Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog de Hervé Villard Njiélé

Journée sportive:Les brasseries du Cameroun marchent sur les maladies cardiovasculaires

14 Mai 2012, 19:24pm

Publié par Hervé Villard

 

 

 

 

 

A l’occasion de la 7ème édition, de la marche sportive qui s’est déroulée hier, le personnel des Sabc et leurs différents partenaires ont affirmé leur détermination à lutter contre les maladies du cœur. 


Les maladies cardio-vasculaires sont la première cause de mortalité dans le monde. Selon les statiques de l’organisation mondiale pour la santé (Oms), On estime à 17,3 millions le nombre de décès imputables aux maladies cardio-vasculaires, soit 30% de la mortalité mondiale totale. Parmi ces décès, on estime que 7,3 millions sont dus à une cardiopathie coronarienne et 6,2 millions à un AVC. Plus de 80% des décès interviennent dans des pays à revenu moyen ou en voie de développement.  D’après l’OMS toujours,  d’ici 2030, près de 23,6 millions de personnes mourront d’une maladie cardio-vasculaire  c'est-à-dire d’une cardiopathie ou d’un  AVC principalement.

 


C’est donc pour limiter les affres des maladies du cœur dans  les différentes entreprises des brasseries du Cameroun basées sur le triangle national et sensibiliser leurs employés, leurs partenaires, et l’ensemble du peuple camerounais  sur  ces maladies, responsables de plusieurs décès  dans le monde que,  les brasseries du Cameroun ont effectué une marche dans les différentes villes du Cameroun hier.

 

 A Douala la capitale économique du Cameroun, ils étaient plus de quatre milles âmes à prendre part à cette manifestation. Employés des Sabc pour la plupart, partenaires et sympathisants, ces derniers, ont avalé par la marche  une distance de 12 km sans anicroche.  La marche de sensibilisation était ponctuée par des séances d’étirements. Au premier rang de cette marche, on pouvait distinguer,  des personnalités telles André Siaka  le directeur Général des Brasseries du Cameroun et des nombreux directeurs au rang duquel Joseph Bessagal le directeur des ressources humaines de cette entreprise.

 De la direction générale des brasseries du Cameroun à Bali en passant par  «Shell Newbell», «Deux églises», «carrefour Agip», «Ange Raphael», «Ndokotti»  sans oublier  le «Rond Point Ccc»  puis «Terminus Bbr»,  ces derniers ont marché avec engagement. Car, il était question de limiter les actions des maladies cardiovasculaires au sein de cette entreprise et dans le Cameroun en général. «Il fallait que  nous prenions un peu de temps pour donner assez d’énergie à notre corps. Pour prendre soin de son corps, vous savez qu’il n’y a rien de mieux que le sport pour pouvoir faire cela. Chaque jour vous entendez que telle personne ou telle autre est morte des suites  des  Avc, ou d’arrêt cardiaque. Ça commence à devenir un problème sérieux dans la société et je pense que des entreprises comme  les nôtres qui se veulent responsables  doivent attirer l’attention des consommateurs sur ces fléaux là » a affirmé tout essoufflé Don Dussey, le  chargé des relations publiques  de Coca Cola pour l’Afrique de l’Ouest et du Centre, à la fin de la marche. Pour Joseph Bassagal le directeur des ressources humaines des SABC, très satisfait après cette marche sportive, ce n’est que la clôture d’une semaine d’instance activité mené contre  les maladies cardiovasculaires. «La marche d’aujourd’hui  était surtout basée sur la responsabilité à travers les employés. C’est pourquoi nous avons commencé par une semaine santé  où nous avons eu des campagnes de sensibilisation par rapport aux maladies cardio-vasculaires,. Nous avons clôturé la semaine par cette marche pour permettre à ceux qui ne sont pas des Sabc de comprendre que nous luttons contre les maladies cardiovasculaires. Nous faisons des visites systématiques,  Nous voyons des personnes qui sont enclin à ces maladies et pour éviter de guérir, nous avons préféré prévenir »  a-t-il affirmé.


La journée s’est achevée par une série de jeux et attractions diverses organisés par la direction des brasseries à l’intention de ses employés.


Hervé Villard Njiélé

 

 

Commenter cet article