Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog de Hervé Villard Njiélé

Ligue 1 : Wome Nlend dans la peau de renaissance

19 Mars 2014, 17:09pm

Publié par Hervé Villard

L’ancien pensionnaire d’Ums de Loum a livré son premier match avec Renaissance de Ngoumou, ce dimanche 16 mars 2014 au stade de la Réunification de Douala. 

 Pierre-Wome-Nlend

 

La polémique au sujet du  départ de l’international Camerounais Wome Nlend de  l’Union des mouvements Sportifs  de  Loum  a été définitivement clos cet après midi à Douala. La présence de l’ancien pensionnaire de Canon de Yaoundé sur la liste des joueurs  de l’équipe de Renaissance de Yaoundé a  levé un pan de voile sur cette histoire qui n’était pas du tout partagé  par tous les amoureux du ballon rond et de nombreux chroniqueurs sportifs. Quand celui-ci est apparu sous les maillots de  Renaissance de  Ngoumou son nouveau club, c’est l’euphorie totale qui s’est emparée du stade de la Réunification de Bépanda. L’international Camerounais qui est rentré au pays pour rehausser  le niveau  du football national a eu droit à une « standing Ovation » de tous les spectateurs, orphelins de son départ d’Ums.  Arborant le dossard N° 18, la présence de Wome Nlend au sein de Renaissance de Ngoumou prouve une fois de plus que  le joueur et son ancien employeur Ums de Loum, se sont accordés sur les clauses de sa libération. Certaines indiscrétions, font savoir que Pierre Kouémo le président de l’Ums de Loum demandait la sonne de 200 Millions de Francs Cfa pour libérer son joueur.  Des observateurs avertis avaient trouvé cette somme d’argent très exorbitant pour les présidents de club au Cameroun. D’aucun avait d’ailleurs fait savoir qu’il était difficile pour le joueur de jouer avec Renaissance de Ngoumou si ce problème n’était pas résolu. On voyait par ailleurs le meilleur joueur de l’année 2013 passé une année blanche à cause de ce problème. Heureusement, il y a eu une entre les responsables d’Ums de Loum et Renaissance. Ce qui a profité à Wome Nlend qui arbore désormais le dossard N° 18 de ce club.


 Mais, seulement sa présence au sein de l’équipe de Ngoumou n’a pas suffit à stopper la raclé infligé son club en déplacement à Douala (0-4).  Malgré sa volonté et son jeu alléchant toujours apprécié par le public, son club a été battu. C’est sur des salves d’applaudissement du public que celui-ci a quitté le stade de la réunification  à la fin de la rencontre. Il va falloir au dossard N° 18 de renaissance de doubler d’ardeur au travail pour tirer son équipe vers le sommet comme il l’a fait avec Canon de Yaoundé l’an dernier.

 

Hervé Villard Njiélé

 

Commenter cet article