Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog de Hervé Villard Njiélé

Election présidentielle 2011:Le conseil national des jeunes cherche son candidat

14 Septembre 2011, 19:45pm

Publié par Hervé Villard

 

Un code de  bonne conduite permettant d’évaluer  les différents candidats aux  élections présidentielles en cours vient d’être mis sur pied par le conseil national des jeunes du département du Wouri.

 

Amener les responsables des partis politiques à avoir un esprit de faire play, et à protéger les acquis  et les biens de l’Etat du Cameroun pendant le déroulement des élections, pousser ces derniers à impliquer d’avantage les jeunes dans la politique de développement du pays. Et surtout trouver à base des critères de sélection qu’ils ont pris l’initiative de mettre sur le candidat de la jeunesse parmi les candidats aux élections présidentiels, c’est l’objectif visé par le bureau du conseil national des jeunes du département du Wouri qui a organisé un point de presse mardi dernier a Bali.

 

Pour trouver le portrait robot de celui qui pourra être le candidat que les jeunes voteront le 9 octobre 2011 prochain jour des élections, ces derniers ont émis 10 critères de notation des différents candidats donc le total est fixé à 100 points. Selon  Alphonse  Ayissi Abena le vice président départemental du Cnjc pour le Wouri, « C’est le candidat qui enregistrera le plus grand nombre de point sur les cent possible, qui sera proclamer le candidat des jeunes. Pour faire ce travail qu’ils déclarent compliqué, le Cnjc du Département du Wouri a dix jours pour rendre les résultats des travaux qui disent déjà avoir débuté. Les critères d’évaluations, dix au total sont les suivantes : être marié et avoir des enfants , être bilingue et maitriser les Ntic, signer le code de bonne conduite, s’engager à déclarer ses biens , avoir jouit d’un mandat électif, s’engager à intégrer dans son gouvernement des jeunes de moins de 35ans  en prenant en compte le genre et l’handicap, s’engager à promouvoir l’emploi des jeunes, s’engager à moderniser le système éducatif et faciliter l’accès au plus grand nombre, s’engager à moderniser  le système de santé et faciliter l’accès des soins au plus grand nombre. Et en fin, s’engager à protéger l’environnement. Pour faire partie des candidats à évaluer, les responsables des partis politiques devraient préalablement signer le code de bonne conduite lui soumis et qui contient 16 articles à respecter pendant les campagnes électorales. Selon ces jeunes qui déclarent compter sur l’appui des médias pour d’avantage sensibiliser les différents candidats, les responsables de politiques de la ville de Douala sont déjà contactés.

 

Si l’opérationnalité et l’application de cette nouvelle initiative prise par le conseil national des jeunes du département du Wouri restent à questionner il y a du moins lieu de reconnaitre à ces derniers le mérite de vouloir booster les choses, la volonté d’impulser le changement et de contribuer par ricochet à la construction de la nation camerounaise. En attendant, les yeux sont rivés vers eux.

 

Hervé Villard Njiélé.

Commenter cet article