Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog de Hervé Villard Njiélé

Incendie à La prison de New-Bell :Le régisseur revient sur les circonstances de cet incident malheureux

14 Septembre 2012, 16:09pm

Publié par Hervé Villard

regisseur.JPG

 Dans une interview accordée à votre blog préféré, Dieudonné Engonga Mintsang, le régisseur de La prison Central de New-Bell explique ce qui s’est exactement passé ce jour là.


Qu’est ce qui s’est réellement passé ?


Aux environs de 3h du matin il y a un incendie qui s’est déroulé dans la cellule 20 et la cellule 18. Et ces cellules contiennent  majoritairement des détenus qui sont poursuivis pour le détournement des deniers publics. La cause du feu c’est un coup circuit. Le feu est parti d’une cellule de fortune que l’on appelle généralement les quitos et les flammes ont facilement atteint le plafond de la cellule 20. Les flammes se sont propagées à la vitesse éclair et se sont étendues à la cellule 18. Il n’y a pas eu de perte en vie humaine, personne n’a été brulé, il y a eu moins de blessé mais, les dégâts matériels sont importants. Puisque le contenu de ces cellules a été  entièrement consumé par les flammes. Les tôles, les documents, la toiture, tout a volé en éclat sous l’action des flammes. Je voudrais saluer ici, l’action des forces de l’ordre, les sapeurs pompiers de base aérienne, qui ont travaillé pendant près de 2h30, pour limiter l’action des flammes et  pour sécuriser le secteur. Pour l’instant, la paix est revenue, le cordon de sécurité a été  mis sur pied. Les détenus sont allés au parquet  pour l’instant nous vaquons à nos occupations.


Qu’est ce qui peut justifier cet incident ?


Le premier mal de la prison centrale de Douala  c’est  qu’elle est vielle.  Les installations  sont obsolètes et nous avons déjà attiré l’attention de notre hiérarchie sur le fait que la prison est vielle et que les installations sont dépassés. Au départ, la prison était construite pour contenir 900 personnes, mais aujourd’hui, nous comptons plus de 3000 détenus. Donc il y a une surabondance de l’énergie électrique  et le moindre tripatouillage  engendre  ces incendies qui surviennent de  manière récurrente. Concernant  les détenus dont les cellules ont été calcinées, nous allons les recasés. Nous allons leurs accordés une cellule des mineurs, le temps que les travaux soient effectués dans leurs cellules habituelles.


Quel message à l’endroit de votre personnel ?

Je voudrais saluer le courage et la bravoure des détenus et du personnel pénitencier qui n’ont pas paniqué face à cette situation. Nous avons félicité les détenus qui ont participé à l’extinction du feu même de même tous les corps qui ont volé à notre secours. L’action menée a été une action de synergie  c’est certainement ce qui a fait à ce que nous n’ayons pas de perte en vie humaine.

 

Réalisée par Hervé Villard Njiélé.

 

Commenter cet article