Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog de Hervé Villard Njiélé

Joseph Beti Assomo: «Dès que la sérénité reviendra la mesure sera levée»

18 Mai 2013, 11:15am

Publié par Hervé Villard

Gouverneur de la région du littoral, Joseph Beti Assomo  vient de suspendre les rencontres de la ligue régionale de football du littoral  dans une interview accordée à la Crtv littoral ce mercredi 15 mai 2013, il revient sur les mobil qui ont motivé son action et décrie pareillement le comportement des responsables de  cette ligue

 

 

Monsieur le gouverneur vous venez de signer un arrêté visant à suspendre les activités de la ligue régional de football du littoral qu’est qui en est exactement ?


Face au climat délétère et tendu qu’il y a au sein de la ligue régional du littoral au début la saison et surtout depuis que les élections au sein de cette ligue a été ouverte, les acteurs se comportent parfois de manière quelque peu tendancieuse de sorte qu’aujourd’hui, il y a une sorte de di hiérarchie à la tête de cette ligue. Vous avez suivi la semaine dernière l’histoire d’une assemblée générale qui se serait tenue de manière clandestine à Tsinga à Yaoundé  en en croire les autorités de la capitale politique du pays. On a également le  championnat de deuxième division de la région du littoral qui va démarrer demain. Je ne sais pas trop dans quelle condition il l’organise puisque, je n’ai pas été informé. Face à tout ce risque de perturbation de l’ordre public, j’ai  signé cet arrêté. Je l’ai pris et il est d’application immédiate. J’espère que les divers acteurs concernés reviendront à de meilleurs sentiments. Je veux que la sérénité revienne dans cette importante ligue régionale. Ce n’est qu’au lorsque les conditions de sécurité seront retrouvées au sein de cette ligue que, l’on pourra lever cette mesure. Elle est d’application immédiate. Les préfets de la région en ont été informés, les services déconcentrés du ministère en charge des Sports et de l’Education physique sont informés. Tout contrevenant aux dispositions de cet arrêté va répondre de ses actes devant les lois de la république.


Il se dit monsieur le gouverneur que la fédération  camerounaise de football peut organiser son championnat où elle veut quand elle veut parce qu’elle ne dépend que d’une seule instance la Fifa ?


Je n’entre pas dans les querelles juridiques. J’ai la charge d’une unité administrative, d’une région. Bref, d’une partie du territoire. Et j’applique les lois et les règlements de ce pays en matière de maintien de l’ordre.  Je n’entre pas dans les querelles de textes régissant le sport au niveau national et international. Il s’agit ici de l’ordre public. Je ne peux pas permettre qu’il y ait effusion de sang sur les terrains de sport de la région. Le sport est fait pour rapprocher les sportifs, pour assurer la cohésion sociale, pour participer à la cohésion sociale. Ce sport qui prend les voies du désordre et de l’anarchie ne peut pas se dérouler sous le prétexte qu’il y aurait des associations au dessus des lois. Je n’entre pas dans ces querelles. Je prends ces mesures et ses dispositions en tant que chef de cette région et je précise que ces mesures n’ont pas pour vocations de gêner X ou Y. Dès que la sérénité reviendra la mesure sera levée.


Nous sommes à la veille de la célébration de la fête de l’unité nationale et vous évoquez le terme paix. Qu’est ce que vous attendez des acteurs du sport  en général et du football en particulier ?


Je dois dire que ce qui à arrive à la ligue régionale du football du littoral ne doit pas  nous faire oublier que la région du littoral apporte une contribution remarquable à la  refondation du football national. Regardez les performances des équipes de la région du littoral dans les différents championnats élite one et élite two. Ces clubs font la fierté de la région et de l’ensemble du pays. Elles défendent valablement les couleurs nationales à l’extérieur du pays. Je ne parle plus de l’aspect national où elles font leur preuves. Lorsque des efforts sont faits de cette manière et qu’a coté, il y a des personnes qui sont mues apparemment d’autres intérêts différents de celui du sport, nous disons non. Qu’ils aillent faire cela ailleurs pas ici dans le littoral.


Vous avez contribué efficacement au démarrage de ce championnat qui était grippé au départ. Aujourd’hui, il y a volte face que personne ne comprend. Quel message à l’endroit des populations qui ont également vocation au maintien de la paix ?


Je pense que ce problème ne concerne pas véritablement les populations. Les populations sont véritablement gênées d’être privées d’une partie des compétitions sportives de football. Ils sont gênés par ces comportements. Ils s’interrogent et sont complètements déboussolées. Ils se demandent ce qui se passe et pourquoi les gens se battent avec tellement de passion. Evidemment nous savons pourquoi. Mais, ce n’est pas le lieu d’en parler. Nous demandons  à ces acteurs qu’ils cessent des luttes et qu’ils reviennent à de meilleurs sentiments. Encore que, ce qui se passe actuellement n’est que le fait de quelques individus qui se refusent à se soumettre aux textes qui régissent  l’association à laquelle ils relèvent. Nous leur demandons de revenir à la légalité de cette association et d’éviter de prendre ces voies qui ne mèneront à rien de bon.


Décryptée par Hervé Villard Njiélé

 Source Crtv Littoral

 

 

Commenter cet article