Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog de Hervé Villard Njiélé

Fufido 2012 : Près de 156 films en compétition

26 Novembre 2012, 11:52am

Publié par Hervé Villard

 

 

 

Les organisateurs de ce festival qui fait la promotion de l’industrie cinématographique au Cameroun, dénoncent la carence des  films documentaires.

Le festival urbain du film et documentaire (Fufido) se tient du 14 au 17 novembre 2012 au stade Marion de la cité Sic à Douala.  Ce festival culturel qui fait la promotion de l’industrie cinématographique en général est placé sous le thème  «Cinéma, action et valorisation ». Thème qui selon les organisateurs, contribue à valoriser l’industrie du film et tous ceux qui œuvres au quotidien pour  sa production.

 Il est question au cours de la deuxième édition de ce festival, de rassembler tous ceux qui interviennent dans la conception, la production et la réalisation du film autour d’une table, de discuter de la situation de cette activité et surtout  trouver des voies et moyens pour  la sortir de  la situation de léthargie dans laquelle elle se trouve.  

Pour permettre au cinéma camerounais de redorer son blason terni, le Fufido  créé depuis 2011, entend durant la deuxième édition de ce festival, remettre au gout du jour la situation du cinéma camerounais, et celle de tous ces acteurs. D’où le choix du thème de cette deuxième édition.

Pour exorciser le mal qui gangrène le 7ème art au Cameroun, Frank Emmanuel Babissagana, délégué général du Festival et Charly Ekanga Ntonla, commissaire du festival, tous membres de l’organisation, ont consacré dans le chronogramme de ce festival toute une journée pour débattre de l’avenir du cinéma camerounais et de ses acteurs. Ce 15 novembre 2012, seront présents à la conférence de presse organisée à cet effet, des responsables de la Scaap (Société camerounaise des arts audiovisuelles et photographiques), des diffuseurs, des distributeurs, et des promoteurs des salles de cinéma. Deux thèmes sont d’ailleurs prévus à l’ordre du jour. Il, s’agit de la restauration des valeurs du cinéaste et le rôle du cinéaste dans le processus de la restauration du cinéma camerounais.  

A coté de cette réflexion sur l’avenir du Cinéma au Cameroun, le Fufido entend aussi promouvoir les artistes ou cinéastes déjà à l’œuvre. Ainsi, en plus des primes qui seront remis aux vainqueurs à la fin de l’évènement, des films et documentaires seront diffusés gratuitement au stade Marion de la cite-Sic, lieu du festival. Plus de 156 films et documentaires sont en compétition pour cette 2nde édition. Les organisateurs ont également décidé de rendre hommage aux figures marquantes du cinéma camerounais telles que Dikongue Pipa, Dally Odaviah, Salomon Tanfo.

 Comme innovation, le Fufido est passé de 10 jours à 4 jours. Le festival a été également délocalisé. Le village du festival est partie de Bonapriso pour le stade Marion. «On a voulu que le festival soit  proche du public c’est pourquoi on est quitté de Bonapriso au stade Marion » ; déclare Charly Ekanga Ntonla, commissaire du festival. «Au village du festival, il y aura également des ateliers de formation » précise Franck Emmanuel Babissagana, délégué général du festival.  Une caravane visant à présenter au public les acteurs du cinéma est également programmée.

Né de la volonté d’apporter un élan nouveau au cinéma Camerounais, le Fufido 2012 entend réunir plus de 5000 spectateurs et cinéphiles pendant les 4 jours que va durer ce festival.

 

Hervé Villard Njiélé

Commenter cet article