Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog de Hervé Villard Njiélé

Embouteillage à Bafang:Les transporteurs augmentent les prix

21 Avril 2010, 17:39pm

Publié par hervy

bafang1.JPG 

 

 

Les voyageurs en partance  pour Douala étaient obligés de débourser près de 4000 FCFA pour avoir une place dans le car

 

Il était difficile pour les passagers qui se rendaient à Douala de se trouver une place dans un bus de voyage dimanche dernier à Bafang.  Ceci à Cause de la cherté du  coût du transport et surtout du trop plein des passagers qui étaient regroupés à cet endroit.  Pour avoir une place dans l’un des rares  bus qui arrivaient au compte-goutte, Il fallait déployer assez d’énergie  après avoir déboursé la rondelette somme de 4000FCFA  pour avoir une place assise. Disputes, bousculades, injures et des accrochages divers meublaient le remue ménage qui se déroulaient en ce lieu. Venus des nombreux villages du Haut-nkam où se déroulaient des funérailles, les différents passagers ont passé des moments difficiles. Certains s’en sont pris aux conducteurs et aux chargeurs de la gare routière qu’ils ont taxés d’escrocs, « C’est comme ça que vous êtes ! Vous les nègres vous aimez toujours exploiter vos frères » affirme une dame dans la foule avec courroux. Cette dernière, avec un bébé au dos, attend depuis longtemps et ce, malgré ses nombreuses supplications, que le chargeur valide les 3500 FCFA qu’elle propose  en vain depuis son arrivé à la gare au environ de 12 h.

bafang-3.JPGAu guichet de l’agence de voyage Papa Gassi et Associé Voyage, le vendeur de ticket déclare le guichet fermé. « La vente des billets est arrêtée » affirme, tous les billets ont été réservés »  poursuit-il. Au Guichet de l’agence Central voyage, le scénario est le même.  Le guichet est fermé. Une plaque sur laquelle on peut lire « guichet fermé » est posée à l’entrée dudit guichet.

Selon les informations recueillies auprès des transporteurs, la situation est presque la même chaque week-end. Ceci expliquent-ils est du aux nombreux funérailles qui ont lieu dans les divers villages de l’ouest pendant la saison sèche.  « C’est ainsi chaque année. Pendant la saison sèche, il y a toujours des problèmes de transport à l’Ouest »  affirme un chargeur.

 Pour éviter ce débordement certains voyageurs ont développé plusieurs astuces, Pour Kuate Martial, il est  préférable de rentrer très tôt le dimanche pour éviter les embouteillages et les surcharges et la surenchère des prix, «  Je ne peux plus faire d’erreur. Quand je vais à des funérailles à l’Ouest, je rentre toujours très tôt le dimanche matin. » Selon ce dernier, qui a été blâmé à son lieu de service, après une absence due à un manque de voiture, qui l’avait contraint à passer la nuit à l’Ouest, alors qu’il s’y était rendu pour des funérailles  en janvier dernier, c’est plus facile de voyager très tôt le dimanche matin, Car, « on est à l’aise, on voyage à temps et d’une manière confortable. » Ajoute-t-il.

 Paul Nintcheu quant à lui préfère, pour échapper à cette affluence faire des réservations à l’avance. Selon lui, cela évite des tracasseries. Même si cette situation pénalise des nombreux passagers, cela est d’avantage profitable aux chargeurs et aux conducteurs qui  augmentent le tarif de transport,  et double parfois leur revenu.  « La période des funérailles c’est notre période préférée, Pendant cette saison nous nous faisons un peu d’argent» Reconnaît un chauffeur.

                                           

                                                                                                                                                               Herve Villard Njiélé

 

Commenter cet article