensiblement améliorés pendant la période février-mars-avril 2010 par rapport aux années antérieures et que certaines mauvaises pratiques sont en cours de disparition.

Quant à Marcellin Djeuwo, chef de projet à la division informatique, «les contrats ne sont pas le remède idéal. C’est un système qui permet à nos collaborateurs d’être plus responsables dans la mesure où ils sont jugés sur les engagements qu’ils ont eux-mêmes pris, sur la base des données chiffrées et objectives. Et lorsque le collaborateur sait que son travail est surveillé par le chef, il fait plus attention à sa manière de servir». Ce sont autant d’enseignements, d’analyses et d’expérience que la délégation togolaise qui s’est inscrite à l’école camerounaise du recyclage et du perfectionnement de la gestion des douanes, entend mettre en application dans les tous prochains jours au port de Lomé. Pour des résultats qu’on souhaite aussi positifs que le Cameroun. Avant les Togolais, une délégation gabonaise s’est recyclée  au Cameroun sur les techniques de la décentralisation.

Commenter cet article