Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog de Hervé Villard Njiélé

Festival du Nguon 2012 : L’heure du dernier réglage

6 Décembre 2012, 15:44pm

Publié par Hervé Villard

nguon.jpg

 

A quelques jours du début de cette grande fête culturelle et traditionnelle du peuple Bamoun, le comité d’organisation s’active à tous les niveaux pour finaliser les préparatifs avant le début de cet évènement.

 

 

La 544ème édition  des grandes journées traditionnelles et culturelles du peuple Bamoun se célèbre du 3 au 9 décembre 2012 prochain à Foumban. Culturellement baptisé « Nguon », ce festival  du peuple Bamoun qui rassemble tous les peuples de cette région de l’ouest, se veut particulière cette année. Ceci à cause de ses nombreuses innovations mais aussi et surtout  parce que, ce peuple célèbre  pendant au même moment les 20ans de règne de sa majesté Ibrahim Mbombo Njoya, le sultan roi des Bamoun, qui a  accédé au trône en 1992.

 

Pour rendre cet évènement mémorable, les responsables des différentes commission sont au four et au moulin depuis le mois de juin 2012. Ils multiplient réunions sur réunions, et communiquent sans cesse pour apprécier le niveau d’avancement des travaux et surtout s’assurer que les choses avancent comme ils le désirent.

 

 

Depuis une semaine, la pression est  au paroxysme. Il est question de finaliser les derniers travaux pour laisser place aux festivités qui commencent dans quelques jours seulement. Dans les différentes quartiers généraux, l’heure est aux derniers réglages on finalise les derniers travaux. Ça va au pas de course.

 

Selon des responsables des différentes commissions qui préparent cette évènement, tout est fin près pour que tout se déroule normalement. «Vous constatez que nous sommes en train de faire expédier les billets d’invitation. C’est vrai que mon bureau s’est transformé en un atelier à cause des activités que nous menons au quotidien. Mais, je peux vous dire que tout est fin près pour que le Nguon démarre comme prévu. C’est vrai qu’il reste une ou deux choses à faire avant. Mais, je vous rassure que l’essentiel a déjà été fait » déclare Oumarou Ncharé, Directeur des affaires culturelles du palais du roi des Bamouns.

 

 

Sur le nouveau site devant accueillir les différentes festivités de cette 544ème édition du Nguon, les travaux ont suffisamment avancé. «On a fini le terrassement depuis. Les aménagements sont achevés. Nous sommes actuellement en train d’installer les chapiteaux. Avant le début des festivités,  le site sera prêt Puisqu’il ne manque qu’à installer les chaises et les tables.» Rapporte une source proche de l’organisation. Des photos postés sur le facebook du « Nguon»  spécialement créé pour communiquer est plus expressif. Elles présentent l’état d’avancement de ce nouveau site et surtout son occupation.

 

A coté de l’aménagement du site, les groupes de danses devant participer à la cérémonie d’ouverture officielle peaufinent les dernières séances de répétition.  «Nous avons suffisamment avancé avec les répétitions. Mes différentes troupes de danses maitrisent déjà les différentes chorégraphies. Nous faisons des entrainements tous les jours pour que tout le monde se mettent au pas. Pendant le week-end, nous allons  commencer à travailler sur le site question de permettre aux danseuses de prendre possession de l’espace et de s’y habituer.  Pour l’instant tout va bien et on promet donner le meilleur de nous même pendant cette parade», déclare Mireille Flore Arétouyap, enseignante de danse et chorégraphie à l’université des beaux arts de Foumban et responsable de la troupe de danse universitaire devant effectuer la parade pendant la cérémonie d’ouverture officielle du Nguon. Pour celle qui promet du spectacle aux publics nombreux qui seront présents, «il n y a pas à s’inquiéter car tout est fin prêt pour rendre la fête belle », ajoute-t-elle.

 

Effervescence

 

Selon des informations en provenance de Foumban, la ville vibre déjà aux couleurs de ce festival qui se célèbre depuis 1993 après deux ans. Des touristes  devant prendre part  aux festivités arrivent de partout. Ils se baladent dans la ville en attendant  l’évènement.  Les hôtels  les lieux d’ébergements également sont déjà réservés. La population de Foumban  avec l’arrivée des touristes et des délégations s’est également agrandie.

 

 Les artisans eux aussi  ne sont pas en marge de ces festivités. Ils ont refait leur achalandage. Des objets neufs et varies ont été achetés. Il est question de se faire un peu de fric pendant cette période. «C’est la période des bonnes affaires. Si on ne fait pas le maximum de recette pendant le Nguon, on ne pourra plus le faire. Il y a beaucoup de touriste ces moments là », déclare Moyamed Njitoya Njiemessa, directeur adjoint de la galerie le Baobab. Des chapeaux portant des plumes d’oiseaux qui n’apparaissent que pendant les festivités du Nguon sont déjà sur le marché. Plusieurs personnes les ont déjà achetés et le portent d’ailleurs. Sur les étals on distingue les bracelets de même que nombreux autres objets de valeurs fabriqués.

 

 D’après des habitants de Foumban, la ville est prête pour accueillir sont évènement. Car elle s’est déjà faite belle comme tous les sites devant abriter les festivités de la 544ème édition du Nguon qui se célèbre cette année sous le thème «Le mensonge, arme de destruction d’un peuple, soyons-en avertis »

 

Hervé Villard Njiélé

 

Commenter cet article